Ouvrir le menu principal

Pierre Brana

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brana (homonymie).

Pierre Brana
Fonctions
Député de la 5e circonscription de la Gironde

(4 ans, 9 mois et 19 jours)
Gouvernement Ve République
Législature IXe
Groupe politique PS
Prédécesseur aucun (proportionnelle)
Successeur Xavier Pintat

(5 ans et 17 jours)
Gouvernement Ve République
Législature XIe
Groupe politique PS
Prédécesseur Xavier Pintat
Successeur Jean-François Régère
Conseiller général du Canton de Blanquefort

(19 ans)
Prédécesseur Raymond Julien
Successeur Christine Bost
Maire d'Eysines

(31 ans)
Prédécesseur Guy Antoune
Successeur Christine Bost
Biographie
Date de naissance (86 ans)
Lieu de naissance Bordeaux
Profession Ingénieur EDF-GDF
Écrivain

Pierre Brana, né le à Bordeaux (Gironde), est un politicien, écrivain et ingénieur EDF-GDF qui a fait une carrière politique comme membre du Parti socialiste.

PolitiqueModifier

Pierre Brana est né en 1933 à Bordeaux,. Il passe son enfance et sa jeunesse à Bacalan, quartier ouvrier et populaire de Bordeaux. Apres des études universitaires scientifiques et un service militaire en Algérie, il devient ingénieur d'EDF-GDF. A EDF, il est responsable syndical CGT de 1961 à 1981.

De 1970 à 1974, il est membre de la direction nationale du PSU. Puis il adhère au Parti socialiste dont il devient secrétaire fédéral de 1974 à 1979. En 1979 il accède au bureau exécutif du Parti socialiste et occupe les fonctions de secrétaire national aux Droits de l’Homme de 1981 à 1990.

Maire d'Eysines (Gironde) de 1977 à 2008, ancien conseiller général de Blanquefort (Gironde) (1982-2001) et ancien conseiller régional (1986-1988). Aux élections législatives de 1988, il est élu dans la 5e circonscription de la Gironde jusqu’en 1993. Battu par Xavier Pintat aux législatives de 1993 il est réélu en 1997 puis il est à nouveau battu par Jean-François Régère en 2002.

Membre de la commission des affaires étrangères, il participera comme co-rapporteur à la Mission d'information parlementaire sur le Rwanda en 1998. Très attaché à ce problème et au travail de l'Assemblée nationale, il témoignera devant la Commission d'enquête citoyenne sur l'implication de la France au Rwanda pour défendre le travail des députés. Benoît Hamon fut l'un de ses assistants parlementaires à partir de 1991.

Chargé de mission auprès de Michel Rocard, ministre du Plan de 1981 à 1983, puis ministre de l’Agriculture de 1982 à 1986. Il est conseiller technique de Michel Rocard, premier ministre en juin 1988[1].

Il est co-auteur de plusieurs ouvrages sur le mouvement ouvrier girondin et les néo-socialistes girondins.

OuvragesModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Anziani 1999, p. 135

Lien externeModifier