Ouvrir le menu principal

Phare de Cap-des-Rosiers

phare au Québec
Phare
de Cap-des-Rosiers
Cap-des-Rosiers Lighthouse, Quebec.jpg
Le phare en 2010.
Localisation
Coordonnées
Baigné par
Adresse
Histoire
Construction
1858
Statut patrimonial
Architecture
Hauteur
34 mètres
Hauteur focale
42 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Élévation
42 m
Matériau
Équipement
Portée
24 NMVoir et modifier les données sur Wikidata
Feux
blanc, 15 s. allumé, 5 s. éteint
Identifiants
ARLHS
Amirauté
H1768Voir et modifier les données sur Wikidata
GCC
1621Voir et modifier les données sur Wikidata
List of Lights
MarineTraffic
NGA
110-6936Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation sur la carte du Canada
voir sur la carte du Canada
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Québec
voir sur la carte du Québec
Red pog.svg

Le phare de Cap-des-Rosiers, est un phare construit entre 1854 et 1858 dans le village de Cap-des-Rosiers, près de Gaspé au Québec. D'une hauteur de 34 mètres, il est le plus haut phare du Canada.

Situation terrestre et maritimeModifier

D'une hauteur de 34 mètres, il est le plus haut phare du Canada[1]. Il est situé sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent, au sommet d'une falaise en forte pente. C'est à cet endroit que se trouve l'embouchure du fleuve qui s'y jette dans le golfe du Saint-Laurent[2].

HistoriqueModifier

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le 15 septembre 1942, le gardien Joseph Ferguson aperçoit un U-boat allemand et sonne l’alarme à la défense civile[3].

Gardiens[4]Modifier

PatrimoineModifier

Le phare de Cap-des-Rosiers a été désigné lieu historique national le [2]. La tour du phare a été classée édifice fédéral du patrimoine le [6].

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Lighthouses of Canada: Eastern Québec », sur The Lighthouse Directory
  2. a et b « Lieu historique national du Canada du Phare-du-Cap-des-Rosiers », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 3 septembre 2011)
  3. « BAnQ numérique : L'Action catholique, mardi 16 mars 1943 », sur numerique.banq.qc.ca (consulté le 19 mars 2019)
  4. « Les gardiens - Phare de Cap-des-Rosiers », sur www.pharecapdesrosiers.ca (consulté le 19 mars 2019)
  5. À la suite du décès de P. Euch Thériault, son épouse s'occupe du phare en attendant la nomination d'un nouveau gardien.
  6. « Tour de phare », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 3 septembre 2011)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier