Petrossian (entreprise)

entreprise française d'épicerie fine spécialisée dans le caviar

Caviar Petrossian
logo de Petrossian (entreprise)

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Dates clés 03-11-1965 : immatriculation de la société actuelle
Forme juridique SA à conseil d'administration
Siège social Paris 75007
Direction Armen Petrossian
Activité Commerce de gros alimentaire spécialisé divers.
Sociétés sœurs Petrossian (652048281)

Cis (348340613)

Rasinfo (402143945)

Effectif 47 au 31-03-2018
SIREN 652048281Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.petrossian.frVoir et modifier les données sur Wikidata

Chiffre d'affaires 17 147 200 € au 31-03-2018
Résultat net 275 400 € au 31-03-2018

Caviar Petrossian[1] est une entreprise française d'épicerie fine spécialisée dans le caviar et les produits fumés à base de poisson.

L'entrepriseModifier

L'entreprise familiale fondée en 1920 par les réfugiés arméniens Melkoum et Mouchegh Petrossian[2]. Le premier meurt en 1972 et le second en 1981. Le fils de ce dernier, Armen Petrossian, prend la direction de l'entreprise en 1991[3].

L’entreprise possède une boutique historique à Paris, au no 18 boulevard de La Tour-Maubourg (7e arrondissement), qui attire dès l'entre-deux-guerres une clientèle huppée. Elle est complétée par la suite de quelques autres boutiques et restaurants, dont les enseignes du boulevard de Courcelles (17e arrondissement) et de la rue de la Pompe (16e arrondissement)[4]. La maison a également ouvert boutiques et restaurants à New York, Los Angeles et Las Vegas[5].

Dans les années 1990, le marché du caviar est bouleversé avec la dissolution de l'URSS, alors que la société avait su cultiver ses relations avec les autorités soviétiques pour développer le commerce du caviar, mais aussi des spécialités comme les conserves de crabe Chatka ou les vodkas. Le prix du caviar chute alors en raison d'un braconnage intensif[5]. En 1998, un accord international interdit la pêche des esturgeons. L'anticipant, Petrossian est le premier du secteur à proposer du caviar d’élevage dans son catalogue[6].

L'entreprise quitte son site en 2001 de fabrication historique de Pierrefitte-sur-Seine pour s'agrandir et se moderniser à Angers[7]. Elle développe sa gamme de poissons fumés avec de l’anguille, du hareng et des coquilles Saint-Jacques, puis se lance dans le foie gras, les truffes et la vodka[6]. L'entreprise labellisée au titre du patrimoine vivant[8].

En 2011, Petrossian est l'entreprise leader mondial du caviar avec un chiffre d’affaires (groupe) estimé à 40 millions d’euros[6].

Notes et référencesModifier

  1. « Chiffre d'affaires, résultat, bilans et informations juridiques de la société décrite », sur societe.com (consulté le 4 juin 2019)
  2. « Le savoir-faire français de Petrossian », sur petrossian.fr (consulté le 7 novembre 2015)
  3. « Petrossian: une dynastie du caviar », sur francesoir.fr, (consulté le 7 novembre 2015)
  4. Laurence Haloche, « Petrossian, grains de folie », Le Figaro Magazine,‎ , p. 76-80 (lire en ligne).
  5. a et b Laurence Girard, « Armen Petrossian, le caviar dans le sang », sur lemonde.fr, (consulté le 7 novembre 2015)
  6. a b et c « Armen Petrossian, le tsar du caviar », sur capital.fr, (consulté le 7 novembre 2015)
  7. « Petrossian s'ancre à Angers », sur lsa-conso.fr, (consulté le 7 novembre 2015)
  8. « Petrossian, Lalique, Repetto: 3 stars du Patrimoine Vivant! C’était au Business Club », sur businessclubdefrance.com, (consulté le 29 mai 2018)

Liens externesModifier