Nérée

divinité marine de la mythologie grecque

Nérée
Dieu de la mythologie grecque
Héraclès et Nérée, lécythe à figures noires, v. 590–580 av. J.-C., musée du Louvre (CA 823)
Héraclès et Nérée, lécythe à figures noires, v. 590580 av. J.-C., musée du Louvre (CA 823)
Caractéristiques
Nom grec ancien Νηρεύς (Nēreús)
Résidence Mer Égée
Groupe divin Les divinités marines
Famille
Père Pontos
Mère Gaïa
Conjoint Doris
• Enfant(s)

Dans la mythologie grecque, Nérée (en grec ancien Νηρεύς / Nēreús, de νέειν / néein, « nager ») est un dieu marin primitif, surnommé le « Vieillard de la Mer ».

ÉtymologieModifier

Robert S. P. Beekes (en) suggère une origine pré-grecque[1].

Linguistiquement, la racine du mot νε, νη, να, (ne, nē, na) est dans le nom ainsi que dans Néritès ou Néréides. C'est à partir de cette racine que des mots sont formés pour tout ce qui nage, coule, inonde et est aqueux : νέειν nage, ναῦς navire, νᾶμα liquide, νῆσος île (nage dans la mer), et en grec moderne : νερό pour eau, pluie. La racine du mot formée à partir de la racine nēr forme avec le suffixe eús l'adjectif nēreús, de l'eau, donnant le nom Néreus, francisé en Nérée.

Généalogie et familleModifier

Il est le fils aîné de Pontos (le Flot) et de Gaïa (la Terre) — cependant, Hésiode le fait naître de Pontos sans aucun concours féminin —, le mari de l’Océanide Doris et le père des cinquante Néréides et du dieu marin Néritès, leur unique fils.

MytheModifier

Il réside dans les eaux de la mer Égée[2].

Hésiode et Pindare célèbrent sa justice bienveillante, d'où ses épithètes, « véridique », « bienveillant », « sans mensonge ni oubli ».

annexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources antiquesModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. R. S. P. Beekes, Etymological Dictionary of Greek, Brill, , p. 1017
  2. Hésiode 1993, p. 77.