Sellig

humoriste et écrivain français
Sellig
Description de cette image, également commentée ci-après
Sellig en 2012.
Nom de naissance Gilles Magnard
Naissance (51 ans)
Lyon Drapeau : France
Nationalité Drapeau de la France France
Profession

Gilles Magnard, dit Sellig, né le à Lyon, est un humoriste français.

BiographieModifier

Sellig[1] est né le à Lyon. Élève plus intéressé par distraire ses camarades que par le contenu des cours, il suit un cursus professionnel, avec un CAP puis un BEP de cuisine, au lycée hôtelier Rabelais[2]. Exerçant cette activité à partir de 1989 dans les bouchons lyonnais, puis dans une maison de retraite de Lyon[1] où il est nommé second de cuisine, il choisit au bout de quelques années de changer de profession.

En 1992, sous le nom de Sellig (son prénom Gilles écrit à l'envers), il se lance alors dans la comédie, grâce notamment à l'association La rencontre des arts, qui permet aux nouveaux talents de proposer des sketchs[3]. En 2000, il rencontre, durant l'émission Graines de star, Anne Roumanoff, membre du jury. Elle lui propose de le produire durant trois ans[3], ce qui lui permet de se consacrer complètement à son nouveau travail[2]. Sa tournée, avec son premier spectacle intitulé Épisode 1, passe notamment par la salle du Bataclan de Paris, et il occupe également vingt-et-un mois (un record) la scène du théâtre de Dix heures[4].

Il est produit depuis 2008 par Audrey Guilhaume Production, Audrey Guilhaume étant la cousine de la présentatrice Virginie Guilhaume[5].

Sellig est bien connu des auditeurs de la radio Rire et Chansons, qui diffuse régulièrement des sketchs, mais il passe relativement peu à la télévision. Il sillonne la France, faisant plus de 100 spectacles par an[6],[7].

Il a participé à différentes émissions télévisuelles : candidat à Graines de star (qu'il gagne deux fois[2]), chroniqueur à partir de 2005 dans Douce France au côté de Christine Bravo[3], invité sur Le Plus Grand Cabaret du monde, Les Grands du rire d'Yves Lecoq, C'est la crise ![3] avec Anne Roumanoff ou Les années bonheur de Patrick Sébastien. Il obtient un des cinq rôles principaux dans le premier long-métrage de Bernard Werber, Nos amis les Terriens, en 2007. L'année suivante, il sort son premier livre, Pour une poignée de koumlaks, préfacé par Bernard Werber ; la suite de ce roman de « science-fiction comique »[4] parait deux ans après[3]. En 2016, il sort le roman L'Opération R8, ayant pour sujet un complot international avec les personnages phares de ses sketchs. Son roman suivant sort le Quand le chat est là, les souris dansent. Il s'agit d'une suite du sketch sur les animaux domestiques, qui a longtemps été réclamée par ses fans, et Sellig a donc décidé d'en faire un roman[8].

Le lancement du nouveau spectacle Épisode 5 se fait à l'Olympia, à guichet fermé[9], le .

StyleModifier

Dans ses spectacles, il incarne des héros simples qui vivent des situations de la vie quotidienne. Il n'aborde pas les sujets politiques, sexuels ou religieux[10],[7],[11]. A la question « Y a-t-il des sujets qui ne vous font pas rire ? », il répond : « Oui. La mort, la maladie, la souffrance, l’intolérance et la religion. Je ne pourrais pas en faire des sketches. Je fais ce métier pour que les gens viennent au spectacle et se vident la tête, pas pour les faire repenser à des choses tristes[12]. » Selon Le Parisien, Sellig a un « certain charisme, des mimiques et des expressions bien à lui ». Il « ne donne pas dans l'humour noir mais dans un monde où tout le monde peut se reconnaître. Sa galerie de portraits sort tout droit de notre quotidien[13]. »

Engagement associatifModifier

En 2015, il est parrain du gala de la Croix-Rouge française de Lyon[2].

One-man-showsModifier

Sellig présente ses spectacles comme une succession d'« épisodes »[14].

2001 : Épisode 1Modifier

Sketchs présents :

  • Le réveil
  • On est tous des faux-culs
  • Ikea
  • Rupture
  • Le vendeur de voitures
  • Henry la breloque
  • La mauvaise conscience
  • La lettre de motivation
  • Si je gagne au loto
  • Leçon de choses
  • Le camelot
  • Le beaujolais

2006 : Épisode 2Modifier

Sketchs présents :

  • Faut que je maigrisse
  • Je bricole
  • L'apprenti chirurgien
  • Le mariage de ma sœur
  • Marmonnages
  • Le pharmacien
  • Le déménagement de ma sœur
  • Internet Blues

2010 : Épisode 3Modifier

Sketchs présents :

  • L'ultracommunication
  • L'écologie
  • Le déménagement de ma sœur
  • Le petit Chaperon Beurre
  • Faut que je sois zen
  • Les animaux domestiques
  • Les vacances de ma sœur

2013 : Épisode 4Modifier

Sketchs présents :

  • Les premières fois
  • Les dimanches
  • Trop
  • chez ma sœur
  • Conte de pub
  • Aventures dans le train
  • Les animaux domestiques

2018 : Épisode 5Modifier

Sketchs présents :

  • Facile pas facile
  • Les jeux de société
  • Le comédien au supermarché
  • Journée à la maison de retraite
  • Ma sœur à la montagne
  • Le comédien au rugby
  • Les colonies de l'époque
  • Le comédien prend l'avion
  • L'autoroute
  • Les aventures dans le train

LivresModifier

  • Pour une poignée de koumlaks..., 2008 , éditions Rivière Blanche
  • Des clones et des koumlaks, 2010, Rivière Blanche
  • L'opération R8, 2015, Rivière Blanche
  • Quand le chat est là, les souris dansent, 2018, Rivière Blanche

CinémaModifier

Émissions téléModifier

RadioModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Fiche de Sellig sur Rire et Chansons.
  2. a b c et d Gisèle Lombard, « Sellig est le parrain de la Croix-Rouge française de Lyon », Le Progrès,‎ (lire en ligne)
  3. a b c d et e Mylène Comon, « Montpellier : Sellig conquiert le Zénith », Tout Montpellier,‎ (lire en ligne)
  4. a et b Jean-Luc Eluard, « Sellig à son rythme », Sud-Ouest,‎ (lire en ligne)
  5. J.-L. M., « Toulouse : Les drôles de vies de Sellig », La Dépêche,‎ (lire en ligne)
  6. « Sellig à Jarnac : le célèbre inconnu de l’humour », sur SudOuest.fr, (consulté le 15 janvier 2019)
  7. a et b « Rencontre avec Sellig, l'humoriste lyonnais à la dent dure ! », sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, (consulté le 15 janvier 2019)
  8. ISBN
  9. « L'humoriste Sellig à Nîmes : "Je suis un hyperactif, mes personnages sont à fond" », sur midilibre.fr, (consulté le 15 janvier 2019)
  10. « Sellig : «Depuis tout petit , j'observe les gens » », sur ladepeche.fr (consulté le 15 janvier 2019)
  11. « Le Best of de Sellig, c'est vendredi à Altigone », sur ladepeche.fr, (consulté le 16 janvier 2019)
  12. « Sellig, avant sa venue à Albert: «Quelque part, j’adoucis la vie des gens, j’absorbe la peine» [INTERVIEW] », sur Le Courrier Picard, (consulté le 16 janvier 2019)
  13. « A L'AFFICHE Musique du monde », leparisien.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 16 janvier 2019)
  14. Site officiel Sellig page spectacles

Liens externesModifier