Ouvrir le menu principal

Pararhabdodon isonensis

Pararhabdodon
Description de cette image, également commentée ci-après
Pararhabdodon (reconstitution possible).
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Clade Sauropsida
Super-ordre Dinosauria
Ordre  Ornithischia
Sous-ordre  Ornithopoda
Super-famille  Hadrosauroidea
Famille  Hadrosauridae
Tribu  Tsintaosaurini

Genre

 Pararhabdodon
Casanovas-Cladellas, Santafé-Llopis & Isidoro-Llorens[1], 1993

Nom binominal

 Pararhabdodon isonensis
Casanovas-Cladellas, Santafé-Llopis & Isidoro-Llorens[1], 1993

Synonymes

  • Pararhabdodon isonense Casanovas-Cladellas et al., 1993
  • Koutalisaurus kohlerorum Prieto-Márquez et al.[2],[3], 2006

Pararhabdodon est un genre éteint de dinosaures ornithopodes de la famille des hadrosauridés (« dinosaures à bec de canard »), classé dans la sous-famille des Lambeosaurinae. Il a été découvert en Espagne dans le bassin de Tremp en Catalogne, où il a vécu à la fin du Crétacé supérieur (Maastrichtien supérieur), il y a environ entre 67 et 66 Ma (millions d'années)[1],[3], juste avant l'extinction massive du Crétacé-Tertiaire.

Une seule espèce est rattachée au genre, Pararhabdodon isonensis, dont le suffixe de l'espèce était à l'origine isonense[1],[4].

Sommaire

ÉtymologieModifier

Le nom de genre Pararhabdodon est composé du préfixe grec « Pará » (près de) avec le nom de genre d'un autre dinosaure ornithopode, Rhabdodon, pour indiquer la ressemblance apparente entre les deux genres. Le nom de genre Rhabdodon provient également du grec ancien et signifie « dents cannelées ».

Distribution et datationModifier

Pararhabdodon n'est connu que dans la formation géologique de Tremp en Catalogne dans la province de Lérida où plusieurs restes fossiles ont été découverts depuis 1987[5]. Des fossiles supplémentaires ont été exhumés à partir de 1994, et le nom de l'espèce a été transformé en isonensis en 1997 par Casanovas-Cladellas et al. Laurent et al.[4],[6].

Les restes fossiles d'hadrosauridés du Maastrichtien du sud-ouest de la France (Occitanie)[6],[7] n'appartiennent pas au genre Pararhabdodon, mais pour certains au genre Canardia créé en 2013 par Prieto-Márquez et al.[8].

DescriptionModifier

 
Maxillaire droit (IPS 36327) en A et B, Maxillaire gauche (IPS 693-6) en C et D.

Le matériel fossile découvert en Espagne ne comprend qu'un maxillaire, quatre vertèbres cervicales, quatre vertèbres dorsales, une vertèbre caudale, un sacrum, l'extrémité d'un ischion et un humérus[2].

Pararhabdodon était un herbivore à la fois bipède et quadrupède. Sa longueur totale était de l'ordre 5 à 6 mètres[2],[9]. Les processus épineux des vertèbres dorsales et du sacrum étaient allongés, de sorte que l'animal avait un dos élevé, comme les autres hadrosauridés. En raison de la rareté de ses restes fossiles, il est impossible de donner une description plus précise de l'animal.

ClassificationModifier

CladogrammeModifier

Le cladogramme suivant a été réalisé par Albert Prieto-Márquez et ses collègues en 2013, il montre la phylogénie des lambéosaurinés[8]. Pararhabdodon y apparaît comme un Lambeosaurinae assez basal, en groupe frère du genre chinois Tsintaosaurus, dans la tribu des Tsintaosaurini :

 Lambeosaurinae 
Aralosaurini

Aralosaurus



Canardia





Jaxartosaurus



Tsintaosaurini

Tsintaosaurus



Pararhabdodon




Parasaurolophini

Charonosaurus


Parasaurolophus

Parasaurolophus cyrtocristatus




Parasaurolophus tubicen



Parasaurolophus walkeri





Lambeosaurini
Lambeosaurus

Lambeosaurus lambei



Lambeosaurus magnicristatus




Corythosaurus

Corythosaurus casuarius



Corythosaurus intermedius





"Hypacrosaurus" stebingeri




Hypacrosaurus



Olorotitan




Arenysaurus



Blasisaurus





Magnapaulia




Velafrons




Amurosaurus



Sahaliyania













Un cladogramme plus large, plus complet et plus récent, établi par les mêmes auteurs en 2016, se trouve dans l'article Hadrosauridae[10].

