Ouvrir le menu principal

Rover 100
Rover 100
Rover 100 Phase II

Marque Drapeau : Royaume-Uni Rover
Années de production 1990 - 1998
Phase I : 1990 - 1994
Phase II : 1994 - 1998
Classe Citadine
Usine(s) d’assemblage Drapeau du Royaume-Uni Usine de Longbridge
Moteur et transmission
Énergie Essence et diesel
Moteur(s) Rover K-Series ; Peugeot TUD3/TUD5 (L4)
Position du moteur Transversal avant
Puissance maximale 50 à 103 ch DIN (37 à 75 kW)
Couple maximal 86 à 129 Nm
Transmission Traction
Boîte de vitesses Manuelle à 4/5 rapports
Automatique à 5 rapports
Poids et performances
Poids à vide 830 kg
Vitesse maximale 187 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 9,8 à 19,5 s
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline monocorps 3 ou 5 portes
Cabriolet 2 portes
Coefficient de traînée 0,36
Suspensions Sphères hydraulique et gaz
Direction A crémaillère non assisté
Freins Hydraulique assistés à disques (avant) et tambours (arrière)
Dimensions
Longueur 3 530 mm
Largeur 1 560 mm
Hauteur 1 380 mm
Empattement 2 269 mm
Sécurité
Note Euro NCAP 1/5 étoile (1997)
Chronologie des modèles

La Rover 100 est une automobile de classe citadine fabriquée par l'ancien constructeur anglais Rover de 1990 à 1998 à Longbridge près de Birmingham. Elle était destinée à succéder l'Austin Metro des années 1980.

Sommaire

HistoriqueModifier

 
Rover 100 Phase I et II.

LancementModifier

Le lancement de la nouvelle Rover 100 intervient au cours de l'année 1990. Nouvelle, la voiture ne l'est pas vraiment puisqu'il s'agit d'une Austin Metro de 1980 rebadgée et restylée. En Grande-Bretagne, la voiture s'appellera d'ailleurs « Rover Metro » bien que nommée « Rover 100 » sur tous les marchés à l'exportation.

Fin de carrièreModifier

Au fur et à mesure que le temps passe, la Rover 100 a de plus en plus de mal à trouver sa clientèle. En juillet 1996, la gamme est réduite à une unique finition, Kensington. Dans un premier temps uniquement disponible en trois portes, la carrosserie cinq portes fait son retour au catalogue en juillet 1997. Uniquement motorisée par un 1,1 L développant 60 ch, cette version annonce la fin de carrière de la 100. Offrant un bon rapport prix/équipement, la 100 se dote ainsi de vitres électriques, d'une sellerie et d'enjoliveurs extérieurs spécifiques. Le prix reste un argument majeur par rapport à la concurrence. En options, la Rover 100 propose une peinture métallisée et un airbag conducteur

En août 1997, la version Kensington change de nom et devient « Chelsea », recevant au passage un insert en bois sur la planche de bord. Les prix sont nettement supérieurs à la version qu'elle remplace. C'est avec la Chelsea que la Rover 100 prendra sa retraite en juin 1998, après dix-huit ans de carrière, 2 078 218 exemplaires auront été construits, en incluant l'Austin Metro lancée en 1980 et la version sport de MG.

Elle ne sera que partiellement remplacée par la déclinaison en trois portes de la Rover 200 puis de manière très furtive par la Rover CityRover en 2003, en fait une Tata Indica indienne revue et corrigée par Rover.

Phase IModifier

La Rover 100 reçoit un profond restylage par rapport à l'Austin Metro. La face avant accueille un nouveau pare-chocs, une nouvelle calandre et des projecteurs revus, tandis que la partie arrière se dote d'un nouveau pare-chocs et de feux redessinés. Si l'ensemble fait plus moderne, il peine à faire oublier l'âge de la voiture qui sert de base, d'autant que l'intérieur n'a pas été revu, à l'exception de l'arrivée d'un nouveau volant.

Les vrais changements sont plutôt à chercher du côté de la mécanique. La Rover 100 adopte de tous nouveaux moteurs en alliage, mis au point par Rover, le « K Series », remplaçant les anciens blocs en fonte (moteur A+) de l'Austin Metro. Parallèlement, elle adopte enfin une boîte de vitesses à cinq rapports, d'origine PSA, sur les versions « haut de gamme ». La 100 recevra quelques mois après son lancement l'appui d'une version Diesel.

