Samuel Goldwyn Productions

société de production cinématographique américaine fondée en 1923 par Samuel Goldwyn
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Samuel Goldwyn (homonymie).
Ne doit pas être confondu avec The Samuel Goldwyn Company.

Samuel Goldwyn Productions
Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Disparition Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondateurs Samuel GoldwynVoir et modifier les données sur Wikidata

La Samuel Goldwyn Productions est une société de production cinématographique américaine fondée par Samuel Goldwyn en 1923 et active jusqu'en 1959.

Personnellement contrôlée par Goldwyn et axée sur la production plutôt que sur la distribution, la compagnie est devenue la société de production indépendante la plus prospère de Hollywood du point de vue financier.

À partir de 2012, les droits de distribution des films du catalogue de Samuel Goldwyn Productions ont été transférés à Warner Bros., Miramax gérant les licences globales, à l'exception de The Hurricane de John Ford, qui est revenu à son distributeur d'origine United Artists.

HistoriqueModifier

Après la vente de son entreprise précédente Goldwyn Pictures, Samuel Goldwyn organise ses productions à partir de février 1923, en créant une nouvelle société — la Samuel Goldwyn Productions — d'abord en partenariat avec le réalisateur George Fitzmaurice. Si la Metro-Goldwyn-Mayer, créée par fusion en avril 1924, porte le nom de Goldwyn, c'est en raison de l'incorporation lors de la fusion de la Goldwyn Pictures, mais Samuel Goldwyn n'y a jamais produit de films.

La sortie de Potash and Perlmutter (en) de Clarence G. Badger — dont la première a eu lieu à Baltimore le — a ouvert la voie du succès pour la nouvelle compagnie.

Certaines des premières productions portent le nom de Howard Productions, du nom de l'épouse de Samuel Goldwyn, Frances Howard, avec laquelle il s'est marié en 1925. Dans les années 1920, Goldwyn distribue ses films par l'intermédiaire de la First National Pictures. Au cours des années 1930, il distribue la plupart de ses films à travers United Artists et à partir de 1941, c'est RKO Radio Pictures qui assure la distribution de ses productions.

Ayant une grande exigence de qualité dans ses productions, Samuel Goldwyn travaille avec des réalisateurs comme King Vidor, John Ford, Leo McCarey, William Wyler, Howard Hawks ou Otto Preminger. Cela lui a permis de voir certains de ses films nommés pour l'Oscar du meilleur film : Arrowsmith de John Ford en 1932, Dodsworth de William Wyler en 1937, Rue sans issue (Dead End) de William Wyler en 1938, Les Hauts de Hurlevent (Wuthering Heights) de William Wyler en 1940, La Vipère (The Little Foxes) de William Wyler en 1942, Vainqueur du destin (The Pride of the Yankees) de Sam Wood en 1943 et Honni soit qui mal y pense (The Bishop's Wife) d'Henry Koster en 1948. En 1947, lors de la 19e cérémonie des Oscars, il remporte enfin l'Oscar pour Les Plus Belles Années de notre vie (The Best Years of Our Lives) de William Wyler, sorti en 1946.

Au cours des années 1940 et 1950, de nombreux films mettaient en vedette Danny Kaye. Le dernier film produit par Samuel Goldwyn Productions est Porgy and Bess d'Otto Preminger, sorti en 1959, adaptation de l'opéra du même nom de George Gershwin, créé en 1935

Filmographie partielleModifier