Panope (Néréide)

Panope
Mythologie grecque
Caractéristiques
Nom grec ancien Πανόπη
Fonction principale Divinité marine
Fonction secondaire Déesse du panorama marin
Résidence Océan
Lieu d'origine Grèce antique
Période d'origine Grèce archaïque
Groupe divin Les Néréides et les divinités marines
Associé(s) Galatée
Culte
Mentionné dans Théogonie d'Hésiode; Iliade d'Homère; Bibliothèque d'Apollodore; Fables d'Hygin; Énéide de Virgile; Argonautiques de Caius Valerius Flaccus
Famille
Père Nérée
Mère Doris
Fratrie Les autres Néréides, Néritès

Dans la mythologie grecque, Panope ou Panopée (en grec ancien Πανόπη / Panópê) est une Néréide, fille de Nérée et de Doris, citée par Apollodore[1], Hésiode[2], Homère[3] et Hygin[4] dans leurs listes de Néréides. Elle est une des douze Néréides à apparaître sur les quatre listes.

Fonctions et étymologieModifier

Panope était la Néréide ou déesse du large panorama de la mer. Elle était probablement associée à l'observation de terres et à l'approche des tempêtes par les marins. Son nom signifie «qui voit tout» des mots grecs pan et ops. Panopeia était l'un des rares Néréides fréquemment mentionnés en tant qu'individu et est alors généralement jumelée avec sa sœur Galatée[5].

FamilleModifier

Ses parents sont le dieu marin primitif Nérée, surnommé le vieillard de la mer, et l'océanide Doris. Elle est l'une de leur multiples filles, les Néréides, généralement au nombre de cinquante, et a un unique frère, Néritès. Pontos (le Flot) et Gaïa (la Terre) sont ses grands-parents paternels, Océan et Téthys ses grands-parents maternels.

MythologieModifier

Panope est mentionnée comme l'une des 32 Néréides qui se rassemblent sur la côte de Troie, remontant des profondeurs de la mer pour pleurer avec Thétis la mort future de son fils Achille dans l'Iliade d'Homère.

Panope est une des Néréides qui escortent Thétis lors de son mariage avec le roi Pélée : Panope et ses sœurs Doto et Galatée aux épaules nues, se délectant des vagues, l'escortent vers les cavernes de Chiron en Thessalie [6].

D'après Virgile, elle fait aussi partie du cortège de Poséidon : Glisse légèrement le char bleu foncé [de Poséidon] sur la surface de la mer: (...) Puis viennent ses serviteurs (...) À gauche se trouvent Thétis et Mélite et la jeune fille Panope, Nesée aussi, et Spéio, Thalie et Cymodocée. [7]

Évocation moderneModifier

AstronomieModifier

Elle a donné son nom à l'astéroïde de la ceinture principale (70) Panopée.

ZoologieModifier

Le genre de Mollusques des Panopes tient son nom de la Néréide.

LittératureModifier

  • Panopée est citée parmi d'autres Néréides par le poète symboliste Jean Moréas (1856-1910) dans un de ces poèmes.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. Apollodore, Bibliothèque (livre I, chapitre 2, paragraphe 7)
  2. Hésiode, Théogonie (vers 240 à 264)
  3. Homère, Iliade (chant XVIII, vers 38 et suivants)
  4. Hygin, préface des Fabulae
  5. sur Theoi.com
  6. Valerius Flaccus, Argonautiques 1. 130
  7. Virgile, Énéide