Phase IIModifier

En janvier 1995, la Rover 100 est à nouveau restylée. Pour la mettre en conformité avec l'identité visuelle de la gamme Rover de l'époque, elle reçoit une nouvelle calandre, des projecteurs avant arrondis et un nouveau pare-chocs. En outre, sécurité oblige, elle peut désormais recevoir en option un coussin gonflable de sécurité (« airbag ») conducteur. Malgré le restylage et les nombreuses séries spéciales, la Rover 100 a de plus en plus de mal à masquer son âge. Son équipement simpliste et l'absence même en option de l'ABS ou de la direction assistée trahissent sa conception remontant aux années 1980. Si le niveau des ventes reste honorable en Grande-Bretagne, à l'étranger, il n'en va pas de même puisque la 100 se retrouve confrontée à des concurrentes bien plus modernes et mieux équipées comme la Twingo de Renault.

Résumé de la 100Modifier

  • Septembre 1990 : lancement du modèle.
  • Fin 1990 : commercialisation du modèle.
  • Janvier 1995 : lancement et commercialisation de la Phase II.
  • Décembre 1997 : arrêt définitif de la production.
  • Juin 1998 : arrêt définitif de la commercialisation.
Générations Production Dérivés de chez Rover / MG / Austin Modèles similaires
Rover 100 Phase I (09/1990 - 12/1994) Aucun Citroën AX ; Ford Fiesta MkIII ; Nissan Micra ; Peugeot 205 ; Renault Supercinq
Rover 100 Phase II (01/1995 - 1998) Aucun Citroën Saxo ; Ford Fiesta MkIV ; Nissan Micra ; Peugeot 106 ; Renault Twingo I


Les différentes versionsModifier

  Carrosseries 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998
Concept-car Phase I Phase II
Rover 100 Berline 3 portes
-
Berline 5 portes
111 111
114 114
114 (automatique)
114 D 115 D
114 GTi 16v 114 GTi 16v
Cabriolet 111 (cab)
114 (cab)

Légende couleur : Essence ; Diesel

CarrosseriesModifier

 
Rover 114 GTa Cabriolet.

Berline 3 portes

  • Carrosserie standard de la gamme.

Berline 5 portes

  • Déclinaison.

Cabriolet

  • Carrosserie cabriolet, en 2 portes uniquement.

Version spécifiquesModifier

Rover 100 GTi

 
Rover 100 GTi.

La 100 GTi nommée 114 GTi 16v recevra un moteur quatre cylindres d'1,4 L développant 95 et 103 ch associé à une boîte manuelle à cinq rapports.

Les séries spécialesModifier

Relativement peu équipée d'options, la Rover 100 recevra tout au long de sa carrière de nombreuses séries spéciales pour conserver sa clientèle.


CaractéristiquesModifier

DimensionsModifier

 
Vue intérieur.
Rover 100
Longueur 3 530 mm
Largeur (sans rétroviseurs) 1 560 mm
Hauteur 1 380 mm
Empattement 2 269 mm
Coffre 123 l
Rayon de braquage
Masse à vide* 830 kg
PTAC
Réservoir 35 L

* = variable selon moteur et boite de vitesses.

Chaîne cinématiqueModifier

 
Moteur de la 114 SL.

MoteursModifier

  • Du côté des moteurs essence :
    • le Rover K-Series quatre cylindres en ligne à carburateur de 1,1 litres faisant 44 kW (60 ch). Disponible sur les 111 berline.
    • le Rover K-Series quatre cylindres en ligne atmosphérique à injection de 1,1 litres faisant 44 kW (60 ch). Disponible sur la 111 cabriolet.
    • le Rover K-Series quatre cylindres en ligne à carburateur de 1,4 litres faisant 55 kW (75 ch). Disponible sur la 114 de 1991.
    • le Rover K-Series quatre cylindres en ligne atmosphérique à injection de 1,4 litres faisant 55 kW (75 ch). Disponible sur les 114 de 1993 manuelle et automatique.
    • le Rover K-Series quatre cylindres en ligne atmosphérique 16 soupapes double arbre à came à injection de 1,4 litres faisant 70 et 75,5 kW (95 et 103 ch). Disponible sur les 114 GTi 16v.
  • Du côté des moteurs diesel :
    • le Peugeot TUD3 / K9A quatre cylindres en ligne à injection indirecte de 1,4 litres faisant 37 kW (50 ch). Disponible sur la 114 D.
    • le Peugeot TUD5 quatre cylindres en ligne à injection indirecte de 1,5 litres faisant 42,6 kW (58 ch). Disponible sur la 115 D.

Tous les moteurs d'avant 1993 n'ont pas de norme de pollution ; ceux après juillet 1993 sont conformes à la norme Euro 1 et ceux d'après juillet 1996 à la norme Euro 2.

