Ouvrir le menu principal

Saint-Amant-Roche-Savine

commune française du département du Puy-de-Dôme
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Amant, Roche (homonymie) et Savine.

Saint-Amant-Roche-Savine
Saint-Amant-Roche-Savine
Vue de Saint-Amant-Roche-Savine.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Ambert
Canton Les Monts du Livradois
Intercommunalité Communauté de communes Ambert Livradois Forez
Maire
Mandat
Serge Joubert
2018-2020
Code postal 63890
Code commune 63314
Démographie
Population
municipale
495 hab. (2016 en diminution de 6,25 % par rapport à 2011)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 34′ 36″ nord, 3° 37′ 59″ est
Altitude Min. 756 m
Max. 1 118 m
Superficie 23,99 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte administrative du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Saint-Amant-Roche-Savine

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Saint-Amant-Roche-Savine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Amant-Roche-Savine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Amant-Roche-Savine

Saint-Amant-Roche-Savine est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

GéographieModifier

 
Carte de la commune de Saint-Amant-Roche-Savine.

LocalisationModifier

L'altitude moyenne de la commune est de 937 mètres, avec des niveaux fluctuant entre 756 et 1 118 mètres.

Lieux-dits et écartsModifier

Barbaliche, la Barthe, Bartivel, les Baudonnières, le Besset, le Bethonnat, le Bourg, le Buisson, la Butte, le Cabaret, les Chapioux, les Chaux, Chavechat, Chenailles, Chez Boyer, Chez Marchand, la Farge, Fauchery, les Fayes, la Fayolle, Fleix, la Forie, Fournier, Gachon, la Garnasse, la Gilbertasse, aux Gouttes, Grolet, l'Hôpital, Lasteyras, Losfournet, Malfrancon, le Malmontat, le Marcepoil, Metou, la Mine, le Monial, le Moulin de Martial, le Moulin de Rouhade, Moulin Neuf, Neuville, les Parineaux, le Serindat, les Serves, le Solier, les Terrasses, la Valatie, le Verdier, Soudade.

Communes limitrophesModifier

Saint-Amant-Roche-Savine est limitrophe avec sept communes[1].

Communes limitrophes de Saint-Amant-Roche-Savine
Cunlhat La Chapelle-Agnon Grandval
Auzelles  
Saint-Éloy-la-Glacière Fournols Le Monestier

Voies de communication et transportsModifier

La commune est traversée par la route départementale 996, ancienne route nationale 496 reliant Issoire à l'ouest et Ambert à l'est. Au sud, la D 37 permet de rejoindre Fournols et Saint-Germain-l'Herm tandis qu'au nord-est, cette même route continue vers Grandval et Bertignat. Vers le nord, la D 87 relie le bourg à La Chapelle-Agnon[1].

ToponymieModifier

Au cours de la période révolutionnaire de la Convention nationale (1792-1795), la commune a porté le nom de Roche-Savine[2].

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

 
Mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1983 avril 2010 André Chassaigne PCF Conseiller général du canton de Saint-Amant-Roche-Savine (1979-2004), député depuis 2002.
avril 2010[Note 1] mai 2018
(démission[4])
François Chassaigne PCF Élu en avril 2010, à la suite de la démission de son père, nouvellement élu conseiller régional d'Auvergne.
mai 2018 En cours Serge Joubert PCF Élu le 5 mai 2018, en remplacement du maire démissionnaire[5].

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[7].

En 2016, la commune comptait 495 habitants[Note 2], en diminution de 6,25 % par rapport à 2011 (Puy-de-Dôme : +2,4 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 6351 8741 8431 8612 2042 2992 2942 2892 201
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 1011 9561 8181 7511 7261 6891 7561 6691 518
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 5661 4771 4111 1991 1511 0771 0311 007843
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
710653585540500530534528495
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

EnseignementModifier

Saint-Amant-Roche-Savine dépend de l'académie de Clermont-Ferrand. Elle gère une école primaire[9] ; le collège Alexandre-Vialatte, géré par le conseil départemental du Puy-de-Dôme, est également implanté sur le territoire communal[9].

Manifestations culturelles et festivitésModifier

ÉconomieModifier

TourismeModifier

  • Camping municipal (Saviloisirs)

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Patrimoine naturelModifier

La commune de Saint-Amant-Roche-Savine est adhérente du parc naturel régional Livradois-Forez.

Personnalités liées à la communeModifier

  • Henri Pourrat mentionne[11] « ce bourg où Alexandre Vialatte, en se retrempant chaque jour dans le limpide étang des Escures, écrivit en trois semaines Le Fidèle Berger, et, c'est le plus étonnant des livres de guerre parus durant la guerre, le plus profond. Celui où la colère, l'humour, la simplicité, la fidélité nous parlent de plus près ».
  • André Chassaigne, enseignant, homme politique, député, ancien maire et conseiller général et régional.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Réélu en 2014[3].
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. a et b Carte de Saint-Amant-Roche-Savine sur le site Géoportail de l'IGN (consulté le 18 février 2019).
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. « Liste des Maires du Puy-de-Dôme » [PDF], Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le 28 septembre 2014).
  4. « François CHASSAIGNE maire PCF démissionne de son mandat », sur Politiquemania.
  5. « Serge Joubert, nouveau maire à Saint-Amant-Roche-Savine », sur lamontagne.fr, (consulté le 18 août 2018).
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. a et b Annuaire des établissements scolaires de Saint-Amant-Roche-Savine sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le 18 février 2019).
  10. La Belle Rouge.
  11. « Dans le haut pays avec Berthold Mahn », L'Auvergne Littéraire, no 115,‎ , p. 21.