Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Pierre Grelot (théologien)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pierre Grelot.
Pierre Grelot
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
OrléansVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Pierre Grelot est né à Paris le et décédé à Orléans le . Prêtre du diocèse d'Orléans, exégète et théologien, il était un spécialiste reconnu des écrits et des langues bibliques.

Sommaire

BiographieModifier

Ancien élève de l'école Saint-Louis à Montargis[1], ordonné prêtre en 1941, il devient professeur au séminaire d'Orléans, puis à l’Institut catholique de Paris jusqu'en 1983. En 1985 il devient professeur honoraire de l'Institut.

Il soutient sa thèse en 1949 sur Exégèse littérale, exégèse spirituelle : essai sur la genèse de l'exégèse biblique. Il participe grandement au renouveau biblique français par ses talents pédagogiques autant que scientifiques dans son Introduction aux Livres Saints et ses Pages bibliques, tous deux publiés en 1954, plusieurs fois réédités et traduits. Son érudition inclut une excellente connaissance de l'araméen.

Il devient un conseiller apprécié de la conférence des évêques de France, et est membre de la Commission biblique pontificale de 1972 à 1983.

Il participe en 1997 à l'émission d'ARTE Corpus Christi.

En 2007, le cardinal Joseph Ratzinger, pape Benoît XVI, le cite dans son livre Jésus de Nazareth[2].

DébatsModifier

Tenant déterminé de la datation tardive des écrits du Nouveau Testament, il s'oppose, avec vigueur, aux partisans des datations proches, à Claude Tresmontant en 1984[3], Jean Carmignac en 1986[4], Philippe Rolland en 2003[5].

Son livre Un Jésus de comédie, augmenté de Un Paul de farce est une sévère critique contre deux ouvrages de l'érudit amateur au succès médiatique Gerald Messadié, L'Homme qui devient dieu (2 vol.) et L' Incendiaire. Vie de Saul[6].

PublicationsModifier

  • Dialogues avec un musulman, Cerf, Paris, 2004, 224 pages. (ISBN 220407411X)
  • Une lecture de l'épître aux Hébreux, Éditions du Cerf, 2003, 216 pages. (ISBN 2204070874)
  • Le langage symbolique dans la Bible, Éditions du Cerf, 2001, 240 pages. (ISBN 2204066052)
  • L'Épître de saint Paul aux Romains. Une lecture pour aujourd'hui, Éditions Saint-Paul, 2001, 230 pages. (ISBN 2850498637)
  • Corps et sang du Christ en gloire, Éditions du Cerf, 1999, 190 pages. (ISBN 2204063010)
  • Jésus de Nazareth, Christ et Seigneur, Éditions du Cerf, tome I 1997, 498 pages. (ISBN 2204054933), tome II 1998, 560 pages. (ISBN 220405710X)
  • La Science face à la foi, Lettre ouverte à Monsieur Claude Allègre, ministre de l'Éducation nationale, Éditions du Cerf, 1998, 96 pages. (ISBN 2204060623)
  • Le mystère du Christ dans les psaumes, Éditions Desclée de Brouwer, 1998, 292 pages. (ISBN 2718909447)
  • La Tradition apostolique ; Règle de foi et de vie pour l'Église, Cerf, Paris, 1995, p. 344.
  • Réponse à Eugen Drewermann, Cerf, Paris, 1994, p. 226.
  • Combats pour la Bible en Église ; Une brassée de souvenirs, Cerf, Paris, 1994, p. 418.
  • Le Livre de Daniel (CEv 79), Paris, 1992.
  • Un Jésus de comédie, augmenté de Un Paul de farce ; Lecture critique de trois livres récents, Cerf, Paris, 1991, p. 144.
  • L'origine des Évangiles. Controverse avec J. Carmignac, Cerf, Paris, 1986.
  • Qu'est-ce la tradition?, Vie chrétienne, Paris, 1985
  • Évangiles et tradition apostolique. Réflexions sur un certain « Christ hébreu », Coll. « Apologique », Éditions du Cerf, 1984. Recension sur le site Persée.
  • La Bible, guide de lecture, Éditions Desclée, 1981, 122 pages. (ISBN 2718901896)
  • Les Poèmes du Serviteur - De la lecture critique à l'herméneutique, coll. Lectio Divina no 103, Cerf, Paris, 1981.
  • Péché originel et rédemption à partir de l'Épître aux Romains. Essai théologique. Desclée, Paris, 1973, 469 pages.
  • Le Couple humain dans l'Écriture, Cerf, Paris, 1969, p. 132.
  • Pages bibliques, Eugène Belin, Paris, 1954, p. 386.
  • Introduction aux livres saints, Eugène Belin, Paris, 1954, p. 228.

Notes et référencesModifier

  1. Association des anciens élèves de l'école Saint-Louis de Montargis.
  2. Analyse d'une citation. La citation du Jésus de Nazareth, incomplète dans l'archive, se conclut par : « Lui donner (à la mission de Pierre) pour origine une apparition pascale personnelle et établir ainsi un parallèle exact avec la mission de Paul est, du point de vue même de l'acquis du Nouveau Testament, purement et simplement irrecevable. » Joseph Ratzinger, Benoît XVI, Jésus de Nazareth, Champs essais, 2007, p.325.
  3. Évangiles et tradition apostolique. Réflexions sur un certain « Christ hébreu », op.cité.
  4. L'origine des Évangiles. Controverse avec J. Carmignac, op.cité.
  5. dans la revue Esprit et Vie, n°74, janvier 2003.
  6. Émile Poulat, « Grelot (Pierre) Un Jésus de comédie. Augmenté d'un Paul de farce [compte-rendu] », Archives de sciences sociales des religions, vol. 76,‎ , p. 263.

BibliographieModifier

  • « Grelot, Pierre », dans Gérard Reynal (Dir.) Dictionnaire des théologiens et de la théologie chrétienne, Bayard Éditions / Centurion, Paris, 1998. (ISBN 222735528X)

Voir aussiModifier