Régiment de Bourbonnais

Régiment de Bourbonnais
Régiment de Bourbonnois
Image illustrative de l’article Régiment de Bourbonnais
Uniforme et drapeau du régiment de Bourbonnais en 1772

Création 1597
Dissolution 1794
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne

Le régiment de Bourbonnais, également appelé régiment de Bourbonnois, est un régiment d’infanterie du Royaume de France créé en 1597.

Création et différentes dénominationsModifier

  •  : création du régiment de Nerestang
  • 1598 : licencié après la paix (), à l’exception de la compagnie Mestre de camp
  •  : rétablissement du régiment de Nerestang
  •  : licencié
  •  : rétablissement du régiment de Nerestang
  • 1604 : licencié
  •  : rétablissement du régiment de Nerestang
  • 1611 : renommé régiment de Chappes
  • 1631 : renommé régiment de Nerestang
  • 1646 : renommé régiment de Sainte-Mesme
  • 1661 : renommé régiment de Silly
  • 1667 : renommé régiment de Castelnau
  •  : renommé régiment de Bourbonnais, au nom de cette province
  • 1715 : renforcé par incorporation du régiment d’Esgrigny
  • 1774 : le régiment est dédoublé :
    • ses 1er et 3e bataillons forment le régiment de Forez
    • ses 2e et 4e bataillons continuent le régiment de Bourbonnais
  • 1er janvier 1791 : renommé 13e régiment d'infanterie de ligne
  •  : son 2e bataillon est amalgamé dans la 26e demi-brigade de première formation
  •  : réformé, son 1er bataillon est amalgamé dans la 25e demi-brigade de première formation

ÉquipementModifier

DrapeauxModifier

HabillementModifier

HistoriqueModifier

Colonels et mestres de campModifier

  •  : Philibert, marquis de Nerestang, maréchal de camp le , †
  •  : Jacques d’Aumont, baron de Chappes
  • 1614 : César d’Aumont, baron de Chappes
  •  : Jean Claude, marquis de Nerestang, maréchal de camp le , †
  • 1639 : Charles, marquis de Nerestang
  •  : Anne Alexandre de L’Hôpital, comte de Sainte-Mesme, maréchal de camp le , † , âgé de 77 ans
  •  : Jacques de Vipart, marquis de Silly
  • 1665 : Michel, marquis de Castelnau
  •  : Pomponne, marquis de Reffuges, brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général le , †
  •  : Louis Pierre Armand d’Aloigny, marquis de Rochefort
  •  : Louis Armand de Brichanteau, marquis de Nangis, brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général le , maréchal de France le , †
  •  : Louis Antoine de Gramont, comte de Lesparre, brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général le , †
  •  : Joseph Marie de Boufflers, colonel, brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général le , †
  •  : Antoine Antonin de Gramont, duc de Lesparre, brigadier le
  •  : Louis de Biran, comte de Gohas, brigadier le , †
  •  : Vincent Sylvestre de Thimbrune, comte de Valence, brigadier le , maréchal de camp le
  •  : Joseph Roger de Verdusan, marquis de Miran
  •  : Louis Henri, marquis de Caupenne
  •  : Anne Alexandre Marie Sulpice de Montmorency, marquis de Laval
  •  : Charles Louis Victor, prince de Broglie
  •  : François Henri, baron de Poutet
  •  : Louis François Pierre, chevalier d’Arlandes de Salton

Combats et bataillesModifier

En 1597, Philippe de Nerestang lève un régiment de son nom à partir des débris d’anciennes compagnies stationnées dans les garnisons de la Provence, connues sous le nom de bandes de Montferrat.

Lors de la réorganisation des corps d'infanterie français de 1762, le régiment conserve ses quatre bataillons.
L'ordonnance arrête également l'habillement et l'équipement du régiment comme suit[3] :
Habit, veste, parements et revers de drap blanc, culotte de tricot de même couleur; doubles poches en long garnies de six boutons, de deux en deux, l'une des deux pattes, vers les plis de l'habit, plus courte d'un pouce que l'autre, quatre boutons sur la manche, cinq au revers et quatre en dessous : boutons jaunes unis, forme plate, avec le no 8. Chapeau bordé d'or.

Lors de la réorganisation des corps d'infanterie français du 26 avril 1775 Bourbonnais conserve ses 4 bataillons.

Le 13e régiment d’infanterie de ligne a fait les campagnes de 1792, 1793 et 1794 à l’armée du Rhin. Ce régiment prit une part glorieuse à la bataille de Turkheim le .

QuartiersModifier

Notes et référencesModifier

  1. Louis Susane, Histoire de l'ancienne infanterie française, Volume 3, Paris, 1851, p. 326.
  2. Louis Susane, Histoire de l'ancienne infanterie française, Volume 3, Paris, 1851, p. 327-328.
  3. Ordonnance du roi, concernant l'infanterie françoise : du 10 décembre 1762
  4. Cinquième abrégé général du militaire de France, sur terre et sur mer, Pierre Lemau de La Jaisse, Paris, 1739

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Chronologie historique-militaire, par M. Pinard, tomes 3, 4, 5, 6, 7 et 8, Paris 1761, 1761, 1762, 1763, 1764 et 1778
  • Louis Susane, Histoire de l'ancienne infanterie française, Volume 3, Paris, 1851, p. 231-234 [1]

Articles connexesModifier

Liens externesModifier