Philippe Boutry

historien français

Philippe Boutry, né en 1954, est un historien et universitaire français, spécialiste des questions religieuses au XIXe siècle.

BiographieModifier

Ancien élève de l'École normale supérieure, il soutient en 1983 une thèse d'histoire consacrée à l'étude de la vie religieuse dans l'Ain au XIXe siècle (région et période marquées par la personnalité du curé d’Ars, dirigée par Maurice Agulhon à l'École des hautes études en sciences sociales[1].

Il est membre puis directeur d’études à l’École française de Rome (1988-1994), directeur du Centre d’anthropologie religieuse européenne (CARE, en tandem avec Dominique Julia) de 1994 à 2005[2], professeur en histoire contemporaine à l’Université de Paris XII Val-de-Marne à Créteil de 1994 à 2005, puis à l'université Panthéon-Sorbonne à partir de 2005. Il est directeur de l'UFR d'histoire de 2008 à 2012 et président de l'université de 2012 à 2016. Il est nommé en 2016 membre senior de l'Institut universitaire de France pour 5 ans[3].

Il enseigne également à l'Institut d'études politiques de Paris, membre du Centre d'histoire du XIXe siècle (Paris 1- Paris 4). Ses domaines d’études et de recherches touchent à l’anthropologie du christianisme, Rome et la papauté (XVIIIe et XIXe siècle), à l’histoire religieuse de la France contemporaine, à la Révolution française du point de vue de la culture et des sociabilités politiques, et à la culture et à la politique en France au XIXe siècle.

PublicationsModifier

DistinctionsModifier

RéférencesModifier

  1. Notice du Sudoc, [1].
  2. https://hal.archives-ouvertes.fr/CARE-CRH.
  3. Institut universitaire de France, « Philippe Boutry », sur iufrance.fr (consulté le )
  4. « Prix Thérouanne, Académie française », sur academie-francaise.fr (consulté le ).

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier