Sarah Meier

patineuse artistique suisse

Sarah Meier
Image illustrative de l’article Sarah Meier
Sarah Meier aux championnats du monde 2009.
Situation actuelle
Équipe Bülacher Eislaufclub
Biographie
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Naissance (38 ans)
Lieu Bülach
Taille 1,64 m (5 5)
Poids 49 kg
Parcours
Club actuel Bülacher Eislaufclub
Entraineur Eva Fehr
Mark Pepperday
Chorégraphe Salome Guadarrama
Tatiana Druchinina
Meilleurs scores ISU
Score total171.88 Championnats du monde 2008
Programme court60.87 Championnats d'Europe 2006
Programme libre113.00 Championnats d'Europe 2008

Sarah Meier est une patineuse née le à Bülach, Suisse. Elle a été championne d'Europe en 2011 et huit fois championne nationale de Suisse.

BiographieModifier

Sarah Meier commence le patinage à l'âge de quatre ans sous le regard de sa mère, également patineuse, et de sa tante, Eva Fehr, qui est restée longtemps son entraineuse[1]. Très tôt, sa carrière a été marquée par des blessures et le stress. Elle a obtenu une maturité gymnasiale en 2005[1].

Saison 2005-2006Modifier

Aux championnats d'Europe de Lyon, elle termine à la quatrième place en battant son record personnel.

Elle termine à la huitième place des Jeux Olympiques d'hiver de Turin. Et, aux championnats du monde de Calgary, elle termine à la sixième place. Il s'agit de ses meilleures performances au niveau mondial.

Saison 2006-2007Modifier

Sarah Meier remporte son premier succès international majeur lors du Grand Prix Cup of Russia à Moscou en novembre 2006 où elle prend la première place et se qualifie pour la finale du Grand Prix à Saint-Pétersbourg[2]. Elle termine à la troisième place de la finale et remporte la médaille de bronze.

En janvier 2007, elle remporte la médaille d'argent aux Championnats d'Europe de Varsovie. C'est la deuxième patineuse suisse a remporté une médaille européenne, vingt-six ans après la victoire de Denise Biellmann aux Championnats d'Europe de Innsbruck en 1981[3].

 
Podium Européen 2008: Sarah Meier, Carolina Kosner et Laura Lepistö

Saison 2007-2008Modifier

En janvier 2008, elle remporte une seconde médaille d'argent aux Championnats d'Europe de Zagreb. Elle se fait devancer par sa rivale italienne, Carolina Kosner.

Elle termine à la sixième place des Championnats du monde de Gothenburg où elle réalise le meilleur résultat de sa carrière.

Saison 2009-2010Modifier

Après une contre-performance aux JO de Vancouver 2010, quinzième avec 152,81 points, Sarah Meier a fait nettement moins bien qu’à Turin en 2006 (8e) et moins bien qu’à ses premiers Jeux à Salt Lake City en 2002 (13e)[4].

Aux Championnat du monde de Turin, elle ne s'est pas qualifiée pour le programme libre et a terminé à la 26e place. Sarah Meier avait laissé entendre qu'elle mettrait un terme à sa carrière.

Saison 2010-2011Modifier

Sarah Meier a décidé de terminer sa carrière lors des championnats d'Europe de janvier 2011, organisés dans son pays à Berne. Elle s'est classée 3e du programme court alors qu'elle n'avait disputé aucune compétition durant la saison 2010-2011 à cause de blessures. C'est ensuite lors du programme libre que Sarah Meier s'est élevée jusqu'au titre européen.[5],[6]

PalmarèsModifier

Compétition 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
Jeux olympiques d'hiver 13e 8e 15e
Championnats du monde 12e F 19e 13e 14e 6e 7e 8e 9e 26e
Championnats d’Europe 16e 5e 13e F 10e 10e 4e 2e 2e F 5e 1re
Championnats de Suisse 2e 1re 1re F 1re F 1re 1re 1re 1re F 1re F
Championnats du monde juniors 10e 3e
Grand Prix ISU 1998/99 1999/00 2000/01 2001/02 2002/03 2003/04 2004/05 2005/06 2006/07 2007/08 2008/09 2009/10 2010/11
Finale du Grand Prix 3e
Skate America 4e
Skate Canada 5e 5e F F
Coupe de Chine 6e
Trophée de France 5e 4e
Coupe de Russie 1re F
Trophée NHK 7e 7e 2e A
Légende : F = Forfait ; A = Abandon

RéférencesModifier

  1. a et b Ludovic Chappex, « Sarah Meier, si douce et si tenace », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  2. Sascha Fey, « Questions à Sarah Meier. «La saison dernière m'a vraiment donné confiance» », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  3. Isabelle Musy, « «J'ai progressé physiquement» », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  4. « Sarah Meier: «J’étais simplement dans un mauvais soir» », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  5. « Championne d'Europe, le rêve de Sarah Meier », sur Championne d'Europe, le rêve de Sarah Meier (consulté le )
  6. Stéphane Bonvin, « Sarah Meier, l’adieu aux la (r) mes », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )

Liens externesModifier