Prix Botta

Le prix Botta, de la fondation du même nom[1], est un ancien prix de l'Académie française, destiné à récompenser l'auteur d'un ouvrage de littérature ou de philosophie[2].

LauréatsModifier

  • 1883
    • Clarisse Bader - La femme française dans les temps modernes
    • Paul Rousselot - Histoire de l’éducation des femmes en France
  • 1891
    • Georges Fath - Bernard, la gloire de son village
    • Mme Étienne Marcel - L’Hetman Maxime
    • René Millet - Autour des Balkans
    • Auguste Pinloche - La réforme de l’éducation en Allemagne au XVIIIe siècle
  • 1894
    • Henri Ardel - Cœur de sceptique
    • Mme J.-Th. de Belloc - Sainte Agnès et son siècle
    • Jean Jules Jusserand - Collection des grands écrivains français
    • Jacques Naurouze - Les Bardeur-Carbansane. Histoire d’une famille pendant cent ans
    • Paul-Michel Perret - Manette André
  • 1909
    • M. George
    • Dom Auguste-Marie-Pierre Ingold - Revue d’Alsace
  • 1915
    • Capitaine Drevet
  • 1925
    • Joseph Ageorges
  • 1932
    • Marcel Barrière
  • 1942
    • Charles Foley
  • 1960
    • Gilbert Tournier - Ouvrages sur le Rhône (Rhône, dieu conquis. Babel ou le vertige technique. Rhône, fleuve dieu vous parle)

Notes et référencesModifier

  1. « décret du 25 juillet 1875 », sur Légifrance (consulté le )
  2. « Prix Botta », sur Académie française (consulté le )