Ouvrir le menu principal

Erwan Bergot

écrivain, journaliste et ancien officier parachutiste français
Erwan Bergot
Naissance
Bordeaux
Décès (à 63 ans)
Paris
Activité principale
Ecrivain, journaliste, officier parachutiste
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français
Genres
Récit historique, histoire militaire, roman

Erwan Bergot, né le à Bordeaux et mort le à Paris, est un écrivain et journaliste français, ancien officier parachutiste.

Sommaire

BiographieModifier

Né de parents bretons, Erwan Bergot fait de brillantes études chez les Jésuites avant d'obtenir une licence en faculté de lettres. Son tempérament le pousse cependant vers le monde militaire et en 1951, après son service militaire comme aspirant au 11e bataillon de choc, il part pour l'Indochine où il sert au 6e bataillon de parachutistes coloniaux du futur général Bigeard, puis il est affecté à la tête de la compagnie de mortiers lourds du 1er BEP à Diên Biên Phu. Il est fait prisonnier et connaît les conditions terribles d’internement dans les camps vietnamiens. À partir de 1955, il sert en Algérie au sein du 2e REP et à nouveau du 11e choc. Il est grièvement blessé à l'œil droit lors d'un accrochage dans le Constantinois en 1961 et quitte définitivement le combat armé pour se tourner vers l'écriture et le journalisme.

En 1962, il devient le premier rédacteur en chef du magazine de l'Armée de terre, et écrit son premier roman en 1964 — Deuxième classe à Diên Biên Phu — qui remporte un succès immédiat. Il se consacre par la suite entièrement à l'écriture. Il écrit une cinquantaine d'ouvrages consacrés à ses frères d'armes. Historien, romancier, il sait recréer des ambiances fortes, des dialogues vrais dont il écrit qu'il rend « (...) hommage à tous les obscurs, les sans-grades, ceux qui n'ont jamais leur mot à dire dans l'histoire (…) ».

Écrivain récompensé par de nombreux prix littéraires dont le prix de l'Académie française et le prix Claude Farrère, commandeur de la Légion d'honneur à titre militaire[1], honoré par dix titres de guerre (trois blessures et sept citations à la croix de guerre des TOE et à la croix de la Valeur militaire), Erwan Bergot a également été honoré en tant que soldat.

Il est mort le à Paris et est enterré au cimetière du Père-Lachaise (4e division).

HommagesModifier

L'Armée de terre décerne tous les ans le prix Erwan Bergot à un ouvrage destiné à récompenser une œuvre « grand public », écrite en langue française, célébrant un exemple d'engagement au service de la France et de ses valeurs essentielles. Le prix littéraire « Erwan Bergot » affirme ainsi la reconnaissance d'un état d'esprit commun à la société et à l'Armée de terre : solidarité, dévouement, dépassement de soi, courage, adaptation.

La promotion 2015-2016 du 4e bataillon de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr à Coëtquidan a choisi Erwan Bergot pour parrain, et porte donc le nom de « promotion capitaine Erwan Bergot ».

DécorationsModifier

                 

ŒuvresModifier

  • Deuxième classe à Dien-Bien-Phu, La table ronde, 1964
  • Mourir au Laos, France-empire, 1965
  • Les petits soleils, France-empire, 1967
  • Les paras, Balland, 1971
  • Prenez-les vivants, Balland, 1972
  • La Légion, Balland, 1972
  • L'Afrikakorps, Balland, 1972
  • Vandenberghe, le pirate du delta, Balland, 1973
  • Les héros oubliés, Grasset, 1975
  • La Légion au combat, Narvik, Bir-Hakeim, Dièn Bièn Phu, Presses de la cité, 1975
  • Services secrets en Indochine 1975
  • Le dossier rouge, services secrets contre FLN, Grasset, 1976
  • L'homme de Prague, Presses de la cité, 1975
  • Bataillon Bigeard, Indochine 1952-1954, Algérie 1955-1957, Presses de la cité, 1976
  • Les Cadets de la France Libre, Presses de la cité, 1978
  • Commandos de choc en Indochine, les héros oubliés, Grasset, 1979
  • Les 170 jours de Dien Bien Phu, Presses de la cité, 1979
  • La 2e D.B., Presses de la Cité, 1980
  • La guerre des appelés en Algérie 1956-1962, Presses de la cité, 1980
  • Algérie les appelés aux combats
  • Les sentiers de la guerre (roman)
    • T.1 : Les sentiers de la guerre, Presses de la Cité, 1981
    • T.2 : Frères d'armes, Presses de la Cité, 1982
    • T.3 : Le flambeau, Presses de la Cité, 1983
  • La Coloniale du Rif au Tchad, 1925-1980, Presses de la Cité, 1982
  • La légion aux combats 2 presse de la cité 1982
  • Bataillon de Corée, les Volontaires Français, 1950-1953, Presses de la Cité, 1983
  • Le régiment de marche de la Légion, Presses de la Cité, 1984
  • L'héritage, Presses de la Cité, 1985
  • Gendarmes au combat, Indochine 1945-1955, Presses de la Cité, 1985
  • 11e Choc, Presses de la cité, 1986
  • Convoi 42, la marche à la mort des prisonniers de Dien Bien Phu, Presses de la Cité, 1986
  • La bataille de Dong Khê, la tragédie de la R.C.4, Indochine, mai-octobre 1950, Presses de la cité, 1987
  • Bigeard, Perrin, 1988
  • Bir Hakeim : février-juin 1942, Presses de la Cité, Paris, 1989
  • Sud lointain (roman)
    • T.1 : Le courrier de Saïgon, Presses de la Cité, 1990
    • T.2 : La Rivière des parfums, Presses de la Cité, 1990
    • T.3 : Le maître de Baotan, Presses de la Cité, 1991
  • Indochine 1951, l'Année de Lattre, une Année de Victoires
  • Opération Daguet, Presses de la cité, 1991 (avec Alain Gandy)
  • Rendez vous à Véra Cruz presse de la cité 1993

Notes et référencesModifier

SourcesModifier

Liens externesModifier