Saints-Geosmes (commune déléguée)

commune déléguée de la Haute-Marne, France

Saints-Geosmes
commune déléguée
Saints-Geosmes (commune déléguée)
Entrée du village de Saints-Geosmes par la route d'Auberive.
Blason de Saints-Geosmes commune déléguée
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haute-Marne
Arrondissement Langres
Canton Langres
Intercommunalité Communauté de communes du Grand Langres
Statut Commune déléguée
Maire délégué Jacky Maugras
2016-2020
Code postal 52200
Code commune 52P05
Démographie
Gentilé Saints-Geosmois
Population 919 hab. (2013)
Densité 62 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 49′ 22″ nord, 5° 19′ 41″ est
Altitude 458 m
Min. 373 m
Max. 476 m
Superficie 14,94 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Saints-Geosmes
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 15.svg
Saints-Geosmes
commune déléguée
Géolocalisation sur la carte : Haute-Marne
Voir sur la carte topographique de la Haute-Marne
City locator 15.svg
Saints-Geosmes
commune déléguée
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Saints-Geosmes
commune déléguée
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Saints-Geosmes
commune déléguée

Saints-Geosmes (commune déléguée) est une ancienne commune française située dans le département de la Haute-Marne en région Grand Est.

Le , elle fusionne avec Balesmes-sur-Marne pour former la commune nouvelle de Saints-Geosmes[1]

GéographieModifier

LocalisationModifier

Saints-Geosmes est situé à trois kilomètres au sud de Langres.

ToponymieModifier

Attestée sous la forme Sanctorum Geminorum en 814.
Il s'agit du pluriel du latin sanctus et du nom de saint au pluriel Gemini, soit « les saints jumeaux ».
Le singulier administratif Saint-Geosmes, qui peut faire penser à un faux saint, est récent

HistoireModifier

Saints-Geosmes est l'altération de « Saints Jumeaux ». Il s'agit de trois frères jumeaux grecs : Speusippe, Méleusippe et Éleusippe, saints patrons de Saints-Geosmes, qui auraient été martyrisés par les Romains, martyrisés, écartelés et brûlés, sous ses yeux dans le village au IIe siècle en 155.

Le cimetière communal renferme un « martyrat » élevé jadis sur les lieux où la tradition place le supplice des triplés.

Le culte des trois jumeaux est à l'origine du développement d'une abbaye bénédictine, puis d'un prieuré au XIIe siècle qui dura jusqu'au XVIIIe siècle.

Le village s'est développé au carrefour de deux voies romaines : de Andemantunnum à Lugdunum et l'autre reliant Andemantunnum à Augustodunum.

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 31 décembre 2015 Jacky Maugras    
Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2016 En cours Jacky Maugras    

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 919 habitants, en diminution de -4,87 % par rapport à 2008 (Haute-Marne : -2,51 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
403445430484493432496582564
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
553558520538452755692765681
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
490609543470350361333313333
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2013
343364510563872864920974919
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • L'église des Trois-Jumeaux, XIIIe siècle avec sa crypte carolingienne du IXe siècle où ont été retrouvés dans les années 1990 les ossements de trois frères jumeaux du IIe siècle aux os cassés en de multiples endroits qui confirment la légende des trois frères jumeaux,   Classée MH (1892, 1909, crypte, église)[6],[7],[8].
Saints-Geosmes tire son nom des Saints-Jumeaux prénommés : Eleusippe, Melasippe et Speusippe, patrons de la paroisse qui auraient été martyrisés au IIe siècle par les romains.
  • Le fort de la Bonnelle ou fort Decrès et quelques ouvrages militaires de la fin du XIXe siècle témoignent également d’un passé militaire, Saints-Geosmes faisant partie du dispositif de la ceinture fortifiée de Langres.

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

Les armes de Saints-Geosmes se blasonnent ainsi :

de gueules aux trois palmiers arrachés d’or.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

RéférencesModifier