Réseau de bus Arlequin

HistoireModifier

LignesModifier

ExploitationModifier

Entreprise exploitanteModifier

Le , le groupe Veolia Transport alors filiale de Veolia environnement fusionne avec Transdev pour donner naissance à « Veolia Transdev » qui devient le no 1 privé mondial dans le secteur des transports[1].

Deux ans plus tard, en , le groupe étant endetté de plusieurs millions d'euros, celui-ci adopte le nom de Transdev à la suite du désengagement de Veolia Environnement, détenteur de Veolia Transport[2].

DépôtModifier

Détail de l'exploitation des lignes au
Nom de la société Liste des ligne(s) exploitée(s) Dépôt
N'4 Mobilités 5 14 Roissy-en-Brie
Transdev Saint-Fargeau-Ponthierry 6 Saint-Fargeau-Ponthierry
SETRA 7 10 12 21 Brie-Comte-Robert
Darche-Gros 30 Melun

Tarification et financementModifier

La tarification des lignes est identique sur tous les réseaux de bus franciliens et accessibles avec les mêmes abonnements. Un ticket t+ permet un trajet simple quelle que soit la distance, avec une ou plusieurs correspondances possibles avec les autres lignes de bus et de tramway pendant une durée maximale de 1 h 30 entre la première et dernière validation. En revanche, un ticket validé dans un bus ne permet pas d'emprunter le métro ni le RER. Les lignes Orlybus et Roissybus, assurant les dessertes aéroportuaires, disposent d'une tarification spécifique mais sont accessibles avec les abonnements habituels.

Le financement du fonctionnement des lignes (entretien, matériel et charges de personnel) est assuré par Transdev. Cependant, les tarifs des billets et abonnements dont le montant est limité par décision politique ne couvrent pas les frais réels de transport. Le manque à gagner est compensé par l'autorité organisatrice, Île-de-France Mobilités, présidée depuis 2005 par le président du conseil régional d'Île-de-France et composé d'élus locaux. Elle définit les conditions générales d'exploitation ainsi que la durée et la fréquence des services. L'équilibre financier du fonctionnement est assuré par une dotation globale annuelle aux transporteurs de la région grâce au versement transport payé par les entreprises et aux contributions des collectivités publiques[3].

Parc de véhiculesModifier

Notes relatives aux données communiquéesModifier

Provenance des donnéesModifier

La durée du parcours et le nombre d'arrêts sont calculés à partir des fiches horaires Arlequin, de même que les jours de fonctionnement, les moments de la journée (journée, nuit, fêtes) et les particularités. Enfin, les zones traversées et l'accessibilité de la ligne et des arrêts desservis sont issues du plan de lignes Arlequin. Les matériels roulants sont observés sur place, faute de données.

Explication de quelques-unesModifier

Le nombre d'arrêts est, dans les tableaux, la somme des points d'arrêts ayant des dénominations différentes, qu'ils soient desservis dans un ou les deux sens de circulation.

Les amplitudes horaires sont données selon le principe suivant : lorsque la fiche horaire affiche les horaires de passage aux arrêts importants, elle va de l'heure de départ du premier bus de la ligne la plus précoce, tous arrêts de départ confondus, à l'heure d'arrivée du dernier bus au terminus la plus tardive, tous terminus confondus. Lorsque la fiche horaire n'affiche que les premiers et derniers départs ainsi que les fréquences, elle va de l'heure de départ du premier bus la plus précoce, tous arrêts de départ confondus, à l'heure de départ du dernier bus la plus tardive, tous arrêts de départs confondus. Les horaires communiqués sont arrondis à 5 minutes près. Les amplitudes horaires sont basées sur les horaires d'hiver sauf mention contraire.

Identité visuelleModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Veolia Transdev : le géant des transports publics est né », sur mobilicites.com, publié le 4 mars 2011 (consulté le 6 octobre 2015).
  2. « Veolia Transdev se renomme Transdev », sur lesechos.fr, publié le 26 mars 2013 (consulté le 6 octobre 2015).
  3. Le financement des transports publics franciliens, sur iledefrance-mobilites.fr.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier