Ouvrir le menu principal

Saul Leiter

photographe américain
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leiter.
Saul Leiter
Saul leiter by pierre belhassen.jpg
Saul leiter, New York 2008 by Pierre Belhassen ©
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Maître

Saul Leiter, né le à Pittsburgh (Pennsylvanie) et mort le (à 89 ans) à New York, est un photographe américain contemporain. Il est considéré comme l'un des pionniers de la photographie couleur.

BiographieModifier

L'enfance et l'adolescence de Saul Leiter[1] sont notamment marquées par ses relations difficiles avec son père, rabbin[1] renommé de Pittsburgh, qui n'accepta jamais que son fils embrasse une carrière artistique. Saul Leiter fréquente l'école rabbinique avant d'interrompre ses études au milieu des années 1940[2].

Il découvre l'art dans les livres de la bibliothèque publique[réf. souhaitée]. Il commence par être peintre avant d'être initié à la photographie par le peintre expressionniste abstrait Richard Pousette-Dart[3]. Installé à New York en 1946, après avoir quitté Cleveland[4], il gagne sa vie jusqu'au milieu des années 1980 grâce à son métier de photographe de mode. Il travaille notamment pour le magazine Harper's Bazaar pendant presque vingt ans[1]. Il travaille également pour les magazines Life, Esquire, British Vogue, Elle, et Vogue[2].

En 1953, Edward Steichen, photographe renommé, inclut des photographies de Saul Leiter dans l'exposition : « Always the Young Strangers », au Museum of Modern Art, à New-York[5]. La même année, Leiter ouvre un petit studio de photographie[2] dans le bas de la cinquième avenue[4].

En 1955, M.Steichen sollicita à nouveau Leiter pour contribuer à l’exposition du MoMA, « The family of man », exposition qui deviendra essentielle[pourquoi ?]. Mais Leiter, insuffisamment impressionné par son œuvre, déclinera la proposition.[5]

Saul Leiter tira peu d'impressions de ses photographies. Il montrait ses diapositives à des amis, directement sur les murs de son appartement[5]. La très grande majorité de ses œuvres est sous forme de négatifs ou de diapositives. Mais certaines ont trouvé leur place dans les collections des musées, tels que le Withney Museum of American Art, à New-York, le Art Institute, à Chicago, et le Victoria and Albert Museum, à Londres[5].

Il atteint la célébrité tardivement, dans les années 1990[1], voire même 2000[2].

PhotographieModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2014)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Saul Leiter fut l'un des pionniers de la photographie contemporaine couleur à une époque où seul le noir et blanc était digne d'intérêt. Il est considéré pour l'essentiel de son travail comme un photographe des rues de New York ; il fut cependant plus réputé pour ses photographies de mode. Son but n'est pas d'illustrer la vie citadine, mais de rechercher les instants et les scènes fugaces. Il travaille des cadrages originaux en utilisant des vides (noirs) dans ses images. La succession des plans y superpose différentes histoires génératrices de mystère. Il aime le flou — il joue de la mise au point —, la buée et l'anonymat des passants :

« Il me semble que des choses mystérieuses peuvent prendre place dans des lieux familiers. »

Leiter ne considérait pas la photo de mode comme un pis-aller, mais plutôt comme une prolongation de sa vision, en harmonie avec lui-même.

Il a peint aussi des petits formats à la gouache sur papier. Ses références étaient Vuillard, Bonnard ou Sōtatsu. Ses sujets d'inspiration sont peut-être figuratifs mais le résultat s'approche de l'expressionnisme abstrait. Sa démarche de peintre qui influence ses photographies évoque Le Talisman de Paul Sérusier.

Expositions personnellesModifier

2013 Kunst Haus Wien, Vienne, Autriche
2012 Retrospective, Deichtorhallen Hambourg, Allemagne
2011 Fifty One Gallery, Anvers
New York Reflections, Musée historique juif, Amsterdam
2010 Mois de la Photo, Paris
2009 Dancing in the street, Musée Nicéphore-Niépce, Chalon-sur-Saône
2008 Fondation Henri Cartier-Bresson, Paris
Galleria Carla Sozzani, Milan
Jackson Fine Art, Atlanta
Howard Greenberg Gallery, New York
Faggionato Fine Arts, Londres
Galerie Camera Obscura, Paris
2007 Early Color, University of Maine Museum of Art, Bangor
2006 In Living Color, Photographs by Milwaukee Art Museum
Color, Fifty One Fine Art Photography, Anvers
The Fashion Photographs of Festival international de mode et de photographie, Hyères
2005 Early Color. Howard Greenberg Gallery, New York
2004 In Color. Staton Greenberg Gallery, Santa Barbara
1997 In Color. Howard Greenberg Gallery, New York
In Color. Martha Schneider Gallery, Chicago
1994 Howard Greenberg Gallery, New York
1993 Howard Greenberg Gallery, New York
1985 Gallery Lafayette, New York
1984 Gallery Lafayette, New York
1972 Midtown Y, New York
1954 Emerging Talent. Curated by Clement Greenberg. Samuel Koontz Gallery, New York
1950s Tanager Gallery, New York
1947 Butler Institute of American Art, Youngstown, OH
1945 The Outlines Gallery, Pittsburgh
1944 Ten Thirty Gallery, Cleveland

BibliographieModifier

  • Saul Leiter, Early Color, texte de Martin Harrison, éd. Steidl, 2006 [éd. française et trad. de Lionel Leforestier, Steidl, 2013]
  • In Living Color : Photographs by Saul Leiter, texte de Lisa Hostetler, Milwaukee Art Museum, Exhibition Gallery Guide, 2006.
  • Saul Leiter, éd. Actes Sud, coll. Photo Poche, 2007, 144 p.
  • Saul Leiter, introduction d’Agnès Sire, entretien avec l’artiste par Sam Stourdzé, éd. Steidl, 2008.
  • Saul Leiter, Early black and white, éd Steidl, 2014.

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Claire Guillot, « Saul Leiter », Le Monde,‎ .
  2. a b c et d Universalis, Saul Leiter (1923-2013), Encyclopaedia Universalis [en ligne], consulté le 9 octobre 2019
  3. Yasmine Youssi, « Un fondu de couleurs », Télérama,‎
  4. a et b (en) Liz Jobey, « Saul Leiter, rediscovered », Financial Times, weekend supplement, life & arts,‎ , p.17
  5. a b c et d (en) Margalit Fox, « Saul Leiter, Photographer Who Captured New York's Palette, Dies at 89 », The New York Times,‎ thursday, november 28, 2013, B 9

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier