Région volcanique d'Islande

Le volcanisme islandais peut se découper géographiquement en régions volcaniques. En dehors des vieux plateaux basaltiques on distingue selon des critères tectoniques onze zones néo-volcaniques et selon des critères structuraux trente systèmes volcaniques.

Zones volcaniquesModifier

Le plateau basaltique islandais a une altitude de 3 000 mètres au-dessus des fonds océaniques et correspond à une croûte dont l'épaisseur atteint 10 à 40 km.

 
Zones volcaniques. Le cercle pointillé correspond à la position du point chaud d'Islande.

Les zones néovolcaniques, qui couvrent 30 000 km2, peuvent être découpées en ceintures de 15 à 50 km de large correspondant à des failles actives. Leur nomenclature courante est la suivante :

Deux régions tectoniques ne connaissent pas d'activité volcanique connue mais uniquement sismique :

  • la zone sismique du Sud de l'Islande (SISZ, South Iceland Seismic Zone) : limite sud de la micro-plaque d'Islande, faille transformante ;
  • la zone de fracture de Tjörnes (TFZ, Tjörnes Fracture Zone) : faille transformante qui joint la NVZ et la KR.

Systèmes volcaniquesModifier

Ce sont les structures géologiques principales de l'Islande. Ce sont des structures volcano-tectoniques qui comprennent de multiples fissures (dykes) et/ou un (voire plusieurs) volcan central et ont une durée de vie de l'ordre du million d'années. Les fissures se répartissent en structures allongées (de 5 à 20 km de large et 50 à 200 km de long) qui sont normalement sub-parallèles à l'axe de la zone volcanique. Quand il y a un volcan central il est en général le point focal de l'activité volcanique.

 
Systèmes volcaniques

On en trouve :

  • 3 dans la RVB,
  • 6 dans la WVZ,
  • 2 dans la MIB,
  • 5 dans la NVZ,
  • 8 dans l'EVZ,
  • 3 dans l'ÖVB,
  • 3 dans la SVB.

Sur ces 30 systèmes, 20 sont fissuraux, 15 ont un volcan central et 4 en ont deux.

Les épisodes de rifting sont discontinus et font en général intervenir une grande partie d'un système volcanique (parfois 2 voire plus) pendant quelques années voire décennies (feux de Myvatn, feux de Krafla, feux de la Skaftá, etc).

Ce concept, bien que plus satisfaisant et robuste que celui de volcan pour décrire le volcanisme islandais, et constituant le fondement actuel de la volcanologie de l'Islande, reste une hypothèse scientifique et dans de nombreux cas les limites entre les systèmes ne sont pas encore claires.

Sites volcaniquesModifier

Les systèmes volcaniques se traduisent en surface par des sites dont les désignations courantes suivent des usages qui ne relèvent souvent pas d'une nomenclature très précise. Par exemple le résultat quasi identique de deux « éruptions fissurales » très semblables peut être nommé « volcan » dans le cas des Lakagígar (en islandais « cratères » du Laki) ou « alignements de cratères » dans le cas de l'ensemble Threngslaborgir et Lúdentsborgir (de l'islandais borg qui signifie forteresse et désigne en général un « strato-volcan »).

Régions volcaniques d'Islande
Zone volcanique Système volcanique Volcan central Sites remarquables
NVZ Þeistareykir non volcan bouclier : Þeistareykjarbunga
Krafla Krafla rides : Námafjall
solfatares : Hverarönd
cratère d'explosion : Hverfjall
Fremrinámur non volcan bouclier : Ketildyngja
Askja Askja caldeira : Öskjuvatn
volcan bouclier : Kollóttadyngja
fissure : Sveinagjá
Kverkfjöll Kverkfjöll
EVZ Grímsvötn Grímsvötn, Thórdarhyrna fissure : Lakagígar, Laki
Bárðarbunga/Veiðivötn Bardarbunga, Hamarinn
Torfajökull Torfajökull
Hekla/Vatnafjöll Hekla
Tindfjöll Tindfjöll
Katla Mýrdalsjökull fissure : Eldgjá
Eyjafjallajökull Eyjafjallajökull
Vestmannaeyjar non fissure : Eldfell
volcan sous-marin : Surtsey
ÖVB Snæfell Snæfell
Esjufjöll Snæhetta
Öraefajökull Öraefajökull
MIB Hofsjökull Hofsjökull, Kerlingarfjöll
Tungnafellsjökull Tungnafellsjökull, Hágöngur
SVB Snæfellsjökull Snæfellsjökull
Helgrindur (Lýsuskarð) non
Ljósufjöll Ljósufjöll
WVZ Hveravellir Hveravellir champ hydrothermal : Hveravellir
Prestahnjúkur Prestahnjúkur
Geysir non champ hydrothermal : Geysir
geyser : Strokkur
Grimsnes non caldeira ou maar : Kerið
Hrómundartindur non fissures : Þingvellir
Hengill Hengill fissures : Þingvellir
RVZ Reykjanes/Svartsengi non
Krýsuvík non
Brennisteinfjöll non

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Articles connexesModifier