Henry Roujon

essayiste, journaliste et romancier français

Joseph Henry Roujon, né le à Paris où il est mort le , est un haut fonctionnaire, essayiste et romancier français.

Henry Roujon
Image dans Infobox.
Henry Roujon en habit vert lors de sa réception à l'Académie française en 1912
Fonction
Fauteuil 28 de l'Académie française
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Distinction
Tombe Henry Roujon, Cimetière de Passy, Paris.jpg
Vue de la sépulture.

En 1882, Guy de Maupassant lui dédie la nouvelle Pierrot. Il est secrétaire de Jules Ferry, puis directeur des Beaux-Arts de 1891 à 1903[1]. En 1899, il est élu membre libre de l’Académie des beaux-arts, dont il devient secrétaire perpétuel en 1903. Il est élu membre de l’Académie française en 1911.

Il est inhumé au cimetière de Passy (14e division).

Son fils, Jacques Roujon[2], (1884-1971), critique littéraire et biographe, est directeur du Petit parisien" de 1941à 1944.

Principales publicationsModifier

[1] Henri Delaborde. [2] Charles-Philippe de Chennevières-Pointel. [3] Gustave Larroumet. [4] William Bouguereau. [5] Jean-Léon Gérôme. [6] Paul Dubois. [7] Eugène Guillaume. [8] Giuseppe Verdi. [8] Ernest Hébert. [9] Ernest Reyer. [10] Ludovic Halévy.
[1] Rembrandt. [2] Raphaël. [3] Véronèse. [4] Rubens. [5] Watteau.
  • dir de collection, les peintres illustres plus de 27 numéros, Paris, Pierre Lafitte éd.
  • En marge du temps, recueil de chroniques parues dans le journal Le Temps, 1928 Texte en ligne

Notes et référencesModifier

  1. Marie-Claude Genet-Delacroix, « Histoire et fonction de la direction des Beaux-Arts (1870-1905) »,
  2. « Jacques Roujon (1884-1971) », sur data.bnf.fr (consulté le )

Liens externesModifier