Senne (rivière)

Senne
(Zenne)
Illustration
La Senne à Rebecq.
Carte.
Caractéristiques
Longueur 103 km
Bassin 1 164 km2
Bassin collecteur l'Escaut
Débit moyen 5,5 m3/s
Cours
Source NaastVoir et modifier les données sur Wikidata
· Localisation Naast
· Altitude 123 m
· Coordonnées 51° 03′ 53″ N, 4° 25′ 47″ E
Confluence la Dyle
· Localisation Heffen
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Belgique Belgique
Principales localités Soignies, Rebecq, Tubize, Hal, Beersel, Forest, Anderlecht, Saint-Gilles, Bruxelles, Molenbeek-Saint-Jean, Schaerbeek, Evere, Vilvorde, Zemst, Malines

La Senne (en néerlandais Zenne) est une rivière de Belgique, affluent de la Dyle et sous-affluent de l'Escaut par le Rupel et au bord de laquelle est née Bruxelles.

GéographieModifier

La Senne prend sa source à Naast, près de Soignies, parcourt une distance de 103 km et se jette dans la Dyle au Zennegat près de Malines. Elle arrose les trois régions belges : la Région wallonne, où elle prend sa source, Bruxelles-Capitale, même si depuis les travaux de voûtement de la rivière au XIXe siècle, elle n'est plus visible qu'à Anderlecht, près de l'écluse, dernière les halles Saint-Géry à Bruxelles et au niveau de la station d'épuration et du pont Van Praet à Schaerbeek, puis la Région flamande, où elle se jette dans la Dyle.

Le voûtement de la SenneModifier

 
Voûtement de la Senne en 1867

La ville de Bruxelles est née dans la vallée de la Senne et dans les collines immédiatement avoisinantes[1]. Autour de la Senne, de ses méandres et de ses bras (Sennette ou Zinneke) s'est développé un réseau de rues étroites accueillant des commerces, des ateliers, des moulins à papier et à grain, des tanneries et un grand nombre de brasseries, des blanchisseries et autres entreprises industrielles. Au XIXe siècle, Bruxelles conserve une allure médiévale et est surpeuplée. La Senne est accusée d'insalubrité et notamment de propager le choléra. Les autorités décident donc de son voûtement dans la ville, qui est réalisé entre 1867 et 1871.

État actuelModifier

En amont de Bruxelles, la rivière a conservé tout son charme ainsi qu'une faune et flore en bonne condition (Rebecq : Vallée des Oiseaux, Moulins d'Arenberg - Tubize : Moulin de Ripain - Zennebeemden en Brabant flamand).

À Bruxelles, la Senne a pendant longtemps été utilisée pour l'évacuation des eaux usées. Depuis quelques années et sous l'impulsion de la Directive cadre sur l'Eau, on constate une nette amélioration de sa qualité[2], principalement due au développement à grande échelle d'infrastructures de traitement des eaux usées. Depuis 2008, toutes les eaux usées d'origine domestique de Bruxelles, à quelques quartiers près, sont épurées avant d'être rejetées dans la Senne.

 
Vue du pont de la rue du Rupel à Bruxelles vers le nord-est sur le fleuve, qui sort là de la canalisation de la Ville

En aval de Bruxelles, la qualité de la Senne s'est considérablement améliorée avec l'inauguration de la station d'épuration de Bruxelles sud en 2007.

La situation de la Senne s'est dégradée lorsque Aquiris, filiale belge de Veolia environnement, arrête, entre les 8 et , son usine de retraitement des eaux usagées et déverse pendant 11 jours, dans la Senne, la totalité des eaux usagées de la Région de Bruxelles. Il faudra des mois avant que la vie revienne dans ce cours d'eau[3],[4],[5].

Coordination Senne-Coördinatie Zenne[6], groupe de travail et partenaire d’Escaut sans Frontières, regroupe ou collabore avec des associations et personnes actives au sein des trois Régions du bassin de la Senne. Ensemble, ils œuvrent à une gestion de l’eau intégrée et durable et plaident pour une approche interrégionale et coordonnée des problématiques environnementales liées au thème des cours d’eau et zones humides à l’échelle du bassin de la Senne.

AffluentsModifier

 
La Senne au nord de Malines, non loin de son confluent avec la Dyle.

ÉconomieModifier

Le long de la vallée de la Senne, on trouve les levures Brettanomyces bruxellensis et Brettanomyces lambicus à l'état naturel et à l'air libre. Ces levures permettent aux nombreuses brasseries implantées dans cette vallée d'obtenir une bière à fermentation spontanée de type lambic donnant entre autres la gueuze et la kriek. Cette bière à fermentation spontanée (donc sans levures ajoutées) est unique au monde.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

LiensModifier

Notes et référencesModifier