Kverkfjöll

montagne islandaise

Kverkfjöll
Vue de la montagne
Vue de la montagne
Géographie
Altitude 1 920 m[1]
Massif Hautes Terres d'Islande
Coordonnées 64° 38′ 30″ nord, 16° 37′ 22″ ouest[1]
Administration
Pays Drapeau de l'Islande Islande
Région Austurland
Municipalité Fljótsdalshérað
Ascension
Première 1910 par le géologue allemand Trautz
Géologie
Âge 100 000 ans
Type Volcan de rift
Activité Actif
Dernière éruption 23 mai 1968 - juin 1968
Code GVP 373050
Observatoire Veðurstofa Íslands
Géolocalisation sur la carte : Islande
(Voir situation sur carte : Islande)
Kverkfjöll

Les Kverkfjöll sont une montagne volcanique des Hautes Terres d'Islande, située au bord nord-est du Vatnajökull.


ToponymieModifier

Kverkfjöll est un toponyme islandais signifiant littéralement en français « les montagnes de la gorge ».

GéographieModifier

Les Kverkfjöll sont situées dans le centre de l'Islande et au bord septentrional du Vatnajökull. Elles se trouvent entre le Vatnajökull et une autre montagne, les Dyngjufjöll. Les Kverkjöll, culminant à 1 920 mètres[1] d'altitude, sont issues d'un système volcanique actif portant le même nom[2].

On y accède depuis le Mývatn en passant à proximité de l'Askja mais plusieurs jours de 4×4 surélevé (passages de gué) sont nécessaires en été pour accéder à cet endroit très reculé.

Pas très loin sont situées les sources chaudes de Hveradalir.

Entre les Kverkfjöll et l'Askja, on trouve l'oasis de Hvannalindir.

GéologieModifier

 
Grotte sous-glaciaire dans la calotte du Vatnajökull recouvrant les Kverkfjöll.

Le système volcanique est situé sur une zone de rift, dans la zone volcanique Nord de l'Islande, qui a une longueur de 130 km environ. Le volcan est proche de l'extrémité sud du faisceau de failles. Il possède deux caldeiras, de 30 km2 et 38 km2[3].

Comme il y a un réservoir de magma très grand[réf. souhaitée], des grottes sont creusées dans la glace par des rivières d'eau tiède.

HistoireModifier

Les roches les plus anciennes ont moins de 780 000 ans. L'université d'Islande a déterminé 18 éruptions durant l'Holocène, la dernière éruption explosive s'étant produite vers l'an 700. Des coulées de lave ont été relevées sur les pentes du massif mais l'université indique que leur date n'est pas connue[4]. Le Global Volcanism Program indique des éruptions plus récentes[5]. La région a notamment connu des inondations catastrophiques par des torrents glaciaires (jökulhlaup) depuis la colonisation, mais il est désormais admis qu'elles ont été causées en fait par le Bárðarbunga[6].

RéférencesModifier

  1. a b et c Visualisation sur Landmælingar Íslands.
  2. (en) « Kverkfjöll », sur icelandicvolcanoes.is, (consulté le )
  3. (en) « Kverkfjöll - Geological setting and tectonic context », sur icelandicvolcanoes.is, (consulté le )
  4. (en) « Kverkfjöll - Eruption history and pattern », sur icelandicvolcanoes.is, (consulté le )
  5. (en) « Kverkfjöll », sur volcano.si.edu (consulté le )
  6. (en) « Kverkfjöll - Geological Summary », sur volcano.si.edu (consulté le )

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :