Ouvrir le menu principal

Tradition apostolique

Le présent article traite d'un livre du IIIe siècle. Pour la Tradition dans le christianisme, voir Tradition (christianisme) et Dépôt de la foi. Pour la transmission de cette Tradition par les apôtres et leurs successeurs, voir Succession apostolique.

La Tradition apostolique est un traité du début du IIIe siècle généralement attribué à Hippolyte de Rome.

PrésentationModifier

Dans les premières années du IIIe siècle, vraisemblablement vers 215, Hippolyte de Rome a publié un ouvrage traitant de la « tradition apostolique »[1]. Ce traité présente les règles concernant les clercs et les laïcs, ainsi que les pratiques religieuses de son temps. Il s'agit d'un témoignage historique précieux. Une version de ce manuel fait encore autorité à l'heure actuelle en Éthiopie.

La Tradition apostolique fait partie des collections canonico-liturgiques (avec la Didachè par exemple) qui contribuent à la formation d'un droit canonique à la fin de l'Antiquité.

ExtraitModifier

« 1. Prologue. […] Mus par la charité envers tous les saints, nous sommes arrivés à l'essentiel de la tradition qui convient aux Églises, afin que ceux qui sont bien instruits gardent la tradition qui a subsisté jusqu'à présent, suivant l'exposition que nous en faisons et que, en prenant connaissance, ils soient affermis — à cause de la chute ou de l'erreur qui s'est produite récemment par ignorance et des ignorants — l'Esprit Saint conférant à ceux qui ont une foi droite la grâce parfaite, afin qu'ils sachent comment doivent enseigner et garder toutes ces choses ceux qui sont à la tête de l'Église. — 2. Des évêques. Qu'on ordonne comme évêque celui qui a été choisi par tout le peuple, qui est irréprochable. Lorsqu'on aura prononcé son nom et qu'il aura été agréé, le peuple se rassemblera avec le presbyterium et les évêques qui sont présents, le jour du dimanche. Du consentement de tous, que ceux-ci lui imposent les mains, et que le presbyterium se tienne sans rien faire. Que tous gardent le silence priant dans leur cœur pour la descente de l'Esprit. Après quoi, que l'un des évêques présents, à la demande de tous, en imposant la main à celui qui est fait évêque, prie en disant : — 3 (Suit la prière du sacre) — 4. De l'oblation. Quand il a été fait évêque, que tous lui offrent le baiser de paix, le saluant parce qu'il st devenu digne. Que les diacres lui présentent l'oblation et que lui, en imposant les mains sur elle avec tout le presbyterium, dise en rendant grâce : le Seigneur soit avec vous. Et que tous disent : et avec votre Esprit. Élevons notre cœur. Nous le tournons vers le Seigneur etc... »

— Hippolyte de Rome[2]

Notes et référencesModifier

  1. Saint Hippolyte De Rome [Dom B. BOTTE, La Tradition Apostolique (Ed. CERF 1946) (lire en ligne)
  2.  éd. et trad. B. BOTTE, 2e  éd., Paris, 1968, SC 11bis, p.  39-49

Articles connexesModifier