Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Granovski.
Alexis Granowsky
Biographie
Naissance
Décès
Nationalités
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Moscow State Jewish Theater (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conflit
Distinction
Artiste d'honneur de la RSFSR (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Alexis Granovsky-Asarch dit Alexis Granowsky (en russe : Алексей Михайлович Грановский, Alexeï Mikhaïlovitch Granovski), né le à Moscou et mort le (à 46 ans) à Paris (16e)[1], est un metteur en scène de théâtre et réalisateur russe.

Il fut également ponctuellement scénariste et producteur.

ParcoursModifier

Après avoir travaillé à Munich avec Max Reinhardt, Granovsky fonde à Petrograd, en 1919, le Studio-théâtre juif (Еврейскую театральную студию), qui devient en 1920 à Moscou, le Kammerthéâtre juif (Государственный еврейский камерный театр), où il travaille avec Meyerhold. Il réalise son premier film Le Bonheur juif, d'après Cholem Aleikhem, en 1925 en Union soviétique.

En 1928, il arrive en Allemagne où il tourne deux films. En 1932, lorsqu'il quitte l'Allemagne, il ne retourne pas en Russie et s'installe en France.

Granowsky décède d'une crise cardiaque à l'âge de 46 ans[2],[3] au lendemain de la disparition de son compatriote l'écrivain Ievgueni Zamiatine, tous deux morts dans le 16ème arrondissement de Paris[4]. Il est inhumé trois jours plus tard au cimetière parisien de Bagneux[5].

FilmographieModifier

Réalisateur
Scénariste
Producteur

Notes et référencesModifier

  1. Acte de décès n° 509 (vue 22/31). Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil du 16e arrondissement, registre des décès de 1937.
  2. Le cinéma. Alexis Granowsky est mort. Le Figaro, 13 mars 1937, p. 8, disponible sur Gallica.
  3. Les spectacles. Courrier de l'écran. Le Temps, 14 mars 1937, p. 6, disponible sur Gallica.
  4. L'écrivain soviétique Zamiatine est mort à Paris. L'Humanité, 12 mars 1937, p. 2, disponible sur Gallica.
  5. Les spectacles. Alexis Granowsky. Marianne, 17 mars 1937, p. 11, disponible sur Gallica.
  6. DVD Bach film, coll. chefs-d'œuvre du cinéma russe, 2007

Liens externesModifier