Essence
Modèle Construction Moteur + Nom Cylindrée Performance Couple 0 à 100 km/h Vitesse maxi Consommation + CO2
111[1]
(boite manuelle 4 ou 5)
1991 - 1993 4 cylindres en ligne
Rover K-Series 8
1 120 cm3
(1,1 L)
44 kW (60 ch) à 6000 tr/min 92 Nm à 3500 tr/min 16,4 s 155 km/h 6,6 l/100 km
... g/km
111[2]
(boite manuelle 4 ou 5)
1993 - 1998 4 cylindres en ligne
Rover K-Series
1 120 cm3
(1,1 L)
44 kW (60 ch) à 5900 tr/min 92 Nm à 3500 tr/min 15,7 s 158 km/h 6,7 l/100 km
.
111 cabriolet[3]
(boite manuelle 5)
1994 - 1997 4 cylindres en ligne
Rover K-Series
1 120 cm3
(1,1 L)
44 kW (60 ch) à 5900 tr/min 92 Nm à 3500 tr/min 152 km/h
114[4]
(boite manuelle 5)
1991 - 1993 4 cylindres en ligne
Rover K-Series
1 396 cm3
(1,4 L)
55 kW (75 ch) à 5700 tr/min 119 Nm à 3500 tr/min 12,5 s 168 km/h 7,1 l/100 km
.
114[5]
(boite manuelle 5)
1993 - 1998 4 cylindres en ligne
Rover K-Series
1 396 cm3
(1,4 L)
55 kW (75 ch) à 5500 tr/min 119 Nm à 3500 tr/min
114[6]
(boite automatique 5)
1993 - 1997 4 cylindres en ligne
Rover K-Series
1 396 cm3
(1,4 L)
55 kW (75 ch) à 5500 tr/min 119 Nm à 3500 tr/min 11,9 s 163 km/h 6,9 l/100 km
.
114 GTi 16v[7]
(boite manuelle 5)
1991 - 1992 4 cylindres en ligne
Rover K-Series
1 396 cm3
(1,4 L)
70 kW (95 ch) à 6250 tr/min 126 Nm à 4000 tr/min 9,8 s 177 km/h
114 GTi 16v[8]
(boite manuelle 5)
1993 - 1995 4 cylindres en ligne
Rover K-Series
1 396 cm3
(1,4 L)
75,7 kW (103 ch) à 6000 tr/min 129 Nm à 5000 tr/min 9,9 s 187 km/h 5,3 l/100 km
.
Diesel
Modèle Construction Moteur + Nom Cylindrée Performance Couple 0 à 100 km/h Vitesse maxi Consommation + CO2
114 D[9]
(boite manuelle 5)
1991 - 1993 4 cylindres en ligne
Peugeot TUD3 / K9A
1 360 cm3
(1,4 L)
37 kW (50 ch) à 5000 tr/min 86 Nm à 2500 tr/min 19,5 s 144 km/h 5,3 l/100 km
... g/km
115 D[10]
(boite manuelle 5)
1995 - 1997 4 cylindres en ligne
Peugeot TUD5
1 527 cm3
(1,5 L)
42,6 kW (58 ch) à 5000 tr/min 97 Nm à 2250 tr/min 16,5 s 155 km/h 5,1 l/100 km
.

Boites de vitessesModifier

La Rover 100 sera équipé d'une boite du vitesse manuelle à quatre ou cinq rapports, ou automatique à cinq rapports de type CVT.

Caractéristique de la boite manuelle
Régime de ralentie Vitesse de croisière Vitesse maxi Régime maxi
Neutre - -
1ère - Au pas
2ème -
3ème -
4ème -
5ème -
R -

MécaniqueModifier

Suspension

La Rover 100 est équipé d'un système de suspension spécifique : le système Hydragas. Il est constitué de quatre unités pneumatiques appelées sphères. Chaque sphère à un diaphragme en caoutchouc séparant de l'azote d’un composant liquide. L’azote fait office de ressort comme dans le cas d’un amortisseur de suspension basique. Le liquide, quant à lui, circulant au travers de tubes reliant les sphères avant et arrières, fournit un effet d’atténuation et d’équilibrage.

