Richezza de Pologne (v.1140-1185)

Richezza de Pologne (en espagnol : Riquilda de Polonia) ou de Silésie (en polonais : Ryksa śląska), née vers 1140 et morte le , était une princesse polonaise de la dynastie Piast, fille de Ladislas II le Banni et d'Agnès de Babenberg. Par ses mariages successifs, elle fut reine de Castille et León de 1152 à 1157, puis comtesse de Provence et comtesse d'Everstein.

Richezza de Pologne
Titre
Reine de Castille et León
Prédécesseur Bérengère de Barcelone
Successeur Urraque de Portugal
Comtesse de Provence
Prédécesseur Béatrice de Melgueil
Successeur Douce II
Biographie
Dynastie Piast
Date de naissance v.1140
Date de décès
Père Ladislas II le Banni
Mère Agnès de Babenberg
Conjoint Alphonse VII de León et Castille
Raimond-Bérenger II de Provence
Albert III d'Everstein
Enfants

Richezza de Pologne (v.1140-1185)

Mariages et descendanceModifier

Richezza est la fille de Ladislas II (1105-1159), princeps de Pologne et duc de Silésie, et de son épouse Agnès de Babenberg († 1163), fille du margrave Léopold III d'Autriche. Par sa mère, elle est une cousine de l'empereur Frédéric Barberousse. En 1146, son père fut excommunié par Jakub de Żnin, archevêque de Gniezno, et évincé par ses demi-frères cadets.

Entre octobre et , elle épouse en premières noces Alphonse VII (1105-1157), roi de León et Castille. De ce mariage sont nés deux enfants :

Veuve en 1157, elle quitta le royaume de Castille et se rendit à la cour du comte Raimond-Bérenger IV de Barcelone, père d'Alphonse II d'Aragon.

En 1161, Richezza épouse Raimond-Bérenger II (v.1135–1166), comte de Provence, neveu de Raimond-Bérenger IV de Barcelone. Ils ont une fille :

Peu après le mariage, Raimond-Bérenger II se rendit avec son oncle à Turin pour obtenir de l'empereur Frédéric Barberousse la confirmation de la possession du comté de Provence, lequel était en droit fief du Saint-Empire. Il mourut au printemps 1166, alors qu'il assiégeait Nice.

Il est parfois question d'un autre mariage avec Raymond V (1134-1194), comte de Toulouse, mais rien ne permet de le confirmer. Le comte s'était en fait séparé de sa femme Constance de France en 1166 et se tourna vers la dynastie impériale des Hohenstaufen, sans doute avec l'objectif de s'assurer la succession dans la Provence. Néanmoins, l'héritage passe aux mains d'Alphonse II d'Aragon.

En 1167, Richezza épouse Albert II (1135–1197/1202), comte d'Everstein en Saxe, un partisan de Frédéric Barberousse dans le conflit avec le duc Henri le Lion. Avec ce mari, elle a eu plusieurs enfants parmi lesquels :

  • Conrad II, comte d'Everstein.
  • Albert III, comte d'Everstein (1170-1217).

AscendanceModifier

Bibliographie complémentaireModifier

  • Maria Dembinska, « A Polish Princess : Empress of Spain and Countess of Provence in the 12th Century », Werner Affeldt, éd. Frauen in Spätantike und Frühmittelalter. Jan Thorbecke Verlag, 1990. Thirteenth Century England 4, (1991), p. 283-290.