Saint-Laurent-les-Bains

ancienne commune française du département de l'Ardèche

Saint-Laurent-les-Bains
Saint-Laurent-les-Bains
L'abbaye Notre-Dame-des-Neiges.
Blason de Saint-Laurent-les-Bains
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Largentière
Intercommunalité Communauté de communes de la Montagne d'Ardèche
Statut Commune déléguée
Maire délégué Émile Louche
2019-2020
Code postal 07590
Code commune 07262
Démographie
Population 138 hab. (2016 en diminution de 2,82 % par rapport à 2011)
Densité 5,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 36′ 26″ nord, 3° 58′ 14″ est
Altitude Min. 623 m
Max. 1 379 m
Superficie 26,76 km2
Élections
Départementales Haute-Ardèche
Historique
Date de fusion
Commune(s) d'intégration Saint-Laurent-les-Bains-Laval-d'Aurelle
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 15.svg
Saint-Laurent-les-Bains
Géolocalisation sur la carte : Ardèche
Voir sur la carte topographique de l'Ardèche
City locator 15.svg
Saint-Laurent-les-Bains
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Saint-Laurent-les-Bains
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Saint-Laurent-les-Bains

Saint-Laurent-les-Bains est une ancienne commune française, située dans le département de l'Ardèche en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le , elle devient une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Saint-Laurent-les-Bains-Laval-d'Aurelle.

GéographieModifier

LocalisationModifier

La commune est située dans le sud-ouest du département de l'Ardèche. Elle est limitrophe de la Lozère.

Son territoire est traversé par la rivière Borne.

Communes limitrophesModifier

Saint-Laurent-les-Bains est entourée de sept communes, dont cinq sont situées dans le département de l'Ardèche et deux dans le département de la Lozère.

 
Carte montrant les limites de
Saint-Laurent-les-Bains et des communes limitrophes.

TransportsModifier

Située au point culminant de la ligne des Cévennes (Clermont - Nîmes), la gare de La Bastide - Saint-Laurent-les-Bains est en même temps l'extrémité est du barreau lozérien reliant, via Mende, cette ligne à la ligne des Causses (Clermont - Béziers).

Les rames montantes et descendantes du Cévenol Clermont-Ferrand - Nîmes s'y croisent. Plusieurs circulations TER relient Mende à Nîmes et Montpellier, directement ou avec changement à La Bastide - Saint-Laurent-les-Bains.

ToponymieModifier

HistoireModifier

En 1851, Saint-Laurent est l'une des deux seules communes des Cévennes vivaraises dont la densité de population est inférieure à 30 habitants/km2. Au XVIIe siècle, les Hautes Cévennes sont pourtant nettement plus peuplées que les plaines des Basses Cévennes, peut-être grâce à la présence du châtaignier dans les hauteurs où il se plaît mieux. Dans les plaines plus basses, c'est le développement du mûrier dès le début du XVIIIe siècle qui a accompagné la croissance démographique commencée au XVIIe siècle[2].

La commune fusionne le avec Laval-d'Aurelle pour former la commune nouvelle de Saint-Laurent-les-Bains-Laval-d'Aurelle dont la création est actée par arrêté du préfet de l'Ardèche en date du [3].

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Fernand Sadoule    
mars 2008 décembre 2018 Émile Louche[4]   Cadre
Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
janvier 2019 En cours Émile Louche   Cadre

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6].

En 2016, la commune comptait 138 habitants[Note 1], en diminution de 2,82 % par rapport à 2011 (Ardèche : +1,94 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
6075885156858067091 036774789
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
779727778790807789747710697
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
642604571481462422403355279
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
279226199165136182160157135
2016 - - - - - - - -
138--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

ÉconomieModifier

La principale ressource économique est l'établissement thermal lié à la présence d'une source chaude.

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • L'abbaye Notre-Dame-des-Neiges a été fondée en 1850. Elle abrite 30 moines qui vivent de la vente de leur production de produits monastiques, du vin du monastère et de divers produits régionaux[9].
  • En juillet 2021 est inaugurée une statue du duo d'artistes HeHe intitulée Grotte de cristal[10].

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

  Blason
D'azur au chevron d'or accompagné en chef de deux étoiles du même et en pointe d'un croissant d'argent.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Bozon Pierre. La population de la Cévenne vivaroise. Dans Revue de géographie alpine. 1958, Tome 46 N°4. pp. 683-715. doi : 10.3406/rga.1958.1848. Accessed on 28 janvier 2015.
  3. Laurent Lenoble, « Arrêté préfectoral portant création de la commune nouvelle de Saint-Laurent-les-Bains - Laval-d'Aurelle », Recueil des actes administratifs spécial n°07-2018-109,‎ , p. 10-13 (lire en ligne [PDF])
  4. « Liste des maires du département de l'Ardèche » [PDF], sur le site de la préfecture de l'Ardèche, (consulté le ).
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. Voir le site de l'Abbaye
  10. https://www.parc-monts-ardeche.fr/2021/07/23/grotte-de-cristal-la-nouvelle-oeuvre-du-partage-des-eaux-est-inauguree/

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier