Ouvrir le menu principal

Dilbeek

commune du Brabant flamand, Belgique

Dilbeek
Dilbeek
La maison communale (château de Viron)
Blason de Dilbeek
Héraldique
Drapeau de Dilbeek
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Communauté Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Province Drapeau du Brabant flamand Province du Brabant flamand
Arrondissement Hal-Vilvorde
Bourgmestre Willy Segers (N-VA LvBurgemeester) (2013-24)
Majorité N-VA LvBurgemeester, LVBurger OpenVLD (2019-24)
Sièges
LVBurger OpenVLD
N-VA LvBurgemeester
CD&V
Groen-Sp.a
UF=MR+DéFI+IND
DNA
Vlaams Belang
35 (2019-24)
11
10
5
3
3
2
1
Section Code postal
Dilbeek
Bodeghem-Saint-Martin
Chapelle-Saint-Ulric
Itterbeek
Grand-Bigard
Schepdael
1700
1700
1700
1701
1702
1703
Code INS 23016
Zone téléphonique 02
Démographie
Gentilé Dilbeekois(e)
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
42 434 ()
48,15 %
51,85 %
1 031 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
20,32 %
59,86 %
19,82 %
Étrangers 5,85 % ()
Taux de chômage 5,37 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 17 169 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 50′ nord, 4° 16′ est
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
41,18 km2 (2005)
52,90 %
4,61 %
39,27 %
3,22 %
Localisation
Localisation de Dilbeek

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Dilbeek

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Dilbeek
Liens
Site officiel www.dilbeek.be
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dilbeek (homonymie).

Dilbeek (prononcé en néerlandais : /ˈdɪlbeːk/) est une commune de Belgique située en Région flamande dans la Province du Brabant flamand.

Elle fait partie du Westrand, le côté ouest de la périphérie bruxelloise.

Sommaire

GéographieModifier

Dilbeek est issue de la fusion de communes en Belgique au de Dilbeek, Grand-Bigard, Itterbeek, Schepdael, Bodeghem-Saint-Martin et Chapelle-Saint-Ulric. La commune compte 40 000 habitants pour 4 117 ha. Dilbeek n'est pas reconnue comme une commune à facilités linguistiques. La commune (qui est frontalière de la région bilingue de Bruxelles-capitale) comprend une minorité francophone d'au moins 12 % de la population (représentée par 4 sièges sur 33 au conseil communal).[réf. nécessaire]

Dilbeek est essentiellement une commune résidentielle aux vastes lotissements de villas. Par ses villages, Dilbeek garde aussi une facette rurale. Par ailleurs, des zonings, des entreprises modernes en bordure du ring, à la limite nord de Grand-Bigard, lui confèrent un aspect industriel. Le revenu moyen de ses habitants lui confère un statut exempt de contraintes budgétaires.

Le 8 mars 2011, journée internationale des droits des femmes, la doyenne de Dilbeek a fêté ses 105 ans.

HéraldiqueModifier

 
La commune possède des armoiries qui lui ont été octroyées le 24 juin 1921 et modifiées le 17 avril 1990. Elles ont été accordées après la fusion avec les autres communes de 1977 et combinent les anciennes armoiries avec des symboles pour les autres villages. Les anciennes armoiries représentent également Itterbeek et Bodeghem-Saint-Martin puisqu'elles appartenaient toutes à la famille Schokaert depuis 1687.

Le deuxième quartier montre les armoiries des seigneurs médiévaux de Bijgaarden et représente Grand-Bigard. Le quatrième quartir montre les armes de la famille Fourneau de Cruyckenbourg qui a acquis Schepdael et Chapelle-Saint-Ulric au début du XVIIe siècle.

Les armoiries précédentes proviennent de la famille Schokaert qui a acquis le domaine de Dilbeek en 1687.

Le seul sceau connu du conseil local date de 1773 et indiquait les armoiries de Schokaert. En 1921, le conseil demanda que ces armoiries soient utilisées pour la commune.
Blasonnement : Parti, en 1 d'or à la fasce d'azur surmontée d'une aigle de sable armée, membrée, becquée et lampassée de gueules; en 2 coupé, au premier d'or au chef échiqueté de gueule et d'argent, au second d'azur semé de billettes d'or au chevron du même brochant sur le tout.
  • Délibération communale : 19 décembre 1989
  • Arrêté de l'exécutif de la communauté : 17 avril 1990
  • Moniteur belge : 8 décembre 1990
Source du blasonnement : Heraldy of the World[1].




DémographieModifier

Évolution démographiqueModifier

Elle comptait, au , 42 875 habitants (20 631 hommes et 22 244 femmes), soit une densité de 602,35 habitants/km2[2] pour une superficie de 41,18 km2.

Graphe de l'évolution de la population de la commune (la commune de Dilbeek étant née de la fusion des anciennes communes de Dilbeek de Bodeghem-Saint-Martin, de Chapelle-Saint-Ulric, d'Itterbeek, de Grand-Bigard et de Schepdael, les données ci-après intègrent les six communes dans les données avant 1977).

 
  • Source : DGS – Remarque : 1806 jusqu'à 1970 = recensement ; depuis 1971 = nombre d'habitants chaque 1er janvier[3]

LangueModifier

La commune de Dilbeek comptait plus de 27 % de francophones en 1947 mais n'a pas accédé à cette époque au statut de communes à facilités contrairement à Rhode-Saint-Genèse qui comptait à l'époque 26 % de francophones. L'enquête Kluft Jaspers de 1969 révèle lors de sa parution que la commune comptait plus de 35 % de francophones.

Les fusions de communes entreprises en Belgique dans les années 1970 ont eu pour effet de faire diminuer la part de francophones dans la nouvelle commune de Dilbeek.

PatrimoineModifier

Au point de vue patrimonial, la commune offre l'intérêt de présenter notamment plusieurs châteaux, dont celui de Grand-Bigard et celui de Sainte-Anne, et d'organiser le Printemps des Tulipes. La maison communale actuelle est un ancien château construit par l'architecte Jean-Pierre Cluysenaar en 1863 sur l'emplacement d'un ancien fort entouré de douves. L'ancienne maison communale était ornée de sgraffites par Gabriel van Dievoet, un exemple d'éclectisme fort à la mode à l'époque. Un autre intérêt de la commune est son musée des trams vicinaux de l'ancienne SNCV. Ce musée est situé chaussée de Ninove sur la commune de Schepdaal.

Les monuments remarquables de la commune sont:

FolkloreModifier

Cortège carnavalesque le dimanche 14 jours avant Pâques. Les groupes qui le composent sont particulièrement beaux.

JumelageModifier

La commune de Dilbeek est jumelée avec[4]:

SportModifier

Personnages célèbresModifier

RéférencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier