Renaud II de Trie

Renaud II de Trie
Biographie
Activité
Père
Reinoud II van Dammartin (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Marguerite de Courtenay (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Grade militaire
Blason Matthieu de Trie.svg
Blason

Renaud II de Trie, (? - Vers 1324) seigneur de Mouchy, du Plessis-Billebaut (près Clermont) et Mareuil et autres, maréchal de France. Il est le fils de Renaud Ier de Trie, seigneur du Plessis-Billebaut, de Friencourt, de Granville, qui est mort vers 1298.

Blason de la famille de Trie

BiographieModifier

Il est le premier fils de Renaud Ier de Trie, seigneur du Plessis-Billebaut, de Friencourt, de Granville, et de Marguerite de Courtenay[1].
Il fut l'un des Seigneurs fait chevaliers de la main de Philippe le Bel le jour de la Pentecôte 1313. Il fut fait maréchal de France et mourut vers 1324.

GénéalogieModifier

Maison de Trie
Parents
  • Renaud Ier de Trie, seigneur du Plessis-Billebaut, de Friencourt, de Granville épousa avant 1286
  • Marguerite de Courtenay, dame de Cloyes, veuve de Raoul III Sores dit D'Estrées qui était le fils de Raoul II Sores, Maréchal de France. Elle était fille de Guillaume de Courtenay, seigneur de Champignelles, et de Marguerite de Bourgogne-Châlons
Épouse
Enfants
  1. Philippe de Trie, seigneur de Mareil, de Fontenay mort après 1337. Marié à Jeanne de Mareil
  2. Jean de Trie, dit Billebaut, qui fit la branche des seigneurs du Plessis-Billebaut, Moussy, Fresnes, Quesnel et Flins. Marié à Clémence de Joigny, veuve d'Ancel d'Aunoy, fille d'Henri de Joigny
  3. Alix de Trie, mariée à Thomas II de Coucy, seigneur de Vervins. Elle fit son testament en 1323.
  4. Jeanne de Trie (? - ), mariée le à Philippe de Chambly, seigneur de Livry.
  5. Renaud de Trie, dit Billebaut, seigneur de Fresnes, Quièvremont (76) et Quesnel. Il sert le Roi à l'Ost de Breteuil en 1356 et étant toujours vivant en 1368. Il épouse Isabelle de La Gourlée dame de Fressins ou de Fresnes, veuve du chevalier Jean Fournier.

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

Notes, sources et référencesModifier