Piscine Caneton

La piscine Caneton est un modèle de piscine issu d'un programme national de construction de piscines de type industriel, qui a entrainé la construction de 196 piscines de ce type en France à la fin des années 1970 et au début des années 1980.

HistoriqueModifier

Ce programme a été lancé dès 1969 par le secrétariat d'État chargé de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, sous le titre « 1000 piscines ». Il avait pour but l'apprentissage de la natation, à la suite des mauvais résultats des nageurs français aux Jeux olympiques d'été de 1968. Entre 600 et 700 piscines ont ainsi été construites, de type Iris, Plein-Ciel, Plein-Soleil, Caneton et enfin Tournesol, lauréat des deux concours d'idée.

Le projet Caneton est proposé par le cabinet d'architectes d'Alain Charvier, Jean-Paul Aigrot, et Franc Charas[1]. Une fois retenu, 196 piscines sont construites dans toute la France entre 1973 et 1981[2],[3]. Son architecture se caractérise par « des habillages de bois, brique, enduit ou ardoise ainsi que par un choix de couleurs (prune, bleu, argile, blanc) pour les portes du hall de natation »[4].

Cependant, très rapidement, les piscines rencontrent des problèmes de malfaçon, entraînant des procès en cascade entre les architectes et les communes. À tel point qu'une Association des gestionnaires de piscines Caneton (AGEPIC) est fondée dès 1983, regroupant les collectivités rencontrant des problèmes avec leur équipement. Un très grand nombre d'entre elles ont de ce fait été réhabilitées ou alors totalement transformées.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Marc Gaillard, Architectures des sports, Paris, Éditions du Moniteur, coll. « Architecture / Les bâtiments », , 213 p. (ISBN 2-281-00014-1), « Piscine "Caneton" », p. 95.
  2. Raymond Bouvier, « Suivi du programme des piscines Caneton : Question écrite no 6820 », Sénat, (consulté le 4 janvier 2011).
  3. Marie-Claude Beaudeau, « Suivi de programme des piscines Caneton : Question écrite no 6719 », Sénat, (consulté le 4 janvier 2011).
  4. L’État et architecture : les cas des piscines publiques construites en France (1961-1976)