FinitionsModifier

Lors de la présentation de la Série 100, la gamme destinée au marché anglais prévoyait 7 finitions :

  • C (3/5 portes) : modèle de base de la gamme, disponible uniquement avec la boîte manuelle à 4 vitesses (5 en option) et avec le moteur 1,1 L à carburateur (Rover 100 1.1 C).
  • L (3/5 portes) : un peu plus équipé, disponible uniquement avec la boîte manuelle à 5 vitesses et avec le moteur 1,1 L à carburateur (Rover 100 1.1 L).
  • S (3/5 portes) : avec un léger caractère sportif, il n'était disponible qu'avec la boîte manuelle à 5 rapports et le moteur 1,1 L à carburateur (Rover 100 1.1 S).
  • SL (3/5 portes) : modèle moyen-haut de gamme, disponible uniquement avec la boîte manuelle à 5 rapports et avec le moteur 1,4 L à carburateur (Rover 100 1.4 SL).
  • GS (5 portes seulement) : modèle "luxe", disponible uniquement avec boîte manuelle à 5 vitesses et moteur 1,4 L à carburateur (Rover 100 1.4 GS).
  • GTa (3/5 portes) : modèle à sportivité plus accentuée, disponible uniquement avec la boîte manuelle à 5 rapports et le moteur 1,4 L à carburateur (Rover 100 1.4 GTa). L'équipement standard comprend un spoiler arrière en plastique noir.
  • GTi (3 portes seulement) :

Options et accessoiresModifier

Désastre de l'Euro NCAPModifier

En 1997, la Rover 100 n'obtient qu'une seule étoile à l'épreuve des crash tests à l'Euro NCAP. Bien que recevant un airbag conducteur, elle ne peut cacher sa conception datée. Le compte rendu est explicite :

« Général
La Rover 100 n'obtient qu'une étoile, le pire score jamais obtenu par une voiture par l'euro NCAP, mais avec quelques modifications mineures, elle aurait pu prétendre a une deuxième étoile. Le choc frontal est aussi dangereux que le choc latéral. Le choc contre les piétons est meilleur, même s'il est loin d'être parfait…

Choc frontal
La Rover 100 souffre d'une déformation trop excessive de la cellule de survie, lors du choc frontal : après le test, on est obligé d'ouvrir la porte conducteur avec des outils spéciaux. Le volant se déplace de 312 mm. Beaucoup trop, ce qui provoque un risque très élevé de graves blessures au niveau de la tête et de la poitrine, même avec un coussin gonflable de sécurité. Il y a une trop grande intrusion des pédales (312 mm). Par contre, le passager est bien protégé.

Choc latéral
La protection de la tête est bonne. Le bassin n'est pas le plus exposé : les côtes sont fortement enfoncées, ce qui compromet énormément la protection de la poitrine, et donc la protection de l'abdomen est aussi très mauvaise. »

La Rover 100 a conservé son titre peu convoité de « voiture la moins sûre jamais testée » pendant 20 ans. Seule la 3ème génération de la Punto du constructeur italien Fiat a eu un plus mauvais résultat, n'obtenant aucune étoile aux tests Euro NCAP version 2017[11].

Cependant, cela ne signifie pas que la Punto a fait moins bien, tant s'en faut. À sa sortie en 2005, l'italienne avait obtenu 5 étoiles[12].


Notes et référencesModifier

  1. « Fiche technique Rover 100 111 1991-1993 - Auto titre », sur www.autotitre.com (consulté le 19 février 2018)
  2. « Fiche technique Rover 100 111 1993-1998 - Auto titre », sur www.autotitre.com (consulté le 19 février 2018)
  3. « Fiche technique Rover 100 Cabriolet 111 - Auto titre », sur www.autotitre.com (consulté le 19 février 2018)
  4. « Fiche technique Rover 100 114 1991-1993 - Auto titre », sur www.autotitre.com (consulté le 19 février 2018)
  5. « Fiche technique Rover 100 114 1993-1997 - Auto titre », sur www.autotitre.com (consulté le 19 février 2018)
  6. « Fiche technique Rover 100 114 Auto - Auto titre », sur www.autotitre.com (consulté le 19 février 2018)
  7. « Fiche technique Rover 100 114 GTi 16v 1991-1992 - Auto titre », sur www.autotitre.com (consulté le 19 février 2018)
  8. « Fiche technique Rover 100 114 GTi 16v 1993-1995 - Auto titre », sur www.autotitre.com (consulté le 19 février 2018)
  9. « Fiche technique Rover 100 114 D - Auto titre », sur www.autotitre.com (consulté le 19 février 2018)
  10. « Fiche technique Rover 100 115 D - Auto titre », sur www.autotitre.com (consulté le 19 février 2018)
  11. « Fiat Punto (2017) : 0/5 à Euro NCAP, une première », Autoplus.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 7 mars 2018)
  12. « Résultats officiels de l'évaluation de la sécurité de la (l') Fiat Grande Punto 2005 », sur www.euroncap.com (consulté le 7 mars 2018)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :