Shulgi

roi de la IIIe dynastie d’Ur
Shulgi
Image dans Infobox.
Fonction
Monarque
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Activité
Famille
Père
Mère
Watartum (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Ennirgalanna (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Amat-Sin (d)
Taramuram (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Amar-Sîn
Ennirzianna (d)
Shu-SînVoir et modifier les données sur Wikidata

Shulgi (« noble jouvenceau »), roi de la troisième dynastie d'Ur, fils et successeur d’Ur-Nammu, règne de 2094 à sur le pays de Sumer.

Poids d'une demi-mine consacré au dieu-lune par Shulgi, musée du Louvre.

Il se rapproche de la conception agadéenne de l’empire en adoptant le titre de « roi des quatre nations » et en accolant le signe divin à son nom. Il entreprend la réorganisation politique, militaire et administrative du royaume. La deuxième partie de son règne (après 2070) est occupée à une politique territoriale plus active, notamment vers l’Élam, le Zagros et le Kurdistan. Il meurt vers 2047, dans des circonstances indéterminées, peut-être tumultueuses. Amar-Sîn lui succède.

Élaboration des défenses militaires de l'ÉtatModifier

Sur ses ordres est construit le Mur de la Terre. Il s'agit d'un ouvrage défensif de 250 kilomètres de long, entre le Tigre et l'Euphrate.

Réforme du patrimoine intellectuelModifier

Shulgi aurait disposé d'une bibliothèque[citation nécessaire]. Lors de son règne, sont mis par écrit de grands cycles épiques et textes lyriques tels que les histoires d'Enmerkar, Lugalbanda, l'Épopée de Gilgamesh et les Hymnes de Shulgi[citation nécessaire].

Les Hymnes de ShulgiModifier

Les Hymnes de Shulgi sont une série de tablettes rédigés à la première personne. Entre autres, Shulgi s'y vante d'être un roi lettré. Il a fréquenté l'école de scribes ou "E.DUB.BA" (maison des tablettes)[1]

Hymnes à Shulgi A-ZModifier

A - B - C - D - E - G - L - N - O - P - Q - R - T - U - V - W - X - Y - Z

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (en) Douglas Frayne, The Royal inscriptions of Mesopotamia, Early periods, vol. 3/2, Ur III period (2112-2004 BC), Toronto, University of Toronto Press, , p. 91-234.
  • (de) Walther Sallaberger, « Ur III-Zeit », dans Walther Sallaberger et Aage Westenholz, Mesopotamien: Akkade-Zeit und Ur III-Zeit, Fribourg et Göttingen, Universitätsverlag Freiburg Schweiz et Vandenhoeck & Ruprecht, coll. « Orbis Biblicus et Orientalis », , p. 140-163.
  • Bertrand Lafont, « Šulgi », dans Francis Joannès (dir.), Dictionnaire de la civilisation mésopotamienne, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », , p. 822-824.
  • Chambon G. 2011 ”Shulgi. Le roi omniscient”, Dossiers d'Archéologie #348 - pp 24–27
  • Michalowski, Piotr - 1977b “The Death of Shulgi.” OrNS 46, 220-225.
  • Klein J. - The coronation and consecration of Shulgi in the Ekur in Ah, Assyria...Studies in... pp. 292–313.
  • The ancient Near East: historical sources in translation Par Mark William Chavalas

HymnesModifier

  • Klein J. - Three Shulgi Hymnes: Sumerian Royal Hymns glorifying King Shulgi of Ur.
  • The Royal Hymns of Shulgi, King of Ur - J. Klein.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. Les Dossiers d'Archéologie n°348 p 26.