Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mathey.
Paul Mathey
Paul Mathey - Fille en matelot.jpg
Naissance
Décès
(à 85 ans)
Paris 7e
Nationalité
française
Activité
Formation
Maître
Lieu de travail
Distinctions
Médaille de 3e classe au Salon de 1876
Médaille de 2e classe au Salon de 1885
Médaille d'or à l'Exposition universelle de 1889
Chevalier de la Légion d'honneur en 1889.

Paul Victor Mathey, né le à Paris et mort le à Paris 7e, est un peintre et graveur français.

BiographieModifier

Fils d'un restaurateur, Paul Mathey apprend son art à l'École des beaux-arts de Paris dans les ateliers des peintres Léon Cogniet, Isidore Pils et Alexis-Joseph Mazerolle. Il commence à exposer au Salon de Paris à partir de 1868, et devient un portraitiste apprécié et reconnu. Il a plusieurs fois portraituré des artistes de son entourage dans leur atelier.

Surtout peintre de portraits, Mathey ne s’est pourtant interdit ni le paysage, ni les marines, ni les scènes vécues, ni la décoration. Sur sa quarante-cinquième année, à l’époque de la lutte entre reproducteurs et originaux, il eut l’idée de se mettre à la gravure. Le Comité des Artistes français, dont il ne faisait plus partie, contestait le titre de graveurs à ceux qui ne travaillaient pas sur l’œuvre d’autrui. On voulait les exclure du Salon, et, à tout le moins, des récompenses. Mathey ouvrit le Traité de gravure à l’eau-forte de Maxime Lalanne, y prit les renseignements techniques dont il avait besoin, alla chercher dans ses carnets un croquis et le grava. C’était le portrait de son père, qu’il avait dessiné une dizaine d’années auparavant[1].

Son œuvre est récompensée à plusieurs reprises. Une médaille de 3e classe lui est décernée au Salon de 1876, une médaille de 2e classe lors du Salon de 1885, et une médaille d'or à l'occasion de l'Exposition universelle de 1889. Enfin, il est décoré de la Légion d'honneur, le [2].

Œuvres dans les collections publiquesModifier

 
Félicien Rops dans son atelier (vers 1888), château de Versailles.

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Noël Clément-Janin, « Paul Mathey graveur », L’Art et les artistes : revue mensuelle d’art ancien et moderne, t. 5, no 29,‎ , p. 271-5 (lire en ligne, consulté le 25 novembre 2018).
  2. « Base Léonore », sur Archives Nationales (consulté le 25 novembre 2018)
  3. Ce portrait ainsi que les suivants sont entrés dans les collections du musée des beaux-arts de Brest grâce à un don en 1976.
  4. flickr.com.
  5. flickr.com.
  6. flickr.com.
  7. flickr.com.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :