Ouvrir le menu principal

Route 172 (Québec)

autoroute canadienne

B172
Route 172
Route de Tadoussac
Route du Fjord

Image illustrative de l’article Route 172 (Québec)
Informations
Gérée par le MTQ
Longueur 169,1 kilomètres (105,1 mi)[1],[2]
Direction Est / Ouest
Localisation
Régions Saguenay-Lac-Saint-Jean, Côte-Nord
MRC Lac-Saint-Jean-Est, Le Fjord-du-Saguenay, La Haute-Côte-Nord
Villes Alma, Saguenay
Intersections
Extrémité ouest B169 R-169 à Alma
Intersections B175 R-175 à Saguenay
Extrémité est B138 R-138 à Tadoussac
Image
La route 172 près de Saint-Fulgence
La route 172 près de Saint-Fulgence
Réseaux
Routes du Québec

La route 172 (R-172) est une route nationale québécoise d'orientation est-ouest située sur la rive-nord du fleuve Saint-Laurent. Elle dessert les régions administratives du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de la Côte-Nord.

Sommaire

TracéModifier

La route 172 débute à Alma, dans le secteur de Delisle et suit la rive nord de la rivière Saguenay jusqu'au fleuve Saint-Laurent. Elle se termine a la jonction de la route 138 à 4 kilomètres au nord de Tadoussac. Sur son trajet, elle traverse entre autres les municipalités de Saint-Nazaire, Saint-Ambroise, Saguenay, Saint-Fulgence et Sacré-Cœur. Le tronçon de 72 kilomètres entre les municipalités de Sainte-Rose-du-Nord et Sacré-Cœur est une route isolée, étroite et très sinueuse où il n'y a aucun service. On retrouve une halte routière à l'entrée du village de Sacré-Cœur.

Localités traversées (de l'ouest vers l'est)Modifier

Liste des municipalités dont le territoire est traversé par la route 172, regroupées par municipalité régionale de comté (MRC).

Saguenay-Lac-Saint-JeanModifier

Lac-Saint-Jean-Est

Le Fjord-du-Saguenay

Hors MRC

Le Fjord-du-Saguenay

Côte-NordModifier

La Haute-Côte-Nord

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Ministère des Transports du Québec, Distances routière, Québec, Les Publications du Québec, , 206 p. (ISBN 2-551-19693-0, ISSN 0714-2153, lire en ligne), p. 75
  2. Google Maps, « Carte de la route 172 » (consulté le 4 octobre 2011)