Ouvrir le menu principal

Pehr Kalm

naturaliste, botaniste, explorateur, membre de l'Académie royale des sciences de Suède
Pehr Kalm
PehrKalm.jpg
Pehr Kalm ? Quelques chercheurs croient que c'est un ami de Pehr Kalm qui s'appelle Pehr Gadd[1].
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Själevad parish (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 63 ans)
TurkuVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
KalmVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaines
Membre de
Maître
Directeur de thèse

Pehr (Pietari) Kalm ( - ), aussi connu en Amérique du Nord sous les noms de Peter Kalm et de Pierre Kalm, est un explorateur, un botaniste, un naturaliste et un économiste agricole né en Suède de parents finlandais. Il est l'un des plus importants apôtres de Carl Linnæus.

En 1747, l'Académie royale des sciences de Suède le choisit pour effectuer un voyage dans les colonies britanniques et françaises d'Amérique du Nord, afin d'en rapporter des semences et des plantes pouvant être utiles pour l'agriculture et l'économie suédoise.

Kalm est célèbre pour avoir le premier décrit les chutes du Niagara et avoir fourni la première étude détaillée d'histoire naturelle de l'Amérique du Nord. Il a publié son journal de voyage, qui a été traduit en plusieurs langues.

BiographieModifier

Fils d'un pasteur luthérien, Kalm grandit en Finlande. Il commence ses études à l'académie royale d'Åbo vers Turku et les poursuit, à partir 1735 à l'université d'Uppsala. À partir de 1740, il suit les cours de Carl Linnæus, lequel deviendra Carl von Linné après avoir été anobli en 1761.

En 1746, Kalm devient professeur assistant d'histoire naturelle et d'économie à l'académie royale d'Åbo, poste qu'il occupe à plein-temps à partir de 1747.

La même année, l'Académie royale des sciences de Suède le choisit pour faire un voyage en Amérique du Nord, dans le but d'en rapporter toutes semences et plantes nouvelles qui pourraient se révéler utiles pour l'agriculture et l'industrie. Pour permettre le développement de la production de soie en Suède, Kalm a particulièrement la charge de collecter des pieds de mûrier rouge (Morus rubra), les feuilles de mûrier étant l'aliment préféré de la chenille du Bombyx du mûrier, qui est communément appelé ver à soie.

Kalm arrive en Pennsylvanie en 1748 et installe son camp de base dans la communauté finno-suédoise installée dans le sud du New Jersey. Il y officie comme pasteur et s'y marie en 1750. Il effectue en 1749 un séjour au Canada. De Montréal, il descend le fleuve Saint-Laurent jusque Québec et Charlevoix.

Kalm retourne en Suède en 1751 et il fonde un jardin botanique à Turku (Finlande). Il retrouve son poste de professeur, fonction qu'il occupe jusqu'à sa mort.

Son journal de voyage, En Resa til Norra America (Stockholm), est publié en trois volumes entre 1753 et 1761. Il traite principalement de botanique, mais présente aussi des observations plus générales sur la population, les coutumes et l'organisation sociale. Ce journal constitue ainsi l'un des derniers grands témoignages de la colonie française avant la Conquête[2]. Il est traduit, entre autres, en allemand sous Peter Kalm Reise die er nach dem nördlichen Amerika (Göttingen) entre 1754 et 1764, en anglais sous Travels into North America (Londres) en 1770 et 1771, puis sous Peter Kalm's Travels in North America: The English version of 1770 (New York) en 1937, et en français, d'abord sous Pierre Kalm, Voyage dans l'Amérique du Nord (Montréal) en 1880, puis sous Voyage de Pehr Kalm au Canada en 1749 (Montréal) en 1977.

Linné, dans son Species Plantarum, cite 90 espèces de plantes rapportées par Kalm, dont 60 sont nouvelles pour la science.

Notes et référencesModifier

  1. TIEDE (Magazine finlandais) 5/2003, Suomalaisten löytöretket 3: Professori Kalm pääsi amerikan lehtiin. (magazine finlandais)
  2. Pehr Kalm, Voyage de Pehr Kalm au Canada en 1749, Ottawa, Cercle du livre de France, 1977.

Liens externesModifier