Ouvrir le menu principal


|1=Les Juifs sont, à l’origine, les habitants de la Judée. La vie de ces Judéens est structurée autour de la Torah qui définit à la fois leurs croyances, leur histoire, leur devenir et légifère leur vie dans l’ensemble des domaines de l’existence.

Suite aux aléas de leur histoire, les Juifs quittent la Judée et essaiment à travers le monde en gardant les yeux tournés vers Jérusalem. Influencés par les populations avoisinantes dont quelques minorités se convertissent parfois au judaïsme, tentant de conserver leur mode de vie ancestral, ils développent des cultures propres, en particulier culinaires, des langues, traditions religieuses et autres traits spécifiques.

|2=Jérusalem-Est représente la partie de Jérusalem située à l'est de la ligne verte (à l'exception du Mont Scopus), annexée par la Jordanie entre 1949 et 1967 et qui fut conquise, occupée militairement puis considérée comme annexée par Israël en 1967. Cette partie inclut la vieille ville et ses lieux saints (le Saint-Sépulcre, l'Esplanade des Mosquées/Mont du Temple et le Mur des Lamentations).

|3=Le royaume de Jérusalem était un royaume chrétien créé en Orient en 1099 lors de la première croisade. Il s'agit de l’État latin d'Orient le plus méridional. Le royaume, à partir du règne de Baudouin Ier, s’étend sur la Palestine, dominant le littoral de Gaza et Daron jusqu'à Beyrouth. Vers l’intérieur, le royaume va jusqu’à la vallée du Jourdain. Plus tard, l’autre rive du Jourdain sera occupée jusqu’à la mer Rouge, formant la terre d’Outre-Jourdain.

|4=La vieille ville de Jérusalem est constituée de quatre quartiers qui sont entourés dans leur ensemble par les murailles de Jérusalem. Sa surface totale ne dépasse pas 1 km2 ; la vieille ville et ses remparts, est un site inscrit sur la Liste du Patrimoine mondial.

|5=Le mont Sion est un sommet situé au Sud-Ouest de la vieille ville de Jérusalem sur lequel se trouve le quartier juif et le quartier arménien de la vieille ville. Le mont Sion est quant à lui séparé de la vieille ville par les murailles ottomanes. Son point culminant est à 765 m.

|6=La ville de Jérusalem est considérée comme « trois fois sainte » car elle contient les lieux les plus sacrés des religions juive et chrétienne et le troisième lieu saint de l'islam :

|7=La désignation par la loi israélienne de Jérusalem comme capitale est contestée actuellement par la quasi-totalité de la communauté internationale. Cette position date des débuts de l’histoire d’Israël, quand en 1949 Israël décide que sa capitale est la partie ouest de Jérusalem et y installe le gouvernement et la Knesset. La communauté internationale n’accepte pas cet état de fait qui ne tient pas compte des recommandations de l’ONU et les ambassades sont en conséquence à Tel Aviv ou même dans d’autres villes. La proclamation de Jérusalem réunifiée comme capitale, à la suite de la guerre des Six Jours, n’est pas plus acceptée car l’annexion n’est pas reconnue par la communauté internationale.

|8= La démographie de Jérusalem et la répartition culturelle de sa population a fortement évolué au cours des siècels; à l'époque du Christ, la ville comptait environ 80 000 habitants. En 2003, la la Vieille Ville comptait 31 405 Arabes et 3 965 « Juifs et autres ». Pour cette même année, la population totale de la ville était de 693 217, dont 464 527 « Juifs et autres » et 228 690 Arabes.

|9=Le tramway de Jérusalem est un tramway, aujourd'hui en projet, qui desservira la ville de Jérusalem et une partie de la Cisjordanie. La première ligne est actuellement en construction, et sa mise en service est prévue aux alentours de 2010. Elle débutera à Pisgat Ze'ev dans le nord-est, suivant au sud la route 60 jusqu'à la route de Jaffa (Rehov Yaffo). Elle suivra cette artère en direction de l'ouest jusqu'à atteindre la gare routière centrale de Jérusalem et continuera vers le sud-ouest, traversant le pont de Cordes le long du boulevard Herzl, jusqu'au quartier de Beit HaKerem le terminus se trouvant à proximité du mont Herzl.

|10=One Jerusalem est une organisation qui s'est donnée la mission de « maintenir Jérusalem unifiée comme capitale indivisible d'Israël ». Elle fut fondée en réponse aux accords d'Oslo et, plus précisément, aux négociations autour d'une possible souveraineté palestinienne sur le mont du Temple à Jérusalem. Elle met en avant le fait que les Juifs n'avaient plus accès à leurs lieux saints pendant la période de domination jordanienne sur la vieille ville de Jérusalem jusqu'en 1967, tandis que la souveraineté israélienne aura permis l'accès des trois grandes religions à leurs lieux saints.