Ouvrir le menu principal

Samisoni Viriviri

joueur fidjien de rugby à XV
Samisoni Viriviri
Description de l'image Viriviri MHR.JPG.
Fiche d'identité
Nom complet Samisoni Viriviri Nasagavesi
Naissance (31 ans)
à Nadi (Fidji)
Taille 1,82 m (6 0)[1]
Poste Ailier
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
2014-2015
2015-2016
2016
2019-
Montpellier HR
US Montauban
US Montauban
Fijian Drua
6 (0)
10 (20)
0 (0)
3 (5)
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2012-
2016-
Drapeau : Fidji Fidji à 7
'Drapeau : Fidji Fidji
97 (285)[2]
2 (0)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 5 mai 2016.

Samisoni Viriviri Nasagavesi, né le à Dratabu, près de Nadi (Fidji), est un joueur international fidjien de rugby à sept et à XV évoluant au poste d'ailier. Il a joué pour l'équipe de rugby à sept des Fidji au poste d'ailier. En 2014, il s'engage avec le Montpellier HR, club de rugby à XV, pour la saison 2014-2015 avant de rejoindre l'US Montauban la saison suivante.

Avec la sélection fidjienne de rugby à sept, il devient champion olympique lors des Jeux olympiques 2016 de Rio de Janeiro. La même année, il devient international à XV, participant ainsi la victoire de son pays dans la coupe des nations du Pacifique.

BiographieModifier

Samisoni Viriviri est le cousin de l'ailier l'international fidjien Timoci Nagusa, avec qui il évolue entre 2014 et 2015 au Montpellier HR ainsi qu'en équipe nationale[3].

Il débute dans le championnat local de rugby à sept avec le club de Nadroga. Il attire l'attention de Etuate Waqa, l'entraîneur adjoint de l'équipe de rugby à sept des Fidji, qui fait appel à lui. Il fait ses débuts internationaux à sept à l'occasion du New Zealand rugby sevens 2013 et il dispute deux saisons des World Rugby Sevens Series ainsi que la coupe du monde 2013. À l'issue de la saison 2013-2014, il est élu meilleur joueur de rugby à sept du monde[4].

Samisoni Viriviri signe avec le club français de rugby à XV, le Montpellier HR en janvier 2014[5]. Mais son adaptation au rugby à XV est compliqué et Samisoni Viriviri ne dispute que cinq matchs toutes compétitions confondues. Il joue six tournois des World Series 2014-2015[6], compétition remportée par les Fidji. Il est également appelé au sein de l'équipe de rugby à XV des Fidji pour préparer la coupe du monde 2015, mais il ne dispute pas de matchs et n'est finalement pas retenu pour la compétition[7].

Pour la saison 2015-2016, il est prêté par son club à l'US Montauban qui évolue alors en ProD2[8]. Il est de nouveau appelé par le sélectionneur anglais des Fidji, Ben Ryan, pour participer à la tournée européenne des World Series en vue des Jeux olympiques[9] et participe ainsi de la deuxième victoire consécutive des Fidji lors des World Series. Il fait également partie du groupe fidjien de rugby à XV pour disputer la coupe du Pacifique[10] où il obtient ses deux premières sélections, deux victoires contre les Tonga et les Samoa.

Avec la sélection fidjienne de rugby à sept, il remporte le titre de champion olympique lors des Jeux olympiques 2016 de Rio de Janeiro, la première médaille olympique de l'histoire des Fidji[11]. Il participe aux six rencontres, inscrivant un essai[2].

Ses performances en ProD2 (10 matches joués, 4 essais) lui permette de s'engager définitivement avec le club montalbanais[12],[13]. Cependant, Samisoni Viriviri ne reviendra pas en France après les Jeux olympiques, il est alors licencié par son club et il réintègre la sélection fidjienne à plein-temps[14],[15].

PalmarèsModifier

World SeriesModifier

Détail du palmarès de Samisoni Viriviri en World Rugby Sevens Series[16].
Saison Statistiques Classement

final

Tournois

disputés

Vainqueur

du tournoi

2e place 3e place
M Ess Pts
2012-2013 34 27 135 3e 6/9 1 0 0
2013-2014 47 48 240 3e 9/9 2 0 3
2014-2015 35 18 90 1er 6/9 3 0 2
2015-2016 12 6 30 1er 2/10 0 1 0
Total 128 99 495 - 23 6 1 5

Par tournoi :

Coupe du mondeModifier

Jeux olympiquesModifier

Distinctions personnellesModifier

Meilleur marqueur d'essais d'un tournoi :

Notes et référencesModifier

  1. « Samisoni Viriviri », sur www.itsrugby.fr (consulté le 14 mai 2014)
  2. a et b « Samisoni Viriviri : Carrière internationale », sur www.itsrugby.fr (consulté le 14 mai 2014)
  3. « Male doing well: Nagusa | Fiji Sun » (consulté le 7 octobre 2016)
  4. a et b (en) « Samisoni Viriviri IRB Sevens Player of Year », sur www.irbsevens.com, (consulté le 14 mai 2014)
  5. « Transfert: le Fidjien Viriviri signe à Montpellier », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique, (consulté le 14 mai 2014).
  6. rugbybworldcup.com, « Coupe du Monde de Rugby 2019 », sur www.rugbyworldcup.com (consulté le 4 mai 2016).
  7. (en) « Sport: Fiji name extended Rugby World Cup squad », sur Radio New Zealand, (consulté le 4 mai 2016).
  8. « Samisoni Viriviri : une recrue de classe mondiale », sur ladepeche.fr (consulté le 4 mai 2016).
  9. worldrugby.org, « HSBC Sevens World Series », sur www.worldrugby.org (consulté le 4 mai 2016).
  10. Thibault Perrin, « Josua Tuisova, Nakarawa et Nayacalevu avec les Fidji à 7 pour le tournoi de Paris », sur Le Rugbynistère (consulté le 4 mai 2016).
  11. « En or, les Fidji remportent la première médaille olympique de l'histoire du pays », sur lequipe.fr, .
  12. « L' USM fait monter la pression », sur ladepeche.fr, (consulté le 7 octobre 2016)
  13. « Où est passé Samisoni Viriviri? | Rugby Transferts », sur www.rugby-transferts.com (consulté le 7 octobre 2016)
  14. (en-GB) worldrugby.org, « HSBC Sevens World Series », sur www.worldrugby.org (consulté le 30 novembre 2016)
  15. « Daniel Bory : «Jouer la première place à Agen ? Pourquoi pas…» »
  16. « Rugby - Fiche joueur - Statistiques internationales », sur www.itsrugby.fr (consulté le 4 mai 2016)
  17. (en) « Sevens awards night: The winners », sur www.irbsevens.com, (consulté le 14 mai 2014)

Liens externesModifier