Ouvrir le menu principal

Parc national du Vatnajökull

parc national d'Islande
Parc national du Vatnajökull
Vatnajokull National Park logo.jpg
Géographie
Adresse
Coordonnées
Superficie
14 141 km²
Administration
Type
Catégorie UICN
Identifiant
Création
Statut patrimonial
Site web
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial
Date d'entrée
Identifiant
Critère

Géolocalisation sur la carte : Islande

(Voir situation sur carte : Islande)
Point carte.svg

Le parc national du Vatnajökull, en islandais Vatnajökulsþjóðgarður, est un parc national d'Islande et le plus grand d'Europe[1], couvrant une superficie totale de 14 141 km², soit 13 % du pays. Il a été créé le 7 juin 2008. Le 5 juillet 2019, le parc national du Vatnajökull a été inscrit sur la Liste du Patrimoine Mondial de l'UNESCO.

GéographieModifier

 
Image satellite du Vatnajökull, le plus grand glacier d'Islande et qui est entièrement inclus dans le parc national auquel il a donné son nom.

Le parc national du Vatnajökull couvre une partie du Sud-Est de l'Islande, incluant la totalité du Vatnajökull, la plus grande calotte glaciaire de ce pays et le plus grand d'Europe avec ses 8300 km², ainsi que des régions environnantes comme l'Askja au nord[2]. Il abrite les chutes Svartifoss, la cascade de Dettifoss, le canyon de la Jokulsa (25 km de long et 500 m de large), ainsi que la caldeira d'Askja (45 km² en tout, avec le volcan Askja et ses 1500 m).

HistoireModifier

Le parc national du Vatnajökull est créé le . Il regroupe les anciens parcs nationaux de Skaftafell créé le 15 septembre 1967 et de Jökulsárgljúfur créé en 1973, ainsi qu'une vaste superficie non protégée auparavant. Une fois créé, le parc couvrait une superficie de 12 000 km2, mais avec les ajouts récents de Lakagígar, Langisjór, Krepputunga et Jökulsárlón (y compris ses environs), il couvre désormais 14 141 km 2

La construction de quatre nouveaux offices de tourisme est prévue pour 2012, portant le total à six (Ásbyrgi, Mývatn, Skaftafell, Skriðuklaustur sur le Lagarfljót, Höfn et Kirkjubæjarklaustur).

Parc national du Vatnajökull – la nature dynamique du feu et de la glace est inscrit sur la liste du patrimoine mondial par l'UNESCO en 2019[3].

DescriptionModifier

Les qualités uniques du parc national de Vatnajökull sont principalement la grande variété de ses paysages, créés par les forces combinées des rivières, de la glace, des activités volcaniques et géothermiques.

Vatnajökull est le plus grand glacier d' Europe en dehors de l'Arctique, avec une superficie de 8 100 km 2. D'une épaisseur généralement de 400 à 600 m et d'une profondeur maximale de 950 m, la glace recouvre un certain nombre de montagnes, de vallées et de plateaux. Il cache même des volcans centraux actifs, dont Bárðarbunga est le plus grand et Grímsvötn le plus actif. Alors que la calotte glaciaire s'élève à plus de 2 000 m d'altitude, la base du glacier atteint son point le plus bas à 300 m sous le niveau de la mer. Nulle part en Islande, à l'exception du glacier Mýrdalsjökull, les précipitations sont plus importantes ou la quantité d’eau drainée dans la mer est supérieure à celle du côté sud de Vatnajökull. En fait, le Vatnajökull stocke actuellement une quantité d’eau telle qu’il faudra plus de 200 ans à la rivière islandaise à plus fort débit, Ölfusá, pour la transporter en mer.

Le paysage entourant le glacier est extrêmement varié. Vers le nord, le plateau montagneux est divisé par des rivières glaciaires, avec des flux puissants en été. Les volcans Askja, Kverkfjöll et Snæfell dominent cette région, ainsi que le mont volcanique Herðubreið. Il y a longtemps, d'énormes inondations glaciaires ont creusé le canyon de Jökulsárgljúfur au nord de ce plateau. La puissante cascade de Dettifoss gronde encore dans l'extrémité supérieure de ce canyon, tandis que les formations pittoresques de Hljóðaklettar et les falaises d'Ásbyrgi, courbées par un fer à cheval, se trouvent plus au nord.

De vastes zones humides et des chaînes étendues distinguent les zones proches du glacier et plus à l'est, autour de Snæfell. Ces zones constituent un habitat important pour les rennes et les oies d'Amérique.

La côte sud de Vatnajökull se caractérise par de nombreuses chaînes de montagnes majestueuses, avec des glaciers en aval qui descendent vers les basses terres. La partie la plus méridionale du glacier entoure le volcan central Öræfajökull et le plus haut sommet d'Islande, Hvannadalshnjúkur. Abritée par les hautes glaces, l'oasis végétalisée de Skaftafell surplombe le sable noir déposé à l'ouest par la rivière Skeiðará. Ces sables sont principalement composés de cendres qui proviennent des éruptions fréquentes à Grímsvötn et qui sont amenées sur la côte par des jökulhlaups ou des inondations glaciaires.

GalerieModifier

RéférencesModifier

  1. IcelandReview - Online
  2. (en) Heildarkort - General Map, Vatnajökulsþjóðgarður (présentation en ligne, lire en ligne)
  3. « Cinq nouveaux sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO », sur UNESCO, (consulté le 5 juillet 2019)

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :