Ouvrir le menu principal

Photo Poche est une collection de livres de photographie au format poche éditée par Actes Sud.

Sommaire

PrésentationModifier

Chaque ouvrage de la collection Photo Poche, d'un format de 12.5 × 19 cm, comporte cent quarante-quatre pages, une introduction, soixante-quatre photographies et une biographie du photographe édité, complété par une bibliographie sélective[1].

La collection, considérée comme une référence de l'édition photographique[2], a privilégié d'abord les grands noms de cet art, tels que Nadar, Henri Cartier-Bresson ou Robert Doisneau, afin de constituer une « histoire de la photographie à travers ses grands maîtres »[3]. Elle s'est ensuite ouverte aux nouveaux talents, comme le collectif Tendance Floue.

Au 31 décembre 2018, elle comporte 158 numéros, chacun tiré sur une base de 5 000 volumes[4]. La plus forte vente est le no 2, consacré à Henri Cartier-Bresson, vendu à plus de 400 000 exemplaires dans ses différentes éditions[5].

A la même date, les collections thématiques comportent : 18 numéros pour Photo Poche Société, 13 numéros pour Photo Poche Histoire, 8 numéros pour Photo Notes.

HistoriqueModifier

La collection est créée par Robert Delpire en 1982 au Centre national de la photographie à Paris[6]. Celui-ci avait déjà créé en 1976 une collection de quarante monographies photographiques de format carré (21 × 21 cm) rééditées dans Photo Poche à partir de 1982[7],[1], et murissait le projet depuis plusieurs années : « Avant même la création du centre, j’avais mis au point la maquette, déposé le nom, signé les premiers contrats. Surtout, conscient de l’importance de l’opération, j’avais proposé à de gros éditeurs de s’y associer. Gallimard, Le Seuil, Flammarion, Larousse, Hachette ont successivement refusé mon offre »[8].

Le fait que la collection dépende du CNP et bénéficie ainsi de l'aide du ministère de la Culture fait réagir négativement certains éditeurs, tandis que d'autres apprécient que la collection puisse inciter un public plus large à acheter des livres plus luxueux[9].

En 1984, Photo Poche est récompensée par le Prix Nadar, encore jusque-là jamais décerné à une collection, remporte le prix des Rencontres internationales de la photographie et l’Oscar de l’édition de l’International Center of Photography[4]. En 1985, la collection reçoit le Prix de la publication Infinity Award.

Fin 1988, la collection comporte déjà 36 volumes dont elle a vendu 1 200 000 exemplaires[10].

Lors du départ de Delpire du centre national de la photographie en 1996, Photo Poche est cédée aux éditions Nathan, puis rachetée par Actes Sud en 2004[11].

Collections thématiquesModifier

  • Photo Poche
  • Photo Notes
  • Photo Poche Histoire
  • Photo Poche Société

BibliographieModifier

  • Gaëlle Morel, « Les « Photo Poche » de Robert Delpire : un exemple d'édition culturelle », Strenæ,‎ (lire en ligne)

Notes et référencesModifier

  1. a et b Éric Rubert, « La collection Photo Poche d’Actes Sud : C’est grand ! », sur unidivers.fr (consulté le 9 juillet 2015)
  2. Gaëlle Morel 2010, p. 14
  3. Michel Guerrin, « Photos en réduction », Le Monde,‎
  4. a et b Gaëlle Morel 2010, p. 13
  5. Magali Jauffret, « Robert Delpire : « Je ne me calme pas » (interview) », L'Humanité,‎
  6. « Photo poche », sur actes-sud.fr (consulté le 9 juillet 2015)
  7. Gaëlle Morel 2010, p. 11
  8. Patrick Roegiers, « Robert Delpire, un homme pressé (interview) », Clichés, no 52,‎ , p. 54
  9. Photographies magazine, décembre 1988
  10. Photographies magazine, décembre 1988
  11. Gaëlle Morel, « Entre art et culture - Politique institutionnelle et photographie en France, 1976-1996 », Études photographiques, no 16,‎ , p. 32-40 (ISSN 1777-5302, lire en ligne)

Liens externesModifier