Notes et référencesModifier

RéférencesModifier

  1. a b c et d (es) Casanovas-Cladellas, M.L., Santafé-Llopis, J.V., and Isidro-Llorens, A. (1993). Pararhabdodon isonense n. gen. n. sp. (Dinosauria). Estudio mofológico, radio-tomográfico y consideraciones biomecanicas [Pararhabdodon isonense n. gen. n. sp. (Dinosauria). Morphologie, étude radio-tomographique et considérations biomécaniques]. Paleontologia i Evolució 26-27: p. 121-131
  2. a b et c (en) Prieto-Marquez, A., Gaete, R., Rivas, G., Galobart, Á., and Boada, M. (2006). Hadrosauroid dinosaurs from the Late Cretaceous of Spain: Pararhabdodon isonensis revisited and Koutalisaurus kohlerorum, gen. et sp. nov. Journal of Vertebrate Paleontology 26(4): 929-943
  3. a et b (en) A. Prieto-Márquez et Wagner, J.R., « Pararhabdodon isonensis and Tsintaosaurus spinorhinus: a new clade of lambeosaurine hadrosaurids from Eurasia », Cretaceous Research, vol. online preprint, no 5,‎ , p. 1238 (DOI 10.1016/j.cretres.2009.06.005)
  4. a et b (en) Casanovas, M.L, Pereda-Suberbiola, X., Santafé, J.V., and Weishampel, D.B. (1999). First lambeosaurine hadrosaurid from Europe: palaeobiogeographical implications. Geological Magazine 136(2):205-211
  5. (es) Casanovas, M.L, Santafé, J.S., Sanz, J.L., and Buscalioni, A.D. (1987). « Arcosaurios (Crocodilia, Dinosauria) del Cretácico superior de la Conca de Tremp (Lleida, España) ». [Arcosauriens (Crocodilia, Dinosauria) du Crétacé supérieur de la Conca de Tremp (Lleida, Espagne)], Estudios Geológicos. Volumen extraordinario Galve-Tremp: p. 95-110
  6. a et b Laurent, Y., LeLoeuff, J., & Buffetaut, E. (1997). Les Hadrosauridae (Dinosauria, Ornithopoda) du Maastrichtien supérieur des Corbières orientales (Aude, France). Revue de Paléobiologie 16:411-423
  7. Bilotte M., Laurent Y. & Téodori D. (2010).- Restes d'hadrosaure dans le Crétacé terminal marin de Larcan (Petites Pyrénées, Haute-Garonne, France).- Carnets de Géologie / Notebooks on Geology, Brest, Note brève / Letter 2010/02 (CG2010_L02)
  8. a et b (en) Albert Prieto-Márquez, Fabio M. Dalla Vecchia, Rodrigo Gaete et Àngel Galobart, « Diversity, Relationships, and Biogeography of the Lambeosaurine Dinosaurs from the European Archipelago, with Description of the New Aralosaurin Canardia garonnensis », PLoS ONE, vol. 8, no 7,‎ , e69835 (DOI 10.1371/journal.pone.0069835)
  9. (en) Holtz, Thomas R. Jr. (2011) Dinosaurs: The Most Complete, Up-to-Date Encyclopedia for Dinosaur Lovers of All Ages, Winter 2010 Appendix.
  10. (en) A. Prieto-Marquez, G.M. Erickson et J.A. Ebersole, « A primitive hadrosaurid from southeastern North America and the origin and early evolution of 'duck-billed' dinosaurs », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 36, no 2,‎ , e1054495 (DOI 10.1080/02724634.2015.1054495)

Voir aussiModifier

Références taxinomiquesModifier

(en) Référence Paleobiology Database : Pararhabdodon Casanovas-Cladellas, 1992

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier