Lady est un titre emprunté de l'anglais signifiant littéralement « Dame »[Note 1]. Selon le contexte :

  • lady est l'équivalent féminin de « sir » (monsieur), donné à l'origine aux gentilshommes. Cependant lorsqu'une femme est anoblie par la reine et devient membre de l'ordre de l'Empire britannique, sa titulature ne devient pas lady mais « dame ». Exemples : Janet Baker, ou Ellen MacArthur.
  • lady est l'équivalent féminin de lord (seigneur), aussi employé pour les femmes de lords et filles de tout pair du Royaume-Uni titré comte, marquis ou duc.

Aujourd'hui le terme de lady est principalement un appellatif mélioratif, qui permet de s'adresser avec respect et déférence à une femme.

On écrit : « une lady mais Lady Macbeth »[1] ; « Lord et Lady Buckingham »[2] ; « Une jeune lady. Des ladys ou des ladies »[3].

ÉtymologieModifier

Le mot vient du vieil anglais hlǣfdige. La première partie du mot est une forme mutée de hlāf, anglais « loaf » (pain), que l'on retrouve dans hlāford d’où est dérivé « lord » (seigneur). La seconde partie est habituellement considérée comme provenant de la racine dig-, « pétrir », donc la « pétrisseuse ». Cette étymologie renvoie au don de nourriture qui fait partie des devoirs aristocratiques dans les sociétés anciennes européennes. Le seigneur, selon l'image traditionnelle, est le nourricier de ses sujets[4].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Cependant pour la noblesse du Royaume-Uni Dame est l'équivalent féminin de Knight (chevalier)

RéférencesModifier

  1. Lexique des règles typographiques, p. 21.
  2. Le Petit Robert, entrée « lord ».
  3. Le Petit Robert, entrée « lady ».
  4. Philippe Jouët, L’Aurore celtique dans la mythologie, l'épopée et les traditions, Fouesnant, Yoran embanner, , 479 p. (ISBN 978-2-914855-33-4), p. 258

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier