Roses of Picardy

Les Roses de Picardie
Description de cette image, également commentée ci-après
Rose franco-britannique 'Rose of Picardy'
Chanson
Enregistré 4 décembre 1916 en musique
Londres (Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni)
Durée 1:56
Genre Musique folklorique, musique militaire, standard de jazz
Format Disque microsillon
Auteur Frederic Weatherly (en), Pierre d'Amor
Compositeur Haydn Wood (en)
Label Chappell & Co. (en)

Clip vidéo

[vidéo] John McCormack - Roses of Picardy sur YouTube
[vidéo] Tino Rossi - Les roses de Picardie sur YouTube
[vidéo] Roses of Picardy - John McCormack - Songs of World War I sur YouTube
[vidéo] Sidney Bechet - Rose de Picardie (1954) sur YouTube

Roses of Picardy (Les Roses de Picardie, en anglais) est une chanson d'amour britannique, composée par Haydn Wood (en), écrite par Frederic Weatherly (en)[1], et enregistrée à Londres en 1916[2]. Elle devient une des chansons franco-britanniques les plus célèbres et populaires de la Première Guerre mondiale[3], avec ses paroles françaises de Pierre d'Amor[4], ainsi qu'un standard de jazz avec sa reprise par Sidney Bechet en 1954[5].

HistoireModifier

La légende voudrait que cette chanson ait été écrite sur le champ de bataille de la Somme, ou sur le Chemin des Dames, en Picardie, pendant la Première Guerre mondiale[6],[7], par un officier anglais blessé, amoureux d'une infirmière qui lui aurait apporté un bouquet de roses, ou d'une veuve de guerre qui cultivait des roses dans son jardin[8]... Mais son auteur, Frederic Weatherly (en) (1848-1929), avocat et poète anglais, est alors âgé de 68 ans en 1916[9] lorsqu'il écrit cet hymne à la paix et à l’amour... Son succès est fulgurant, elle devient rapidement populaire dans toute la Grande-Bretagne, chantée à leur amoureuse par les jeunes soldats britanniques qui partent au front en France, en Picardie et en Flandre. Elle devient un des airs les plus populaires des alliés de la Première Guerre mondiale, avec Quand Madelon..., ou Colonel Bogey March (à l'image de J'attendrai de Rina Ketty, de la Seconde Guerre mondiale) : « Les roses brillent en Picardie, dans le silence de la rosée argentée, les roses fleurissent en Picardie, mais il n'y a pas de rose comme toi, et les roses mourront avec l'été, et nos routes peuvent s'éloigner, mais il y a une rose qui ne meurt pas en Picardie, c'est la rose que je garde dans mon cœur... ».

BotaniqueModifier

En 2004 une rose franco-britannique de cinq pétales rouges touchés de rose, est baptisée 'Rose of Picardy'[10] aux jardins de Valloires de l'ancienne abbaye de Valloires à Argoules dans le Somme en Picardie, en présence de la duchesse de Gloucester, membre de la famille royale britannique, pour célébrer les 100 ans de l’Entente cordiale de 1904 entre la France et l’Angleterre[11].

ReprisesModifier

Elle est reprise avec succès dans le monde entier par plus de 300 interprètes, dont entre autres Lambert Murphy (en), Ernest Pike (en), John McCormack, Mario Lanza, Mado Robin, Mathé Altéry, Jack Lantier, Tino Rossi, Ray Ventura, André Verchuren, Ernest Pike (en), Sidney Bechet, Frank Sinatra, André Dassary, The Platters, Yves Montand, Franck Fernandel, Guy Marchand...

Cinéma, comédie musicale et bande dessinéeModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Roses of Picardy by Hubert Eisdell », sur secondhandsongs.com (consulté en ).
  2. « Roses of Picardy », sur data.bnf.fr,
  3. [vidéo] Roses of Picardy - John McCormack - Songs of World War I sur YouTube
  4. [vidéo] Tino Rossi - Les roses de Picardie sur YouTube
  5. [vidéo] Sidney Bechet - Rose de Picardie (1954) sur YouTube
  6. « "Roses de Picardie", une chanson emplie de légendes », sur www.rtl.fr,
  7. « Roses de Picardie », sur www.firstworldwar.com,
  8. « L'histoire vraie de Roses de Picardie », sur www.haydnwoodmusic.com,
  9. « Roses de Picardie », sur www.encyclopedie.picardie.fr,
  10. « Rose of Picardy », sur www.plaisir-jardin.com,
  11. « Roses de Picardie », sur www.archives.enmarche.be,
  12. [vidéo] Les roses de Picardie - L'été meurtrier (BO du film) sur YouTube

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier