Ouvrir le menu principal

Route nationale 371

route nationale française

Route nationale 371
Cartouche de la route
Image illustrative de l’article Route nationale 371
L'ancienne RN 371 à Bézenet, en direction de Montmarault (Allier).
Caractéristiques
Longueur 31 km
Direction ouest/est
Extrémité ouest Montluçon
Extrémité est Montmarault
Réseau Route nationale, déclassée dans son intégralité en RD 2371
Territoire traversé
1 région Auvergne
1 département Allier
Notes
Tracé de 1999 à 2006

La route nationale 371, ou RN 371, était une route nationale française reliant successivement Melun à Dammartin-en-Goële (de 1933 à 1973), Melun à Croissy-Beaubourg (de 1973 à 1989) et finalement Montluçon à Montmarault (de 1999 à 2006).

Ce dernier tracé est situé, depuis 2006, dans le département de l’Allier (RD 2371).

Sommaire

HistoriqueModifier

À l'instar de la RN 104, la RN 371 de l'Allier n'avait strictement rien à voir avec sa route d'origine : en effet, la RN 371 a d'abord relié Melun à Dammartin-en-Goële. En 1973, le tronçon entre Croissy-Beaubourg et Dammartin-en-Goële fut déclassé en RD 404 à l'exception des tronçons entre Claye-Souilly et Thorigny-sur-Marne et entre Lagny-sur-Marne et Saint-Thibault-des-Vignes qui reçut le nom de RD 418, le nom de RD 404 étant attribué au sud de Claye-Souilly à une nouvelle route rejoignant l'A 104 et à la traversée de Collégien. La RN 371 disparut complètement en 1989, lors du déclassement en RD 471 de la section Melun - Croissy-Beaubourg.

En 1999, il fut décidé dans le cadre de la Route Centre-Europe Atlantique (RCEA) de mettre un peu d'ordre dans la numérotation de cet axe ; la RN 145 fut limitée à Montluçon (exactement à l'échangeur de l'A 71), tandis que la RN 79 se voyait prolongée de Dompierre-sur-Besbre à l'échangeur avec l'A 71 de Montmarault à la place de la RN 145. Le hiatus entre Montluçon et Montmarault, interdit désormais aux poids lourds en transit, se retrouvait sans numéro. Il fut décidé de réutiliser le numéro 371 inusité depuis 1989 pour bien la distinguer de la RCEA.

Localités traversées par le premier et le deuxième tracés (Seine-et-Marne)Modifier

Localités traversées par le troisième tracé (Allier)Modifier

Notes et référencesModifier

  1. À partir de 1934, dans le cadre de la suppression des deux passages à niveau par édification d'un pont en croix à l'ouest de la gare de Lagny - Thorigny.

Voir aussiModifier