Prieuré de Saint-Antoine en Barbefosse

Ancien prieuré de Saint-Antoine en Barbefosse
Image de l'Ancien prieuré de Saint-Antoine en Barbefosse

Ordre Antonins en 1415
Jésuites en 1584
Fondation 1415 puis 1584
Localisation
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Commune Mons
Section Havré
Coordonnées 50° 27′ 00″ nord, 4° 02′ 00″ est
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Ancien prieuré de Saint-Antoine en Barbefosse
Géolocalisation sur la carte : Hainaut
(Voir situation sur carte : Hainaut)
Ancien prieuré de Saint-Antoine en Barbefosse

Le prieuré de Saint-Antoine en Barbefosse était un monastère qui se situe aujourd'hui dans la section Havré de la commune de Mons, en Belgique, dans la Province de Hainaut.

Il existe tout d'abord une chapelle construite entre 1389 et 1409 par les chevaliers de l'Ordre de Saint-Antoine-en-Barbefosse. Quelques années plus tard, le , les Antonins venus de l'abbaye Saint-Antoine du Viennois fondent ce prieuré. Les Antonins suivent la règle de saint Augustin. Barbefosse relevait de la commanderie de Bailleul. Le prieuré passe à l'ordre jésuite en 1584.

Selon Alain Marchandisse, chercheur qualifié du F.N.R.S, maître de conférence à l'Université de Liège, le prieuré semble naître en 1389 comme il paraît dans une lettre adressée par le pape d'Avignon Clément VII à Gérard III d'Enghien, surnommé la Barbe d'Havrecq[1].

Une partie de l'église, voûtée et en bardeaux, subsiste aujourd'hui. Il reste la chapelle ogivale renfermant une remarquable armoire murale de style gothique (XVe siècle), en pierre blanche à bas-reliefs, destinée à la garde des reliques[2].

RéférencesModifier

  1. Alain Marchandisse, L'ordre de Saint-Antoine en Hainaut, p. 120. Lire en ligne.
  2. Joseph Delmelle, Abbayes et beguinages de Belgique, Rossel Édition, Bruxelles, 1973, p. 58.

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Émile Poumon, Abbayes de Belgique, Office de Publicité, S. A., éditeurs, Bruxelles, 1954, p. 89  

Article connexeModifier