Paul Ruinart

personnalité du cyclisme français
Paul Ruinard
Paul Ruinart par Pellos.JPG
Paul Ruinart par Pellos, 1936
Informations
Nom de naissance
Paul Hilaire RuinardVoir et modifier les données sur Wikidata
Surnom
Père la RuineVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Paul RuinartVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Distinctions
Équipes amateurs
Équipes dirigées
1911-1942Vélo Club de Levallois
1920-1936Equipe de France Olympique
Père-Lachaise - Division 87 - Columbarium - Octobre 2015 - 04.jpg
Vue de la sépulture.

Paul Ruinard dit Paul Ruinart, né le à Paris 5e et mort le à Boissy-Saint-Léger, est un coureur cycliste français, directeur sportif du Vélo Club de Levallois et manager de l'équipe de France olympique de 1920 à 1936.

BiographieModifier

Paul Ruinard est le fils de Jean Hilaire Ruinard, et de Léonie Million, issu d’une famille modeste d’origine Champenoise.

De 1895 à 1904, Paul Ruinart est coureur cycliste, spécialiste de la piste à la même époque que Edmond Jacquelin, Paul Bourillon, J.B. Louvet, Édouard Nieuport et Paul Masson. Il termine 2ème du Grand Prix d’ouverture de vitesse au Vélodrome de la Seine, derrière Bourillon en avril 1897[1].

En 1909, il est impliqué dans « l’affaire Marix », dans laquelle on retrouve le capitaine Henri Marix et Antoine-Marius Sérès, le frère du coureur Georges Sérès. Il obtient un non-lieu[2],[3].

En 1911, Paul Ruinart devient le directeur sportif du Vélo Club de Levallois. Sur le Tour de France 1911, il est le conseiller de l'équipe La Française[4].

En octobre 1912, il est directeur sportif de la maison Griffon[5].

En 1914, il crée le Premier pas du VCL, course organisée par le Vélo Club de Levallois, destinée aux débutants de la région parisienne, puis en 1923, l'organisation du Premier pas est confiée à Dunlop.

 
de gauche à droite Canteloube, Detreille, Souchard, Gobillot, France aux JO 1920

Aux JO de 1920 à Anvers, la première victoire française est remportée par l'équipe que Paul Ruinart a préparée : Fernand Canteloube, Georges Detreille, Achille Souchard et Marcel Gobillot, tous quatre du Vélo Club de Levallois.

En 1922, il est nommé manager général par l'U. V. F. en vue de la préparation des amateurs français, aux Jeux Olympiques de Paris en 1924, qui reviennent avec quatre médailles d’or et deux médailles de bronze.

Paul Ruinart crée le premier camp d’entraînement d'abord à Lyons-la-Forêt, puis à Dampierre, ensuite à Nanterre[6], au « presbytère » des Loges-en-Josas[note 1] en 1924, pour la préparation olympique, où il reste jusqu'en 1932[7]. Paul Ruinart a compris, le premier, tout le bénéfice qu'il y avait à tirer pour des cyclistes routiers en herbe, de la vie en commun, saine et campagnarde. Et comme ils possèdent, avec leur manager, les moyens techniques de progresser, ils réunissent tous les avantages. Le centre est ensuite installé au Christ de Saclay, pour finalement s’installer à La Celle-Saint-Cloud[note 2], au-dessus de Vaucresson, à l'orée des bois de Saint-Cucufa de 1933 à 1956[8].

En 1925, Paul Ruinart fonde la maison de retraite des coureurs cyclistes[9].

Il est de nouveau le manager de l'équipe de France sur pour les JO de 1928 à Amsterdam[note 3],[10], 1932 à Los Angeles[11],[12] et 1936 à Berlin, avec 3 victoires olympiques, dont celle de l’équipe victorieuse en poursuite composée de 4 coureurs du VCL.

En 1936, il s'oppose à l'UVF et critique ouvertement son fonctionnement[13]. Pendant l'Occupation, Paul Ruinart continue l'entraînement de ses coureurs et ces derniers fréquentent le centre de La Celle Saint-Cloud afin de préparer les différentes courses cyclistes qui se déroulent en région parisienne et dans le reste de la France.

Il décède le à Boissy-Saint-Léger. Ses cendres reposent au columbarium du Père-Lachaise (Division 87 - case cinéraire n°2263).

ÉcritsModifier

  • « Comment j'ai formé des champions routiers », Très Sport,‎ (lire en ligne).

DécorationsModifier

Notes et référencesModifier

Notes
  1. Le camp des Loges
  2. Quand Marcel Cerdan monte à Paris en 1938, il s'installe au camp d'entrainement du Vélo Club de Levallois à La Celle-Saint-Cloud (source : site officiel Marcel Cerdan)
  3. L'équipe de France cycliste olympique, dirigée par Paul Ruinart, est composée d'Octave Dayen, André Aumerle, René Brossy, André Trantoul, Jules Merviel, Léon Bessières, Hubert Guyard, Roger Beaufrand et Henri Lemoine disponible sur Gallica
Références

Liens externesModifier

  Image externe
  Photographies de presse sur le site de la Bibliothèque nationale de France BnF


Sur les autres projets Wikimedia :