Ouvrir le menu principal

Rémy Rebeyrotte

personnalité politique française

Rémy Rebeyrotte
Illustration.
Fonctions
Député de la 3e circonscription de Saône-et-Loire
En fonction depuis le
(2 ans et 26 jours)
Élection 18 juin 2017
Législature XVe
Groupe politique LREM
Prédécesseur Philippe Baumel
Président de la Fédération européenne des sites clunisiens
En fonction depuis le
(2 ans et 23 jours)
Prédécesseur Armand Genoux
Maire d'Autun

(16 ans et 3 mois)
Prédécesseur Didier Martinet
Successeur Vincent Chauvet
Président de la Communauté de communes de l'Autunois puis du Grand Autunois Morvan
Réélection
Successeur Marie-Claude Barnay
Conseiller général de Saône-et-Loire
élu dans le canton d'Autun-Sud

(20 ans)
Prédécesseur Patrick Lucotte
Successeur Canton supprimé
Biographie
Date de naissance (53 ans)
Lieu de naissance Autun (Saône-et-Loire)
Nationalité française
Parti politique PS (jusqu'en 2012)
DVG (2012-2014)
RC-C21 (depuis 2014)
LREM (depuis 2017)
Diplômé de IEP de Paris
Université Panthéon-Sorbonne
Conseillers généraux de Saône-et-Loire
Députés de Saône-et-Loire
Maires d'Autun

Rémy Rebeyrotte, né le à Autun (Saône-et-Loire, France), est un homme politique français.

Depuis juin 2017, il est député de la troisième circonscription de Saône-et-Loire.

Sommaire

BiographieModifier

Rémy Rebeyrotte, père de deux enfants, est professeur d'économie en lycée général et à l'université[1] jusqu'en 2015, après des études à Sciences-Po Paris et une maîtrise d’économie politique à l'université Panthéon-Sorbonne[2].

Carrière politiqueModifier

Il débute son activité politique en 1989 comme attaché parlementaire d'André Billardon. Il quitte ce poste en 1992 et devient deux ans plus tard conseiller général de Saône-et-Loire jusqu'en 2005[2] avant d'être élu maire maire d'Autun en 2001, sous l'étiquette Parti socialiste[1]. Il est réélu en 2008 puis en 2014[3].

En 2012, il quitte le Parti socialiste et se présente aux élections législatives sous l'étiquette « divers gauche » mais n'est pas élu (7,38 % des voix au premier tour)[1].

En 2017, il candidate aux élections législatives sous la bannière du parti La République en marche et est élu député de la troisième circonscription de Saône-et-Loire[4].

En septembre 2018, après l'élection de Richard Ferrand à la présidence de l'Assemblée nationale, il se porte candidat pour lui succéder à la présidence du groupe LREM[5]. Il est éliminé au premier tour de scrutin, arrivant en 7e position sur 7 candidats avec 8 voix[6].

Il dirige une mission d'information sur la place de la commune dans la nouvelle organisation territoriale [7] et a été rapporteur sur le projet de loi relatif à la collectivité européenne d'Alsace, en 2019.

BibliographieModifier

  • Société autunoise philatélique (préf. Christian Kozar et Rémy Rebeyrotte), Autun : petite histoire postale et philatélique, Autun, , 130 p. (notice BnF no FRBNF45026700)

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier