Ouvrir le menu principal

Roger Ribadeau-Dumas

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roger Dumas (homonymie), Ribadeau-Dumas, Ribadeau et Dumas.

Roger Ribadeau-Dumas
Illustration.
Fonctions
Député de la 1re circonscription de la Drôme
Législature IIe, IIIe, IVe, Ve (Cinquième République)
Prédécesseur Maurice-René Simonnet
Successeur Rodolphe Pesce
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 71 ans)
Nationalité Française

Roger Ribadeau Dumas, né Ribadeau Dumas[1] le au Chesnay et mort le à Agadir (Maroc), est un homme politique français. Il fut maire de Valence de 1971 à 1977.

BiographieModifier

Fils d'André Ribadeau Dumas et Camille Champetier de Ribes, il est le filleul d'Auguste Champetier de Ribes[2]. Après des études au lycée Louis-le-Grand, il rejoint la faculté de droit de Paris. Il y obtient un diplôme d’études supérieures d’économie politique et de droit public. Au début des années 1930, il est membre de la conférence Olivaint dont il devient vice-président en 1931-32. Il a le projet d'un livre en 1935 sur la décolonisation avec Robert Buron, projet qui ne verra pas le jour. Il travaille ensuite comme directeur d'agence à la Banque nationale pour le commerce et l’industrie de 1934 à 1940.

Mobilisé, il retourne à la vie civile en travaillant dans l’industrie du cinéma. Il devient sous l'autorité de Robert Buron en 1941 secrétaire adjoint du Comité d'organisation de l'industrie cinématographique, créé par le gouvernement de Vichy. Il devient producteur de cinéma, avec la création de la société de production la Société des moulins d'or qu'il liquide en 1945[3]. Il rédige les scénarios, la production et la coproduction de plusieurs films[4]

De 1945 à mai 1948, il est le gestionnaire de l’hebdomadaire La Semaine économique et financière. En 1949, il est directeur et gestionnaire de la société Écrans des jeunes. Il échoue aux élections législatives de 1958 sous l'étiquette Union pour la nouvelle République (UNR) dans la Drôme. Il est élu en 1962 dans la même circonscription.

Il est décédé accidentellement à Agadir, où il séjournait en vacances. Il est l’auteur du livre Une certaine idée de la France, Clemenceau édité en 1979.

Détail des fonctions et des mandatsModifier

Mandats locaux
Mandats parlementaires

Notes et référencesModifier

  1. Le patronyme Ribadeau Dumas ne porte pas de trait d'union
  2. Dont sa mère Camille Champetier de Ribes est la sœur.
  3. Elle sera rebaptisée Société française cinématographique puis Société française de cinématographie.
  4. Dont Tombé du ciel en 1946, Rapide de nuit, L'Héroïque Monsieur Boniface en 1949, Uniformes et grandes manœuvres en 1950, Casimir en 1950, Mademoiselle Josette ma femme en 1951, Une fille sur la route en 1952, Rendez-vous à Grenade en 1951, Suivez cet homme en 1952, Le Défroqué en 1954, Les Aristocrates en 1955, Le Salaire du péché en 1956, Action immédiate en 1957, Et ta sœur en 1958,, Nathalie, agent secret en 1959, Les Distractions en 1960, L’Éducation sentimentale en 1962, Carré de dames pour un as en 1966.

Voir aussiModifier