Ouvrir le menu principal

En rouge, les communes du Pajottenland, en rose celles qui selon les sources en font partie.
Moulin à eau Pede-Sainte-Gertrude
Moulin à Vent Lombeek-Notre-Dame

Le Pajottenland ou le Payottenland (pays des paillotes ou des camarades) en Brabant Flamand, au sud-ouest de Bruxelles (la capitale de Belgique et de la Flandre), souvent baptisée la Toscane du Nord à la différence que le houblon et la bière, et plus particulièrement le lambic et la gueuze, y remplacent la vigne et le vin, est une région agricole très fertile et vallonnée, entre les rivières Senne et Dendre, qui jouxte l'agglomération d'Anderlecht (seule la partie ouest (Neerpede) de cette commune bruxelloise fait partie du Pajottenland) et la vallée de la Senne (région se situant au sud de Bruxelles, entre la Région wallonne et la Région de Bruxelles-Capitale).

ToponymieModifier

Le Pajottenland ou le Payottenland voudrait dire pays des paillotes selon l'interprétation la plus courante[1]. En effet, elle portait ce nom là à cause de la paille qui au XIXe siècle recouvrait les toits de la région[1]. Selon Alphonse.G.G. Wauters, Archiviste de la ville de Bruxelles le nom Payottenland serait "Le Pays des camerades ou pays". [2]. Quel que soit l'origine du nom celui-ci est un sobriquet d'origine universitaire[2],[1].

Elle est souvent baptisée la Toscane du Nord[1],[3].

TerritoireModifier

Le territoire de la région est celui de l'ancienne seigneurie de Gaesbeek et des villages environnants[2]. Il est délimité par la Dendre, la Senne, le chemin de fer de Hal à Grammont (par Enghien) et par la ligne qui va de Bruxelles à Termonde. Les communes se trouvant dans cette région sont Affligem, Asse, Biévène, Dilbeek, Gammerages, Gooik, Hérinnes, Leeuw-Saint-Pierre, Lennik, Liedekerke, Pepingen, Roosdaal et Ternat.

PaysageModifier

Le Pajottenland est une région agricole fertile. Le paysage vallonné caractéristique se refléte dans la dénomination des collines avec des noms tels que Suikerenberg (Mont de sucre), Congoberg (Mont du Congo), IJsberg (Mont de Glace), Zwijnenberg (Mont des cochons) et même Putberg (Mont du puits). Le point culminant de la région se situe à 112m à Castre. Le paysage se prête aussi bien aux moulins à eau qu'aux moulins à vent. Les meuniers Orinx étaient des meuniers notoires actifs pendant plusieurs siècles dans le Payottenland.

Liens externesModifier

Voir aussiModifier

  • Les meuniers Orinx
  • (nl) Werkgroep Pajottenland, Pajottenland een land om lief te hebben, 2007, Lannoo, 592 p. (OCLC 901563599) (Pajottenland, un pays à aimer)

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d « Tourisme Ediles communaux et habitants mobilisés : Le « Pajottenland » veut garder son nom », Le Soir,‎ (lire en ligne)
  2. a b et c Alphonse Wauters, Gaesbeek, son château et ses seigneurs: notice historique, Bruxelles, 1851, Ch. Vanderauwera, p5
  3. Raoul De Wolf, Le Pajottenland, la Toscane du Nord