Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Racan.
Pascal Racan
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité

Pascal Racan, de son vrai nom Christian Herinckx, né en 1952 à Kinshasa, est un comédien belge.

Premier Prix du Conservatoire d'art dramatique de Bruxelles dans la classe de Claude Étienne[1], Pascal Racan a obtenu l'Ève du Théâtre (1986) et le Challenge Theatra.

Sommaire

BiographieModifier

Pascal Racan, né à Kinshasa, où son père travaillait pour l'Union minière, arrive en Belgique à 6 mois. Issu d'une famille uccloise ultra-catholique et plutôt rigide dans son éducation, il est louveteau puis scout à la meute de l'Annonciation d'Ixelles, suit des études au collège Saint-Pierre d'Uccle[2], il choisit d'étudier l'éducation physique pour devenir prof de sports et satisfaire ses parents.

Pourtant, dès ses 15 ans, une autre idée lui trotte en tête. « Un jour, pour mon anniversaire, mes frères m'ont invité à voir Marcel Marceau. Par la suite, j'ai appris le mime tout seul, avec des bouquins. J'allais dans les homes pour enfants défavorisés ou pour personnes âgées. Puis, j'ai commencé à jouer le soir dans des cabarets, comme le Grenier aux Chansons. Comme mes parents ne pouvaient pas le savoir, je sortais en catimini de ma chambre par une échelle. Ce que je gagnais remboursait à peine le prix du tram ».

L'artiste en herbe choisit son pseudo sur la base d'un sondage dans son école d'éducation physique : « J'avais fait une liste de grands auteurs comme Henri Michaux, Blaise Pascal, ou encore Honorat de Bueil de Racan, le poète du XVIe siècle. Puis, j'ai fait circuler en classe une feuille avec toutes les compositions possibles, pour demander l'avis de mes camarades sur le nom qui m'irait le mieux. Quand la feuille est revenue, il y avait vingt croix en face de Pascal Racan. Je l'ai tout de suite adopté. Je crois qu'avec les quatre "a", ça se retient bien ».

Le nom de scène trouvé, sa carrière peut commencer. Le Conservatoire royal de Bruxelles, d'abord, dans la classe de Claude Étienne qui lui propose, dès sa première année, de jouer Néron dans Britannicus. Un rôle qui ne se refuse pas et qui marquera le début d'une longue carrière : à raison de quatre à cinq pièces par an, dans tous les registres, Racan se fait une place dans le cœur du public.

« J'ai été longtemps attaché à de grandes maisons, comme le Théâtre royal des Galeries, mais aujourd'hui, j'ai envie d'expériences nouvelles dans de petits lieux », souligne celui que l'on a pu voir dans Le Flamand aux longues oreilles au Théâtre du Méridien ou Saison One au Théâtre de la Toison d'Or.

Il a joué sur toutes les scènes belges, du Théâtre royal des Galeries au Théâtre national, en passant par le Théâtre royal du Parc, dans plus de 200 pièces en 25 ans de métier. Il participe régulièrement au spectacle monté en été à l'Abbaye de Villers-la-Ville.

Il a un fils, Gabriel, né le .

Sélection de rôles au théâtreModifier

2001
2007
2008
2010
2011
2012


Mise en scèneModifier

TélévisionModifier

  • Jacques Leveau, Jamais peinard, RTL-TVI, 2011.

DoublageModifier

BibliographieModifier

NotesModifier