Ouvrir le menu principal

Saint-Salvy (Lot-et-Garonne)

commune française du département de Lot-et-Garonne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Salvy.

Saint-Salvy
Saint-Salvy (Lot-et-Garonne)
Mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Arrondissement Agen
Canton Le Confluent
Intercommunalité Communauté de communes du Confluent et des Coteaux de Prayssas
Maire
Mandat
Jacques Visintin
2014-2020
Code postal 47360
Code commune 47275
Démographie
Population
municipale
191 hab. (2016 en augmentation de 7,91 % par rapport à 2011)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 18′ 02″ nord, 0° 26′ 20″ est
Altitude Min. 63 m
Max. 184 m
Superficie 9,26 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte administrative de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Saint-Salvy

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte topographique de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Saint-Salvy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Salvy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Salvy

Saint-Salvy est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de Lot-et-Garonne (région Nouvelle-Aquitaine).

GéographieModifier

LocalisationModifier

Commune située dans le pays de Serres, à 7 km à l'est d'Aiguillon.

Communes limitrophesModifier

Communes limitrophes de Saint-Salvy[1]
Bourran Lacépède
Galapian   Prayssas
Bazens Frégimont

ToponymieModifier

HistoireModifier

Le hameau de Dominipech est une ancienne commanderie de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem au sein du grand prieuré de Toulouse[2]

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1953 2011 Louis Couzard   Retraité agricole
[3] En cours Jacques Visintin DVD  
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5].

En 2016, la commune comptait 191 habitants[Note 1], en augmentation de 7,91 % par rapport à 2011 (Lot-et-Garonne : +0,59 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
250226237229242249570578540
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
502509482440438429392338331
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
317318298245254247256231224
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
219177171155166187189176189
2016 - - - - - - - -
191--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Monique Sieuzac, Templiers et hospitaliers dans le Lot-et-Garonne, (présentation en ligne) ; Antoine du Bourg, Ordre de Malte : Histoire du grand prieuré de Toulouse et des diverses possessions de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem dans le sud-ouest de la France..., Toulouse, L. Sistac et J. Boubée, (présentation en ligne), p. 360, disponible sur Gallica
  3. http://www.sudouest.fr/2012/01/18/l-urbanisme-en-question-607886-3704.php sur le Sud-Ouest du 18 janvier 2012
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.