Ashmolean Museum

musée à Oxford
Ashmolean Museum
Ashmolean Museum in July 2014.jpg
Présentation
Type
Partie de
Université d'Oxford, The Taylor Institute, The Ashmolean Museum, and 41 Beaumont Street (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondation
Architectes
Ouverture
Patrimonialité
Monument classé de Grade I (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Localisation
Adresse
Beaumont Street (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Oxfordshire, Angleterre
Flag of the United Kingdom (3-5).svg Royaume-Uni
Coordonnées

L'Ashmolean Museum, situé à Oxford (Grande-Bretagne) et institué en 1683, est le deuxième plus ancien musée universitaire du monde (après le Kunstmuseum de Bâle, en Suisse), dont l'architecte principal est Charles Robert Cockerell.

Le musée a rouvert en 2009 après un grand redéveloppement subventionné par l'apport de 61 millions de livres sterling du Heritage Lottery Fund (en).

HistoireModifier

Le premier bâtiment, situé à Broad Street, est inauguré le [1], après cinq ans de travaux, pour abriter les collections données par Elias Ashmole à l'université d'Oxford : monnaies antiques, livres, gravures, spécimens géologiques et zoologiques, parmi lesquels le corps empaillé du dernier dodo que l'Europe ait connu. Le naturaliste Robert Plot est son premier directeur.

Par la suite, les collections changent de site et l'édifice est utilisé par l'équipe de l'Oxford English Dictionary. Depuis 1935, le bâtiment abrite un musée d'histoire des sciences. Il accueille notamment les instruments scientifiques donnés par Lewis Evans à l'université d'Oxford, parmi lesquels la plus grande collection d'astrolabes au monde. Le bâtiment actuel de l'Ashmolean date de 1845. Situé à Beaumont Street, c'est l'œuvre de Charles Cockerell qui l'a dessiné dans un style néoclassique.

CollectionsModifier

Le musée principal comprend la donation originelle d'Elias Ashmole mais aussi de vastes collections archéologiques et artistiques. Grâce au legs de Sir Arthur Evans, le département d'archéologie possède aussi une large gamme de céramiques minoennes et mycéniennes.

Art occidentalModifier

Antiquité, OrientModifier



Récentes acquisitionsModifier

En 2012, le musée a acquis le Portrait de Mademoiselle Claus, peint par Édouard Manet en 1868, grâce à une souscription publique[2] de 7,83 millions de livres, afin d'éviter l'exportation du tableau, bloquée par le Reviewing Committee on the Export of Works of Art (RCEWA).

Fin 2012, une importante collection d'orfèvrerie d'époque Renaissance, a été léguée au musée, par le bijoutier londonien Michael Wellby[3], et en particulier :

VolModifier

 
Paul Cézanne, Paysage d'Auvers-sur-Oise (tableau volé)

Le , pendant le feu d'artifice qui a accompagné la célébration du millénaire, des voleurs ont utilisé l'échafaudage se trouvant devant un bâtiment attenant pour monter sur le toit du musée et dérober un tableau de Paul Cézanne : Paysage d'Auvers-sur-Oise. Estimée à 3 millions de livres sterling, la peinture a été décrite comme une œuvre importante, illustrant la transition vers la maturité de la peinture de Cézanne.

Comme les voleurs ont ignoré d'autres œuvres importantes dans la même salle d'exposition, et que depuis lors le tableau n'a pas été mis en vente, le musée estime que le vol a été organisé pour honorer une commande.

Ce tableau est recensé sur le site internet spécialisé du FBI, (FBI Top Ten Art Crimes - Art Crime Team), qui recense les œuvres d'art importantes volées et recherchées[6].

Dans les représentationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Tim Murray, Milestones in Archaeology : A Chronological Encyclopedia, ABC-CLIO, , 639 p. (ISBN 978-1-57607-186-1, présentation en ligne)
  2. (en) Theartwolf.com, « Edouard Manet, Portrait of Mademoiselle Klaus », sur theartwolf.com, (consulté le ).
  3. (en) « Ashmolean Museum in Oxford acquires Renaissance silverware (Le Musée Ashmolean d'Oxford acquiert de l'argenterie d'époque Renaissance) », sur bbc.com, (consulté le ).
  4. (en) Web Gallery of Art, « Ottavio Miseroni (1567-1624) », sur wga.hu (consulté le ).
  5. (en) Miranda Rose, « Michael Wellby Bequest », sur dailyinfo.co.uk, (consulté le ).
  6. (en) « Theft of Cezanne’s View of Auvers-sur-Oise », sur fbi.gov (consulté le ).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

BibliographieModifier

  • (en) R. R. R. Smith et avec R. Frederiksen, The Cast Gallery of the Ashmolean Museum : Catalogue of plaster casts of Greek and Roman sculptur, Oxford, .

Liens externesModifier