Rose

page d'homonymie de Wikimedia
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles ayant des titres homophones, voir Roze et Roz.

Sur les autres projets Wikimedia :

Rose peut faire référence le plus souvent à une fleur, la rose, ou une couleur, le rose, mais aussi à des noms propres et des toponymes, repris dans des titres d'oeuvres.

BotaniqueModifier

 
Une rose de couleur rose.
  • La rose, fleur du rosier

CouleurModifier

  • le rose, une couleur

AnthroponymieModifier

PatronymeModifier

Rose ou Rosé est un nom de famille notamment porté par :

PrénomModifier

Rose est aussi un prénom révolutionnaire, présent dans le calendrier républicain. Il existait avant la Révolution mais était peu utilisé. La Révolution française lui donne une grande popularité, puisqu’il représente un compromis entre la tradition populaire, le christianisme et la Révolution. Il est très fréquemment attribué jusqu’aux années 1860, et encore donné 1700 fois en 1900. Il recule ensuite jusqu’à quasiment disparaître dans les années 1980. Il est à nouveau donné dans les années 2000, environ 500 fois par an. Il se fête le 20 avril (1er floréal)[1].

Saintes chrétiennesModifier

PseudonymeModifier

Rose est un pseudonyme notamment porté par :

  • Calypso Rose (1940-), chanteuse trinidadienne ;
  • Rose (1978-), chanteuse française.

Personnages de fictionModifier

ToponymesModifier

Rose est un nom de lieu notamment porté par :

Art et cultureModifier

Rose est un titre notamment porté par :

MuséeModifier

  • Rose Museum, musée de Pékin consacré à la culture de la rose.

LittératureModifier

MusiqueModifier

AlbumModifier

ChansonModifier

GroupeModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

  • Rose, le premier épisode de la première saison de la nouvelle version de la série télévisée britannique de science-fiction Doctor Who (2005).
  • Série rose, une série télévisée française,

ArchitectureModifier

JeuxModifier

AutresModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Marie-Odile Mergnac, Les prénoms du calendrier révolutionnaire, Paris : Archives et culture, 2006, (ISBN 2-35077-003-6), p. 57.
  2. C'est le seul manuel horticole canadien disponible jusqu’à la fin de la Première Guerre mondiale. Annie Jack offre des conseils pratiques et poétiques, informant les lecteurs que «dans tout jardin, la rose est reine […] car c’est la fleur de nos désirs et pourtant, celle aussi de nos revers», et qu’un jardin de roses doit avoir «cinq pieds de large pour contenir trois rangées, tout en laissant 24 à 26 pouces de distance entre chaque rose».